Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Psychologie, #Intrigue, #2015
La femme sans peur – Vol. 6 de Jean-Philippe Touzeau

Synopsis :

Trinity est en fuite, poursuivie pratiquement par le monde entier.

Grâce à la complicité de Speedy et de quelques éminences du Vatican, elle réussit à échapper à ses poursuivants à Milan et à Rome pour mieux tomber dans un piège encore plus machiavélique. Sa situation est désespérée, elle ne peut plus compter sur qui que ce soit ou presque. Maintenant, on lui ordonne de se rendre aux autorités de son pays qui veulent l’interroger. Trinity va-t-elle abandonner ? A-t-elle décidé que trop c’est trop ? Qu’il y a des limites à ce qu’un être humain puisse endurer ?

Ou alors, lui reste-t-il un dernier tour dans son sac ?

Qui est plus machiavélique au final ?

Mon avis :

Je remercie une fois de plus Jean-Philippe Touzeau pour sa confiance et pour l’envoi de ce tome 6. Comme à chaque fois depuis 2 ans, je suis très touchée qu’il me transmette la suite que j’attends toujours avec beaucoup d‘impatience. Pour celui-ci, j’ai préféré le garder pour mes congés d’été en septembre.

Après Las Vegas et ses aventures en Italie, on retrouve Trinity dans un nouveau pays auquel je n’aurais pas pensé ; Le Salvador. Ce nouveau décor est très loin de tout ce qu’elle a connu et nous aussi. Elle devra s’adapter au climat très chaud et aux coutumes de ces habitants tout en restant sur ses gardes face à ses ennemis de toujours et aux nouveaux tout aussi redoutables. Trinity est épuisée de devoir sans cesse courir et fuir, mais sa force intérieure est constamment plus forte à ce qu’elle pense.

L’intrigue prend un tournant surprenant avec ce changement d’environnement. Cela à permis d’orienter le récit dans un milieu très différent et très hostile. Jean-Philippe Touzeau a su parfaitement introduire de nouvelles péripéties toutes aussi incroyable que dangereuses afin de donner un nouveau souffle à la saga.

Ce volume est tout autant dynamique que ses prédécesseurs. La mécanique est telle que le rythme est toujours aussi soutenu. Comme à chaque fois, il n’y a aucun temps mort tellement l’action est présente et en continue. J’ai constamment tremblé avec et en même temps que Trinity, tant que sa vie est mise à rude épreuve ici.

Cette fin m’a laissé bouche bée et complètement frustrée. Cela dit, les conclusions des différents tomes précédents se terminent très souvent sur des cliffhangers et me pousse toujours à vouloir harceler l’auteur pour avoir la suite plus rapidement. Vivement fin 2015/début 2016 pour le volume 7 !!

Tout au long des volumes, on constate la belle évolution de Trinity. Elle n’est plus cette femme que l’on rencontre avec cette timidité maladive. Ici, elle forte et elle a retenu toutes les leçons de ses rencontres précédentes. Elle prouve vraiment bien que l’amour que l’on porte une personne est un très puissant moteur de dépassement de soi.

J’ai également remarqué que cette fois-ci, on suit du début à la fin notre héroïne, comme pour marquer l’ouverture d’une nouvelle partie de sa vie et de ses recherches pour retrouver Gianmarco.

La plume de Jean-Philippe Touzeau reste la même. Toujours aussi fluide, à la portée de tous et incroyablement addictive. A chaque fois, les tomes sont trop courts à mon goût.

En conclusion :

J’ai aimé retrouver Trinity dans un pays hostile qu’elle ne connait pas. Cela permet de faire monter la pression pour l’héroïne et le lecteur. Le danger est constant et imprévisible ce qui permet à l’intrigue de se renouveler et d’avoir toujours ce rythme rapide. Bref, les ingrédients qui font le succès de la saga sont toujours présents dans celui-ci. J’ADORE et j’attends une fois de plus avec impatience la suite.

Note : COUP DE CŒUR !!

Commenter cet article

NetGalley

 

 

 

 

 

 

Articles récents

Badge Lecteur professionnel

Hébergé par Overblog