Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Science Fiction, #Jeunesse, #2016

Synopsis :

Un mystérieux virus semble développer prodigieusement l’intelligence des animaux. A travers le monde, l’épizootie se propage rapidement dans les villes, les élevages, les forêts, affolant les biologistes, les amis des animaux… et les compagnies agroalimentaires. Et si le rapport de force entre les animaux et les hommes s’inversait ? Et si les bêtes décidaient de lutter pour sauver leur peau et leur liberté ?

 

Mon avis :

Comme pour Saveur & Fils et Big Easy, j’ai découvert ce livre grâce au club de lecture « Les marmottes à bigoudis » créé par l’auteure Marie Pavlenko. Je n’en avais aucunement entendu parler auparavant mais le thème abordé m’a tout de suite rendu très curieuse.

Ici, nous rencontrons Laura une biologiste, Gabriel son frère et Arthur, Clément et Alya les amis de ce dernier. Ensemble, ils vont être témoin d’un phénomène étonnant dut à un malencontreux événement. Chacun de leur animal domestique commence à développer une intelligence hors norme. Petit à petit, leurs maitres comprennent que leurs petits compagnons possèdent désormais la capacité de réfléchir et de penser comme un être humain. Ravis de la situation, ils peuvent enfin vraiment communiquer avec eux. Mais, l’événement prenant de plus en plus d’ampleur inquiète fortement les autorités et la population. En effet, les élevages sont également touchés et désormais, qui voudra manger de la viande d’un animal « éveillé » ? A l’avenir, quelles seront également les autres conséquences ?

L’idée de cette histoire est absolument originale et intéressante. Je me demandais comment l’auteur allait pouvoir développer ce sujet sans qu’il ne soit documentaire et moralisateur. Je peux vous confirmer qu’il a réussi ce défi haut la main ! Car ce n’est pas du tout le cas ! L’intrigue entièrement romancée amène subtilement le lecteur à réfléchir et à se poser les bonnes questions. Comment réagirons-nous si nous étions réellement confrontés à cette situation ? Voudrions-nous que tous les animaux soient éveillés ou bien chercherons nous à les rendre comme avant ? Dans tous les cas, cela m’effrayerai si nous étions confronté à vivre ce changement.

Il faut dire que la curiosité constante rend le rythme de cette lecture soutenu. Plus on avance, plus des questions se posent et plus on a envie de continuer à lire. Ce désir de découvrir la finalité de cette histoire est vraiment très forte. De plus, ce récit se déroulant sur plusieurs mois (chaque chapitre correspond à un mois (sauf pour les deux mois d’été)) permet ainsi de voir l’évolution de la propagation du virus responsable, ses effets et ses enjeux. Tous ses ingrédients sont réunis pour que le roman soit addictif au possible.

J’ai également aimé la manière dont ce premier tome se termine. Cette fin nous promet de riches aventures pour la suite et j’ai hâte d’être en janvier pour la découvrir !

Du côté des protagonistes, il n’y a pas seulement les humains, mais il y a aussi les animaux qui ont une place toute aussi importante (si ce n’est plus). C’est là que le roman est vraiment passionnant. Grâce à l’alternance des points de vu, le lecteur découvre le ressenti de l’animal depuis qu’il s’est éveillé. A partir de ce moment là, l’animal devient vraiment acteur de l’histoire. La position entre les humains et les animaux sont placée sur la même marche d’égalité. C’est cette relation qui pousse autant le lecteur dans ses réflexions. Tous ces personnages sont vraiment bien travaillés et donne cette richesse incroyable.

La plume de l’auteur est fantastique. Elle est fluide, entrainante, comique et très addictive. Les touches d’humour apportent la légèreté dont le sujet abordé a besoin. Ce mélange m’a énormément plus et m’a fait passer un excellent moment de lecture.

 

En conclusion :

Une fois de plus, le choix de Marie Pavlenko pour son club de lecture a été une très bonne découverte ! Merci ! Et que demander de plus qu’une histoire originale (bien que catastrophe), qui nous fait réfléchir sur notre perception de la sensibilité animale ? En plus, cette histoire nous offre de riches personnages  attachants qu’ils soient humains ou animaux. Bref, j’ai adoré et je vous recommande la lecture de ce premier tome !

Note : 17/20

Ici la chronique de Mathieu, mon binôme pour cette lecture

Commenter cet article

NetGalley

 

 

 

 

 

 

Articles récents

Badge Lecteur professionnel

Hébergé par Overblog