Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Mo comme Mordue

Surface d’Olivier Norek

Synopsis :

Ici, personne ne veut plus de cette capitaine de police.

Là-bas, personne ne veut de son enquête.

 

Mon avis :

Je tiens tout d’abord à remercier Camille et les Editions Michel Lafon pour leur confiance et pour m’avoir permis de découvrir le dernier roman d’Olivier Norek.

Ici, nous rencontrons Noémie Chastain, Capitaine du dernier étage du bastion (le nouveau 36 quais des Orfèvres), qui après une interpellation musclée se retrouve défigurer sur toute la partie droite de son visage. Se remettant doucement de ses blessures, Noémie se sent comme une paria lorsque son supérieur l’envoi à Avalone, un petit village d’Aveyron. Sur place, elle ne souhaite qu’une chose, rentrer chez elle et retrouver sa place dans son équipe. Cependant, le dernier jour avant de rentrer à Paris, un corps refait surface et Noémie se retrouve avec un mystère à résoudre. Il se pourrait même qu’il s’agisse de l’enquête de TOUTE SA carrière. Alors, A-t-elle gardé sa célèbre ténacité ?

L’intrigue de cette histoire a été pour moi, incroyable. Celle-ci est découpée en 4 parties. La première permet au lecteur de faire connaissance avec Noémie et de comprendre sa psychologie. La deuxième de découvrir le village Aveyronnais et son quotidien. La troisième lance l’intrigue policière et la quatrième mène à la résolution de l’enquête. Ce qui m’a beaucoup plus avec ce roman, c’est le mélange de psychologie des personnages, d’histoire du village et d’intrigue à la Cold case. C’est riche, palpitant et mystérieux.

Le rythme quant à lui est donné avec ses courts chapitres et chacun d’eux appelle le suivant. D’autant plus lorsqu’il y a les retournements de situation. Cela rend le roman totalement addictif et il m’a été difficile à poser.

Pourtant, en me rapprochant de la fin, j’ai deviné petit à petit le fin mot de l’histoire. En général, cela me dérange, mais ce n’était pas le cas avec celle-ci. Peut-être parce que, c’est la conclusion que je souhaitais.

Du côté des protagonistes, j’ai beaucoup aimé Noémie. Cette femme a une très grande force de caractère que j’admire beaucoup. Dans sa force, il y a aussi de la faiblesse et vice versa et cela la rend encore plus humaine et attachante pour moi.

Il y a aussi son psychiatre que j’ai beaucoup aimé par sa façon d’accompagner Noémie.

Pour finir, la plume d’Olivier Norek est complètement addictive, entrainante, fluide, imagée, réaliste. Bref, j’ai adoré la façon qu’il m’a emmené dans ce récit.

 

En conclusion :

L’intrigue à la Cold case de Surface m’a complètement happée et transportée. J’ai tout aimé dans ce roman : les protagonistes, leur psychologie, le village d’avalone et son histoire, l’intrigue, la plume.

Bref, je comprends et je plussoie le prix Babélio qu’il a reçu et je vous le recommande vivement pour les amateurs du genre.

Note : COUP DE CŒUR.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article