Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Jeunesse, #Contemporaine
Miss Dumplin de Julie Murphy

Synopsis :

Willowdean est ronde, et alors ? Pas besoin d'être super slim pour s'assumer. Jusqu'au jour où elle rencontre Bo, qui porte un peu trop bien son nom, et ne tarde pas à lui voler un baiser. Mais peut-il vraiment l'aimer ? On lui a tellement dit que les filles comme elle ne sont que des seconds rôles.

Un seul moyen de retrouver confiance en elle : faire la chose la plus inimaginable qui soit... s'inscrire au concours de beauté local présidé par sa propre mère, ex-miss au corps filiforme. Entraînant dans son sillage tout un groupe de candidates hors normes, Will va prouver au monde, et surtout à elle-même, qu'elle aussi a sa place sous les projecteurs.

Mon avis :

Je tiens tout d’abord à remercier Camille et les Editions Michel Lafon pour leur confiance et pour m’avoir permis de découvrir cette histoire. Celle-ci me faisait énormément de l’œil depuis le salon de Montreuil et donc, c’était avec impatience que je me suis jetée dessus.

Ici, on rencontre Willowdean une adolescente de 16 ans. Elle est ronde et jusque là, elle l’assumait complètement. Mais, tout a changé quand son collègue Bo lui dévoile son attirance pour elle. Elle doute de sa sincérité et décide de l’éviter, alors qu’elle pense sans cesse à lui. La confiance que Willowdean possède en elle, vole en éclat et elle se retrouve donc coincée entre ce que lui dicte son cœur et son cerveau. Cet événement la conduit donc à mener sa révolution et à s’inscrire au célèbre concours de beauté de sa commune. Cependant, est-ce la bonne solution pour réussir à s’accepter tel que l’on est ?

En commençant ce roman, je m’attendais à une histoire dont le cœur du sujet serait le concours de beauté, pourtant ce n’est pas le cas. Cette partie du récit met du temps à apparaitre et représente finalement qu’une quarantaine de pages. Pendant toute cette attente, on a affaire aux angoisses d’une adolescente mal dans sa peau. Je pense que cela aurait pu être plus intéressant s’il avait été traité d’une autre manière. En plus, même si Willowdean agit parfois de manière très maladroite, elle commet plusieurs fois les mêmes erreurs. Ce qui donne souvent cette impression de surplace. Résultat, j’ai été très frustrée et aussi très agacer de la voir agir de cette façon.

Il est vrai que ce roman parle de problème de poids, d’obésité, mais c’est surtout un prétexte de traiter l’acceptation de soi et/ou d’être capable de pouvoir se regarder dans la glace et ne pas avoir honte de son reflet. Dans cette optique, j’aurai aimé que l’auteure exploite et mette davantage en avant les complexes des « amies » de Willowdean. Cela aurait permis de donner plus de profondeur et d’éviter le côté indigeste de son comportement.

Si je n’avais eu qu’un problème avec l’intrigue, ça aurait pu éventuellement passer avec une bonne dynamique rythmique. Mais, malheureusement, je l’ai trouvé inégal. Ces nombreuses longueurs m’ont freiné dans ma lecture, ce qui fort dommage.

D’ailleurs la conclusion est très, voir trop rapide. Cependant, les événements de la fin rattrapent tout de même le tout. J’ai aimé l’optimiste que l’on découvre, sans qu’il y en ait de trop. Le dosage est juste parfait.

Du côté des protagonistes, je vais uniquement vous parler de Willowdean pour que vous puissiez découvrir par vous même, les personnages qui gravitent autour d’elle. Et comme vous l’avez certainement compris, j’ai eu à plusieurs reprises des problèmes de connexion avec elle. Par exemple : j’ai détesté son attitude vis-à-vis de sa meilleure amie lorsque celle-ci décide de s’inscrire également au concours. Comme si elle avait le monopole du concours. Ou bien : Son comportement vis-à-vis de Bo et d’un certain Mitch. (Surtout que ces deux garçons sont juste adorables avec elle). Elle n'est honnête avec aucun des deux, ce qui n'est resceptueux ni pour l'un, ni pour l'autre. Ces illustrations traduisent de manière flagrante son manque de maturité qui desserve l’histoire.

La plume de Julie Murphy est simple, accessible, fluide et agréable à lire. Pourtant, je n’ai pas été transporté comme je l’aurai souhaité.

En conclusion :

A mon plus grand regret, ce roman a été une déception. J’explique cela par l’attitude immature et agaçante de Willowdean, le manque d’approfondissement sur le cœur du sujet du roman : l’acceptation de soi et la tolérance et les nombreuses longueurs ressenties.

Si ce titre vous intrigue et vous intéresse, surtout, ne vous arrêtez pas à mon avis. Il y a de nombreux avis positifs que vous pouvez lire. Mais, la meilleure des solutions à votre hésitation (si vous en avez) c’est de vous le procurer et de vous faire votre propre avis.

Note : 10/20

Commenter cet article

NetGalley

 

 

 

 

 

 

Articles récents

Badge Lecteur professionnel

Hébergé par Overblog