Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Fantastique, #Jeunesse, #2013
Phaenix Tome 1 : Les cendres de l’oubli de Carina Rozenfeld

Synopsis :

Elle a 18 ans, il en a 20. À eux deux ils forment le Phænix, l'oiseau mythique qui renaît de ses cendres. Mais avant de le devenir, ils devront se retrouver et s'unir dans un amour pur et éternel...

Depuis l'origine du monde, le Phænix meurt et renaît perpétuellement de ses cendres. L'être fabuleux est constitué de deux âmes sœurs. À chacune de ses résurrections, ses deux moitiés doivent se retrouver et s'aimer pour reformer l'oiseau légendaire. Car lui seul a le pouvoir d'éloigner les menaces qui pèsent sur l'humanité. Malheureusement, les deux amants ont été séparés et l'oubli de leurs vies antérieures les empêche d'être réunis... Aujourd'hui, dans le Sud de la France. Anaïa a bientôt dix-huit ans. Elle a déménagé en Provence avec ses parents et y commence sa première année d'université. Passionnée de musique et de théâtre, Anaïa mène une existence normale. Jusqu'à cette étrange série de rêves troublants dans lesquels un jeune homme lui parle et cette mystérieuse apparition de grains de beauté au creux de sa main gauche. Plus étrange encore : deux garçons se comportent comme s'ils la connaissaient depuis toujours... Bouleversée par ces événements, Anaïa devra démêler le vrai du faux, comprendre qui elle est vraiment et qui saura la compléter. Elle devra souffler sur les braises mourantes de sa mémoire millénaire pour redevenir elle-même. S'ouvriront alors les portes d'une nouvelle réalité dans laquelle amour et fantastique sont étroitement liés.

Mon avis :

Les romans de la collection R m’ont toujours fait de l’œil depuis la parution de leur premier titre, seulement voilà, j’avais jamais craqué … Jusqu’à celui-ci. La couverture, le titre m’ont suffit pour me convaincre avant même de lire le synopsis. Il faut bien le reconnaitre, cette couverture est magnifique, mystérieuse et sobre. Bref, tout ce que j’aime !

Mis à part le visuel, le sujet du phœnix, m’a rendu très curieuse car de cet oiseau mythique je ne connais que Fumseck de Dumbledore.

Commençons par l’histoire, Anaïa vient d’emménager dans le Var. Elle y retrouve Garance, une amie d’enfance avec qui elle va partager les mêmes cours à la fac. Ensemble, elles vont rencontrer deux garçons Eidan et Enry. Petit à petit, ces deux derniers vont agir de façon déstabilisante, comme si Anaïa était cessée les connaître ou les reconnaître. Parallèlement, Anaïa fait très régulièrement le même rêve qui lui fait peur au début.

On suit l’histoire en même temps qu’Anaïa et ainsi que les révélations qui arrivent au compte gouttes, mais de manière très bien dosé. Anaïa manque d’assurance sauf lorsqu’il s’agit de musique. C’est une véritable virtuose ! Lorsqu’elle apprend ce qu’elle est, j’ai trouvé sa réaction juste, sans fausse note.

J’ai adoré Eidan. Son côté mystérieux, je me mets en retrait mais je garde un œil sur Anaïa, est vraiment adorable. Les moments où nos deux héros sont ensemble et se dévoile sont mes préférés.

Enry, je l’aimais bien au début et il m’a vite agacé par la suite et à la fin du roman il me sortait même par les yeux. J’espère que dans la suite cela sera différent.

Le début peut sembler un peu long mais, l’alternance entre la vie réelle et les rêves, d’Anaïa, ainsi que le mystère qui se dissipent petit à petit font que l’on tourne les pages rapidement sans sent rendre compte. J’ai apprécié également, les statuts Facebook et la playlist qui rend cette histoire unique.

