Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Jeunesse, #Fantastique, #Challenge : 1 mois = 1 consigne, #2014
La quête des Livres-monde - Tome 2 : Le livre des lieux de Carina Rozenfeld

Synopsis :

Zec et Eden sont deux adolescents originaires de Chébérith, une lointaine planète jadis détruite par l'Avaleur de Mondes. Au cours d'une première aventure, ils ont déjà récupéré le premier Livre-Monde, dans lequel est enregistré une partie de la mémoire de cette planète afin de la recréer un jour. A présent, ils doivent retrouver le second Livre-Monde. Mais un événement inattendu se met en travers de leur chemin. Leur quête s'annonce d'autant plus dangereuse que l'Avaleur de Monde rôde, plus que jamais décidé à achever ce qu'il a commencé : détruire Chébérith et tous ses habitants...

Mon avis :

Après la découverte de l’univers de la saga, j’avais envie de poursuivre l’aventure avec nos trois personnages.

On peut dire que ce tome 2 démarre sur les chapeaux roues ! On retrouve Zec, Eden et Louis deux ou trois semaines après les évènements à la fin du tome 1. Même s’ils doivent démarrer une nouvelle quête pour le deuxième livre-monde, le livre des lieux, ils restent tout de même des adolescents avec tous les soucis que comporte cette période. Comme si cela ne leur suffisait pas, l’avaleur des mondes en ont après eux. Il se rapproche de plus en plus. Le danger est de plus en plus présent !

Ce tome 2 est incroyable !! On ne s’ennuie JAMAIS ! L’action et les rebondissements sont nombreux et nous transportent dans le tourbillon de cette histoire. Il s’agit bien d’un tome de transition comme pour la plupart des trilogies. Nos héros sont confrontés à la lourde tâche qui leur est confié et doivent également faire face aux premiers sentiments amoureux qui vont naitre en eux.

Ce que j’aime dans cette saga, c’est que chaque tome a sa propre quête avec sa propre conclusion même s’il y a une continuité. Il n’y a pas de suspense insoutenable qui peuvent vous rendre fou, bien qu’on ait envie de connaitre la suite.

Côté personnages, j’ai beaucoup aimé suivre et constater l’évolution de Zéc, d’Eden, de Louis et de Léa.

Zéc est prêt à tout pour accomplir sa mission, mais, ne fait jamais rien contre les valeurs auxquelles il croit.

Malgré les difficultés de leur tâche, Eden reste déterminé à la remplir.

Louis est toujours fidèle à lui-même et c’est pourquoi on l’aime toujours autant ! Il a le sens de l’humour qui le caractérise et je n’envisage pas la saga sans lui !

Léa n’est pas celle que l’on croit et j’ai apprécié de la connaitre d’avantage et savoir quel rôle elle peut avoir dans cette histoire.

Décidément, même avec une saga s’adressant à un public plus jeune que Phaenix, je suis complètement fan de l’imagination et de la plume de Carina ! L’auteure arrive à me faire voyager et sa plume est toujours aussi fluide, imagée, poétique et entrainante. Bref, j’adhère complètement !

En conclusion :

Un tome 2 bien plus prenant et rythmé que le précédant ! Les personnages sont toujours aussi attachants et bien exploiter dans leur évolution. La plume et l’imagination de Carina sont un véritable atout dans ce tome. J’espère pourvoir découvrir rapidement la suite et fin de cette trilogie.

Note : 19/20

Voir les commentaires

Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Nouvelle, #Horreur, #2014
Incubes d’Anthony Holay

Synopsis :

Un couple, qui vient de perdre leur enfant, décide de s'isoler du monde en louant un chalet à la montagne pour les vacances. Mais, tandis que la femme se remet difficilement de ce deuil, l'homme commence à percevoir des formes inquiétantes dans l'obscurité...

Mon avis :

Tout d’abord, je tiens tout particulièrement à remercier Anthony Holay de m’avoir contacté et proposé de découvrir sa nouvelle.

En général, je ne suis pas fan de ce format, mais je persiste encore à en découvrir de nouvelle. J’en lis d’ailleurs très rarement, car cela veut que l’auteur aille directement à l’essentiel. Du coup, je me retrouve souvent frustrée soit par un manque d’explication d’une ou des situations, soit un manque de description sur la psychologie des personnages, soit l’histoire me semble incomplète, … Mais, le résumé m’a fortement intrigué.

