Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Contemporaine, #2017

 

Synopsis :

Elles ont grandi entourées d’amour ; elles vont découvrir la haine.

Rentrée 2012 : Louise et Chloé entament leurs études à Montpellier. Contrairement à leurs mères et grand-mères, amies depuis toujours elles ne peuvent pas se voir. Tout les oppose. C’est épidermique : l’une ne comprend rien à l’art, l’autre ne supporte pas le cartésianisme des surdoués.

Pourtant, toutes les deux vont se lier d’amitié avec des jeunes gays. Et se passionner, avec leurs familles respectives, pour les discussions autour du mariage pour tous.

Comment les jeunes filles vont-elles réagir au déferlement de haine que cette nouvelle loi entraîne dans son sillage ?

 

Mon avis :

Je remercie Florence Clerfeuille de m’avoir fait confiance une fois de plus et de m’avoir permis de connaitre la suite et fin des aventures des descendantes de Jacqueline et de Maryvonne. C’est avec une joie immense que je me suis jetée dessus !

Ici, nous sommes en 2012 et nous faisons la connaissance de Louise et de Chloé. Elles sont les petites filles de Jacqueline et de Maryvonne (rencontrés dans le Frisson de la liberté). Au grand dam de leurs grands-mères et de leurs mères, celles-ci ne se supportent pas. Il y a entre elles une animosité qui semble totalement irrémédiable. Pourtant, grâce au mariage pour tous qui est sur toutes les lèvres, elles vont toutes les deux connaitre un tournant décisif de leur vie. Surtout aux côtés de leurs amis gays. Arriveront-elles à être les amies que leurs ainées souhaitent depuis leur naissance ? Quel impact le mariage pour tous va avoir sur leur vie ?

Dans le frisson de la liberté, on découvrait que les droits des femmes étaient quasi absents de ce que nos générations actuelles connaissent. Dans le Poids de la colère, la condition féminine avait déjà fait un peu de son chemin en une seule génération. Les femmes pouvaient entre autres, choisir un contraceptif sans qu’on les montre du doigt. Avec Le choc de la haine, l’intrigue est centrée sur le mariage homosexuel avec le passage de cette loi. D’après moi, ce sujet est rarement exposé de cette façon et grâce à la magie des mots de Florence Clerfeuille, je me suis retrouvée catapulté 5 ans en arrière. J’ai revécu toute cette période sous un regard complémentaire de ce que j’avais moi-même pu être témoin à l’époque.

Une fois de plus, grâce aux courts chapitres et à l’intrigue passionnante, je n’ai pas vu les pages se tourner. Elles ont défilées à vive allure ! J’ai d’ailleurs dû m’obliger à le poser à plusieurs reprises afin d’éviter de le lire d’une traite. Comme pour tous les derniers tomes de saga, c’est toujours avec beaucoup d’appréhension que je dois dire au revoir aux protagonistes. C’est pour cette raison que je l’ai fait durer un maximum. Il m’a été douloureux de devoir quitter cette grande famille 2 en 1.

Ce tome 3 et cette saga se terminent en beauté ! Je n’aurai pas pu rêver mieux pour la clôturer. Toute cette grande histoire est une merveille, un bijou magnifique qui devrait être exposé dans toutes les librairies françaises !

Du côté des protagonistes, l’histoire est centrée sur Louise et Chloé. Louise est dotée une grande intelligence grâce à son QI plus élevé que la moyenne. Même si pendant tout son parcours scolaire cela n’a pas toujours été facile pour elle de se sociabiliser, elle a tout de même gardé un très grand cœur. Quant à Chloé, elle a grandit avec sa mère. Sa vie d’enfant de parent divorcé n’a pas toujours été facile, mais elle s’en est très bien accommodée.

Ce que j’ai particulièrement beaucoup aimé, c’est la force qui émane de ces 2 jeunes filles. Celle-ci transpire grâce à leurs vécus respectifs et rend cette histoire encore plus réaliste qu’elle ne l’est déjà avec la véracité de certains faits historiques.

Et pour finir, la plume de Florence Clerfeuille est un autre de ses points fort. Elle m’a à nouveau complètement transporté ! Je me suis sentie très proche de Louise et de Chloé, bien que l’histoire soit écrite à la 3ème personne. J’ai aussi ressenti beaucoup d’émotions diverses ; de la joie, de l’euphorie, de la tristesse, de la colère, … Tout en me poussant constamment à la réflexion.

 

En conclusion :

Dans les tomes précédents, j’avais adoré rencontrer leurs grands-mères et leurs mères et découvrir leurs conditions de vie. C’est donc avec empressement que j’ai fait la connaissance de Louise et de Chloé. Ces dernières sont bien les descendantes de leurs ainées. Elles possèdent leur force de caractères et mènent à leur tour le combat des inégalités sociales. Le tout est servi avec une plume parfaitement juste et réaliste.

Bref, pour moi, ce tome et cette saga sont un ENORME COUP DE CŒUR !! Et j’espère qu’elle sera lue par un très grand nombre de personnes !

Note : COUP DE CŒUR !

Commenter cet article

Florence 15/08/2017 21:32

Merci Mo <3

NetGalley

 

 

 

 

 

 

Articles récents

Badge Lecteur professionnel

Hébergé par Overblog