Je dois avouer que … je me doutais un peu de la fin. Mais quelle fin tout de même ! Tout cela, va permettre de relancer l’histoire de façon encore plus incroyable pour le tome 2, j’en suis sûr !

J’ai beaucoup aimé, la mythologie du Phaenix. Vous allez me dire : Pourquoi, Phaenix et non phœnix? Et bien, je vous laisse le plaisir de le découvrir, car bien entendu Carina a trouvé une superbe explication. J’ai constaté également que l’auteure à dû faire des recherches pour rendre crédible sa mythologie car j’en ai réalisé aussi sur les révélations faite et elles sont VRAI !! Ces légendes existent. Concernant les grains de beauté, l’idée est originale. Je n’avais jamais remarqué que c’était rare d’en avoir dans le creux de la main. Quand au choix du titre, ce n’est pas un hasard, j’aime beaucoup.

Carina Rozenfield, a une écriture très fluide et très agréable à lire. Cette idée de playlist est très bonne. Je m’arrêtais de lire pour l’écouter afin de rendre plus de profondeur, d’intensité à l’histoire. Grace à l’auteure, j’ai découvert Sia et Cascadeur dont j’écoute régulièrement depuis. Merci beaucoup pour ces découvertes !

En conclusion :

J’ai ADORE cette histoire même si ce tome 1 est plutôt une mise en bouche qui nous plante le décor avec une mythologie original. J’ai encore tellement de questions auxquelles j’espère trouver les réponses dans le tome 2. Cette suite dont j’espère découvrir très prochainement.

Note : 18/20

Voir les commentaires

Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Fantastique, #Jeunesse, #2013
Les étoiles de Noss Head Tome 4 : Origines de Sophie Jomain

Synopsis :

Chaque fois que je croyais que notre vie était cousue de fil blanc, Leith et moi devions faire face à une nouvelle adversité, une nouvelle attaque. J’en venais à me demander si, un jour, nous goûterions à la paix à laquelle nous aspirions. Personne ne mesure l’immensité de sa chance quand il affirme que son existence est monotone. Personne. Aux innocents les mains pleines… C’est ce qu’on dit. Mais moi, je n’étais plus innocente du tout. Alors, que me réserverait le destin, cette fois-ci ? Que me volerait-il ? J’en avais une vague idée. J’allais devoir me préparer au pire.

Mon avis :

La saga « Les étoiles de Noss Head » aurait très bien pu se terminer au tome 3. Ce dernier, la concluait en beauté et lorsque Sophie Jomain a annoncé l’écriture du tome 4, je me suis demandé quelle intrigue pourrait être meilleure que la précédente.

En voyant, le titre la première fois : Origines 1ère partie, j’ai stressé ! Ma première réaction a été : « Sophie, que vas tu nous réserver comme cliffhanger ? ». J’appréhendais une fin comme celui du tome 2 où j’ai mis plusieurs jours avant de pouvoir lire un autre livre. Pour celui là, c’est pareil ! Et je me pose toujours un tas de questions, ça m’obsède et je veux la suite maintenant ! ;)

La seconde, le mot « Origines » (au pluriel) m’a fait comprendre que l’histoire allait être riches en révélations concernant la mythologie, pas seulement pour le monde lupin mais aussi pour le monde des anges noirs.

J’ai trouvé très bonne l’idée d’écrire une histoire en approfondissant la mythologie de cette saga. J’ai beaucoup aimé en apprendre davantage sur Darius et ses semblables ainsi que Leith et les siens. On découvre également de nouvelles menaces, de nouvelles créatures ; tels que les Strigoii. Ces êtres qui m’ont fait froids dans le dos autant que pour nos personnages adorés. L’auteure revient aussi sur les lois ancestrales des deux espèces.

Ce livre est composé en 2 parties, une 1ère partie beaucoup plus axé sur Darius et une 2nde partie plus courte sur Leith. Bien que j’aie regretté l’absence de l’un de mes personnages préférés et la faible présence d’un second, elles sont justifiées et est même le point de départ de ce tome 4.

