Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #New Adult, #Romance, #2015
Sinder : Tome 1 – Expérimentation V2 de Jane Devreaux

Synopsis :

(En anglais sin signifie péché et sinder signifie cendre)

Une rumeur peut faire de vous quelqu’un de populaire, quelqu’un de dangereux. Une rumeur peut tout changer.

Ses yeux noirs trop grands et trop maquillés en ont déjà fait trembler plus d’un. On raconte que ses parents sont en prison, qu’elle a tabassé à mort un mec qui a osé se moquer de son prénom. Elle, c’est Sandre River.

Il est le beau rugbyman populaire. Celui qui sort avec la sublime et trop prude Marcy Cheparde, celui qui fait baver d’envie toutes les filles. Lui, c’est Josh Anderson.

Jamais, Sandre ne reconnaîtra qu’il lui plait. Jamais, Josh n’avouera que ses hormones sont en ébullitions. Une seule provocation de Sandre va suffire à bouleverser leurs vies. « Tu veux un conseil, trouve-toi une fille, n’importe laquelle, vide tes bourses et remet la machine à penser en route. »

Qui aurait pu imaginer que ces mots donneraient naissance à une incroyable histoire d’amour ?

Avertissement : Ce roman pour jeunes adultes comporte des scènes de sexe explicites.

Mon avis :

Vous vous dites peut-être ; Comment cela se fait qu’elle fasse cette chronique alors qu’elle en a déjà faite une il y a plusieurs mois ? Je vous répondrais que c’est exacte ;) Seulement, voilà, Jane Devreaux a retravaillé ce tome suite aux différentes chroniques faites. Et comme j’essaie de l’imaginer, il n’est pas toujours facile d’accepter toutes ces critiques. Pourtant, elle a choisi d’en faire sa force après une remise en question. C’est sûr ce travail effectué, les améliorations et les prises en compte de ces remarques que je souhaite exposer ici.

Tout d’abord, je vous laisse le lien ici de ma chronique avant d’aborder ces changements. Il faut aussi savoir que la trame de l’histoire ne change pas du tout alors si vous avez lu la version précédente pas de panique ;)

Dans la première version, au début de l’histoire, j’avais eu du mal à m’attacher à Sandre et heureusement cela s’était totalement effacé en avançant dans le roman. Dans celle-ci, Jane a eu la très bonne idée d’ajouter un prologue dans lequel on a un aperçu de sa vie d’avant. Cela permet d’apercevoir et/ou de comprendre son comportement de « Rebelle » et d’avoir de l’affection pour elle. J’ai vu que cette attitude masquait vraiment son ressenti face à la situation qu’elle traverse.

Il est vrai que je n’en avais pas parlé dans ma chronique précédente que la vulgarité de Sandre pouvait être agaçante. Mais au fur et à mesure de l’histoire, j’avais compris que son langage faisait bien partie de cette attitude qu’elle a décidé d’adopter. Ici, dans cette nouvelle version, les grossièretés sont moindres. L’auteure a bien fait attention de ne pas trop en mettre. Même s’il en reste, il y en a autant que dans la saga « Te succomber » de Jasinda Wilder, par exemple.

J’ignore s’il s’agit de ma relecture ou pas, mais le côté girouette de Josh que l’on pouvait lui reprocher ne m’a pas dérangé. Je voyais plutôt un adolescent perdu et qui refoulait ses sentiments envers Sandre, plutôt que quelqu’un d’égoïste.

Mais, ce que j’avais le plus reproché à la version précédente, c’était la présence détaillé des recherches de Sandre dans le chapitre 4 que j’avais trouvé inapproprié. Toute cette partie existe toujours mais elle a été annexée en bonus à la fin du livre. Je trouve que c’est une très bonne idée de l’avoir inclus de cette manière.

En conclusion :

Cette version est sans aucun doute meilleure à la précédente. J’ai vraiment aimé de constater que grâce aux chroniques faites, Jane a su se poser les bonnes questions pour remettre en question certains points de son histoire et ainsi l’améliorer. Je continue à l’encourager dans cet optique afin qu’elle ne cesse de progresser !

Ma note a d’ailleurs changé avec cette version : 19/20

Commenter cet article

NetGalley

 

 

 

 

 

 

Articles récents

Badge Lecteur professionnel

Hébergé par Overblog