Le début de l’histoire se déroule 18 mois après les événements du tome 3. Il y a des morts surnaturelles sur le campus de St Andrews et deux personnes très proches d’Hannah ne lui donnent pas signe de vie.

Concernant la fin, elle nous laisse sans voix ! On veut tout de suite lire la 2ème partie, l’attente va être dure mais il va falloir être patient. Ce qui est sûr c’est que cette suite et fin nous promet d'être exceptionnelle !!

J’ai beaucoup apprécié l’évolution du caractère d’Hannah. Elle est beaucoup plus forte, plus combative, moins naïve, en gros beaucoup plus mature ce qui permet d’élever encore plus le niveau de la saga.

La plume de Sophie est différente suivant ses séries mais il y a toujours sa petite patte caractéristique qui me fait fondre à chaque fois !! Sophie a réussi dès son tout premier roman (qui est le tome 1 de cette saga) à m’intéresser et aimer les romans d’auteurs français ! Voilà pourquoi, il m’est tout à fait naturel pour moi de dire haut et fort :
« Sophie, tu es ma J.K. Rowling française !! ».

En conclusion :

Cette première partie est une merveille !! Il n'y a aucun temps mort ! Notre pauvre Hannah et ses amis en bavent beaucoup plus dans ce tome. Les révélations se succèdent et l’histoire devint de plus en plus sombre au fils des pages. Le cliffhanger nous promet le prochain et probablement de dernier tome exceptionnel !!

Note : COUP DE CŒUR !!

Voir les commentaires

Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Thriller, #2013
Thérapie de Sébastian Fitzek

Synopsis :

Josy, douze ans, la fille du célèbre psychiatre berlinois Viktor Larenz, est atteinte d'une maladie qu'aucun médecin ne parvient à diagnostiquer. Un jour, après que son père l'a accompagnée chez l'un de ses confrères, elle disparaît. Quatre ans ont passé. Larenz est toujours sans nouvelles de sa fille quand une inconnue frappe à sa porte. Anna Spiegel, romancière, prétend souffrir d'une forme rare de schizophrénie : les personnages de ses récits prennent vie sous ses yeux. Or, le dernier roman d'Anna a pour héroïne une fillette qui souffre d'un mal étrange et qui s'évanouit sans laisser de traces... Le psychiatre n'a dès lors plus qu'un seul but, obsessionnel : connaître la suite de son histoire.

Mon avis :

Ce livre, j’en avais beaucoup entendu parler en bien lors de sa sortie en poche, mais je ne sais pour quelle raison, il était encore dans ma PAL. Je me suis enfin décidé de le sortir et je ne regrette absolument pas, sauf peut être de ne l’avoir pas lu plus tôt !

Je vais essayer de vous convaincre de le lire même s’il m’est difficile en général, de parler d’un thriller sans le spoiler.

Dès le début, nous apprenons que le Docteur Larenz est interné. Il nous raconte donc son histoire, bien que l’histoire soit écrite à la 3ème personne. On se demande pourquoi il en est arrivé là ? et qu’est-il arrivé à sa fille ? On fait donc un retour en arrière où l’action se déroule sur l’île de Parkum, lieu où Viktor rencontre la mystérieuse Anna. J'ai trouvé par ailleurs que l’atmosphère de l’île de Parkum ressemblait à Shutter Island.

La construction de ce roman est très intéressante. Les retours dans le passé permettent de connaitre la situation du moment présent. C’est vraiment bien fait ! De plus, les chapitres courts, voir très courts rythme cette histoire de manière très soutenu. Les révélations se succèdent. Les pages tournent à une vitesse hallucinante. Ce roman nous fait poser beaucoup de questions, au point qu’il nous obsède !

Concernant les personnages, le Docteur Viktor Larenz était un psychiatre renommé qui a été brisé le jour de la disparition de Josy. Il n’est plus que l’ombre de lui-même. Avec le récit de la perte de sa fille, j’ai eu beaucoup d’empathie et je me suis attachée à lui.

Avec Anna Spiegel, c’est tout le contraire. On sait qu’elle est schizophrène et peut avoir donc un comportement changeant, manipulatrice, imprévisible. Elle se présente romancière pour enfant et dont les personnages prennent vie. Dans son dernier roman, le personnage principal ressemble étrangement à Josy. Plus on avance dans cette histoire, plus l’attitude d'Anna est suspecte. Elle m’a d’ailleurs fait froid dans le dos à plusieurs reprises.

En conclusion :

Thérapie qui est le premier roman de Sébastian Fitzek est pour moi une véritable réussite !! A aucun moment, je me suis ennuyée. L’auteur met en place un puzzle qui fonctionne de manière remarquable pour ce thriller à nous couper le souffle. Il s’agit d’un véritable coup de cœur !! Je compte bien lire ces autres romans.

Note : COUP DE CŒUR !!

Voir les commentaires

Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Fantasy, #2013
La Fille-Sortilège de Marie Pavlenko

Synopsis :

Six Clans dirigent la Cité. Chacun possède une Magie qui commande aux éléments ou aux êtres vivants. De leur union dépend l'équilibre. C'est pourquoi durant la Fête des Échanges, les adolescents sont soumis à des épreuves, en vue d'être initiés. Parce qu'elle a échoué, la jeune Érine est bannie, loin de sa famille et de son Clan. Condamnée à survivre dans la zone d'exil, elle va bientôt découvrir le sombre secret de la Cité. Et le terrible complot qui menace de la détruire.

Mon avis :

J’ai découverte Marie Pavlenko avec sa saga : Le livre de Saskia, qui a été un véritable COUP DE CŒUR !!!!

Lorsque j’ai eu la chance de rencontrer l’auteure l’année dernière lors du « Printemps du livres » de Montaigu (en Vendée), elle m’a informé qu’avant la sortie du tome 3 de Saskia, un one-shot fantasy sera publié. J’appréhendais un peu ce roman, car la fantasy et moi, ça passe ou ça casse. Je trouve qu’il y a trop souvent un trop plein de descriptions au détriment de l’action. Cependant, j’avais hâte de retrouver l’écriture si caractéristique de Marie et tellement curieuse que finalement, je me suis naturellement et avec envie procurée ce roman.

Ici, dès la première page on rentre tout de suite dans l’histoire. Il n’y a pas place aux descriptions superflues. L’histoire se déroule à la cité des Six, où exactement ? Je vous laisse le plaisir de le découvrir. Cette histoire est pleine de magie, on est happé et le mystère présent fait qu’on a du mal à reposer le livre. Le moindre petit événement qui peut sembler anodin peut avoir une grande importance pour la suite. C’est après une ou deux révélations de ce genre que j’ai commencé à émettre des hypothèses. Mais, je me suis trompée à chaque fois.

Bien que le lapse le temps, ne soit pas défini, j’estime la durée de l’histoire entre 3 et 4 semaines, ce qui est plutôt court. Cela explique aussi la grande place à l’action dans cette histoire.

Ce roman est si loin et paradoxalement si proche de nous. Marie a le don de dénoncer de manière subtile à travers l’histoire d’Erine, les problèmes que rencontre toute société ; l’exclusion dût aux différentes classes sociales, l’exclusion dût à un handicap physique, mais aussi, les privilégiés, les pauvres, la famine, la guerre, … Et bien qu’il s’agisse d’un roman fantasy avec un peu de dystopie (selon moi), on peut s’identifier aux personnages sans problèmes.

La narratrice c’est Erine, une héroïne comme je les aime. Elle est forte, courageuse et surtout tenace. Elle a des valeurs et s’y tient ! La vie ne l’a pas épargnée avant le début du roman et ça ne s’arrange pas par la suite. La pauvre Erine, elle n’a pas le temps de souffler, dès que l’on pense qu’elle peut profiter de l’instant présent, il y a toujours un événement qui l’en empêche. Elle est constamment malmenée et nous ressentons absolument toutes ses émotions. J’ai retrouvé en Erine un peu Saskia, elles partagent quelques traits de caractères. Une sorte de clin d’œil à sa première héroïne, que j’ai apprécié.

J’ai énormément aimé le personnage d’Arkadi, même s’il a un handicap physique (qui finalement est considéré comme un atout) il est plein d’humour et de sarcasme. Il apporte toujours beaucoup de fraîcheur. Etant le compagnon de route d’Erine, il souffre tout autant qu’elle.

Il y a également Naria, dont on se pose énormément de questions. Malgré les événements passés, j’ai eu beaucoup de compassion pour elle. Son statut dans la cité fait d’elle un personnage vraiment riche et très intéressant Le mystère autour d’elle m’a plu.

La communauté est représentée par des personnages hauts en couleurs par la multitude de personnalités et de caractères.

Comme je l’ai dit plus haut, j’adore la plume de Marie, elle est fluide, poétique, addictive, vivante, vraiment très vivante. Ici, l’auteure arrive après « Le livre de Saskia » à trouver une nouvelle mythologie qui tient la route et dont j’ai totalement adhérée.

En conclusion :

Ce roman est un bijou !! J’ai tout aimé dans cette histoire. Elle était dans mes pensées pendant toute la lecture et j’en ai même rêvé ! Mon seul regret, c’est toute cette souffrance, mais sans elle le roman ne serait pas de cette qualité. Je suis triste de savoir qu’il s’agit d’un « one-shot » car je n’aurai pas le plaisir de découvrir les prochaines aventures d’Erine et de ses amis.

Je tiens à remercier la Librairie Pages après pages et Marie Pavlenko pour la magnifique la dédicace :)

Note : COUP DE CŒUR !!

Voir les commentaires

Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Thriller, #2013
Identité perdue d'Emilie Sandrin

Synopsis :

Une adolescente se réveille dans un hôpital en ayant tout oublié : son nom, sa vie, ses proches… Elle n’a plus d’espoir jusqu’au jour où elle apprend qui elle est réellement : Judith Piroux, une actrice mondialement connue, aussi riche que douée. Prête à se battre pour se retrouver à l’écran, avec l’aide de son agent Marc Loupiot, elle réapprend sa vie. C’est alors qu’on lui propose un magnifique contrat. Mais à ce moment précis, un double machiavélique fait son apparition, la rendant de plus en plus vulnérable. Dans le même temps, les meurtres se succèdent autour d’elle, tous plus inquiétants et incompréhensibles les uns que les autres…

Mon avis :

J'ai remarqué qu'il n'y avait pas encore eu de chronique sur ce livre sur Livraddict, ce qui est vraiment dommage. Ce roman, je l'ai lu en juillet 2011 (je sais, ça fait longtemps), mais cette histoire m'a marqué.

Mon avis sera rapide pour cette raison mais aussi pour vous laisser le plaisir de le découvrir par vous même.

Ici, il s'agit d'un thriller court (259 pages) mais très bon. Il y a cette tension crescendo qui m'a empêché de dormir tellement je voulais connaitre le fin mot de cette histoire.

J'ai eu quelques frissons face à cette machination et j'ai eu l'impression d'être devant un très bon téléfilm pendant toute cette lecture.

Cela dit, avant la fameuse révélation, j'avais eu cette intuition qui c'est révélé être juste. Pour cela, cette histoire ne pourra pas être un coup de cœur pour moi, mais j'ai vraiment ADORE ce livre.

Je me souviens que j'avais également aimé les personnages et que dès le début j'ai émis des hypothèses.

La plume d'Emilie est fluide et très agréable. Ma plus grande surprise a été d'apprendre qu'elle n'avait que 17 ans lorsqu'elle a écrit cette histoire et qu'il s'agit de son deuxième roman (le premier étant : Erika Somwell, la lumière du soleil, un pavé de 935 pages).

En Conclusion :

Malgré la fameuse révélation que j'ai trouvé avant l'heure, j'ai ADORE ce thriller, j'ai passé un très agréable moment, et je n'ai pas vu le temps passé.
C"est une histoire et une auteure à découvrir !! Emilie a le talent pour devenir une grande auteure selon moi. Je suivrai la avec plaisir !!

Note : 18/20

Voir les commentaires

Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Humoristique, #Contemporaine, #2013
Demain j'arrête !! de Gilles Legardinier

Synopsis:

Comme tout le monde, Julie a fait beaucoup de trucs stupides.
Elle pourrait raconter la fois où elle a enfilé un pull en dévalant des escaliers, celle où elle a tenté de réparer une prise électrique en tenant les fils entre ses dents, ou encore son obsession pour le nouveau voisin qu'elle n'a pourtant jamais vu, obsession qui lui a valu de se coincer la main dans sa boîte aux lettres en espionnant un mystérieux courrier… Mais tout cela n'est rien, absolument rien, à côté des choses insensées qu'elle va tenter pour approcher cet homme dont elle veut désormais percer le secret.
Poussée par une inventivité débridée, à la fois intriguée et attirée par cet inconnu à côté duquel elle vit mais dont elle ignore tout, Julie va prendre des risques toujours plus délirants, jusqu'à pouvoir enfin trouver la réponse à cette question qui révèle tellement : pour qui avons- nous fait le truc le plus idiot de notre vie ?

Mon avis:

D'habitude je ne suis pas chick lit ou très peu car j'ai tendance à m'ennuyer. Mais la couverture de ce livre ma rendue curieuse et de temps en temps une lecture détente ça ne peut que faire du bien.

Il m'a fallu un bon quart du roman pour m'attacher aux personnages (surtout à Julie) pour pouvoir rentrer dans l'histoire.

Julie est du genre un peu "dingue" et parano. Elle se retrouve donc dans des situations incroyables !! Par exemple, mettre sa main dans la boîte aux lettres de son voisin pour le connaitre à travers son courrier. A côté de ça, c'est une fille vraiment généreuse auprès de ses ami(e)s et tous ceux qu'elle aime. Et j'admire son courage d'avoir changer de travail pour un domaine qu'elle ne connaissait pas afin de s'épanouir.

Ric est le fameux voisin de Julie. Il se dévoile très peu et on se pose donc beaucoup de questions. Malgré de mystère, je ne me suis pas vraiment attaché à lui, je lui est préféré Xavier.

Xavier est un ami d'enfance de Julie, fou de mécanique et toujours là pour ses amis.

Les autres personnages secondaires sont plutôt sympathique mais sans plus.

Concernant la fin, je l'ai trouvé très rapide, quelques pages supplémentaires auraient été les bienvenues.

L'auteur a une plume fluide et plutôt agréable à lire. A travers ce roman, j'ai constaté qu'il ne manquait pas d'humours de sarcasmes.

En conclusion :

Une bonne lecture, un bon moment, des personnages plutôt sympa, mais qui ne restera pas gravés dans ma mémoire.

Note : 15/20

Voir les commentaires

Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Présentation

Bonjour tout le monde,

J'ai décidé de créer ce blog afin de partager l'une de mes passions ; c'est à dire la lecture à travers mes chroniques.

J'espère que ce blog sera aussi un lieu d'échange qui me permettra également de découvrir d'autres romans, d'autres auteurs, d'autres maisons d'éditions, d'autres avis et d'autres blogueuses et blogueurs ainsi que tout un tas d'autres choses.

J'espère que mon coin rempli de livres vous plaira.

Mo

Voir les commentaires

NetGalley

 

 

 

 

 

 

Articles récents

Badge Lecteur professionnel

Hébergé par Overblog