Ici, il s’agit d’un couple qui décide de se retirer de la civilisation en partant quelques jours à la montagne afin de se retrouver suite au décès de leur fils. Alors que le cadre semble idyllique, rien ne se passe comme prévu et leur séjour va même virer au cauchemar. Le mari ressent que ce lieu cache quelque chose, quelque chose de surnaturelle et fera tout pour savoir de quoi il s’agit pour se protéger ainsi que sa femme.

En commençant la lecture, je me posais des questions par rapport au titre choisi. Pourquoi « Incubes » et le lien direct avec le récit. Je dois avouer que cette nouvelle réserve des surprises au lecteur. J’ai aimé l’atmosphère oppressante qui pèse sur le couple et surtout sur le mari, ainsi que son côté horrifique.

Anthony Holay arrive à balader le lecteur entre illusions et réalité. Le lecteur est constamment dans le doute de connaitre le vrai du faux (s’il y a), tout comme, il se questionne à propos de la santé mentale du mari.

La fin, m’a déconcerté. Toute cette histoire est-elle réelle ou bien fictive ? Maintenant encore, je continue à me poser des questions.

Côté personnage, il n’y a pas de description. D’ailleurs, on ne connait pas le prénom du mari, mais est-ce vrai essentiel ? Pour ma part, cela ma dérangé seulement au début car l’histoire est écrite de son point de vue. Sa femme est présente mais n’intéragit pas vraiment. Ce récit est écrit sous forme de témoignage et explique ce qui leur est arrivé durant ce séjour.

La plume est simple, fluide et efficace. Les 51 pages de cette nouvelle et le climat sombre en font une lecture rapide. De plus, on ne s’ennui pas un seconde.

En conclusion :

Une nouvelle qui a su me surprendre, mais dont la fin m’a complètement dérouté. Celle-ci m’a donné envie d’en lire d’autre bien que je préfère toujours les romans. L’auteur a réussi ce challenge qui n’est pourtant pas facile ! Je conseille cette lecture pour les amateurs de nouvelles et pour les lecteurs aimant les histoires horrifiques !

Je ne connaissais ni l’auteur, ni la maison d’édition, mais je serai ravie de découvrir leurs autres ouvrages !

Note : 17/20

Voir les commentaires

Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Thriller, #Fantastique, #2014
Violentilla de Corine M.

Synopsis :

Entre ses problèmes de couple et la perte de son emploi, rien ne va plus dans la vie de Simon Fontane. Aussi, lorsqu’il décroche un poste de veilleur de nuit dans l’un des plus beaux musées antiques de sa ville, il pense enfin pouvoir prendre un nouveau départ avec Florian, son fils de huit ans. Pourtant, tout ne va pas se dérouler comme prévu… Parmi les statues de marbre, les amphores et autres vestiges du passé glorieux d’Arles, se trouve un objet bien singulier : le sarcophage des amants. Nuit après nuit, au cœur d’un été caniculaire, des phénomènes surnaturels commencent à se manifester dans le musée. Sur le fil du temps, entre le passé et le présent, Simon va sombrer peu à peu dans les dédales d’un étrange mystère, entraîné par une entité enchanteresse, la troublante Violentilla…

Mon avis :

Tout d’abord, je tiens tout particulièrement à remercier les éditions Rebelle de leur confiance et de m’avoir proposé de découvrir cette histoire.

Avant de commencer ma lecture, je me suis dis que cette histoire me faisais penser aux deux films « La nuit au musée ». Alors que ces derniers sont des comédies fantastiques, ici il est clairement question de thriller. L’atmosphère est sombre, inquiétante et angoissante. Alors évidemment l’un et l’autre n’ont absolument rien en commun si ce n’est le lieu de travail du personnage principal : Le musée.

De plus, cette couverture pleine de mystère attire vraiment l’œil et elle est vraiment magnifique !!

Après un court prologue, le lecteur rencontre dès la première page Simon qui nous plante l’environnement et la situation dans laquelle il vit avec sa femme Lydie et son fils Florian. On se rend vite compte de la nécessité d’un travail pour lui et ce poste est une aubaine ! Mais, dès sa première nuit, une manifestation étrange se présente lorsqu’il s’approche du sarcophage des amants. A la suite de cette apparition, des événements fantastiques s’enchainent.

Vous vous demandez peut-être, en quoi il s’agit d’un thriller. Tout simplement parce qu’il y a un fait important qui dirige l’histoire dans cette direction. L’intensité des événements et la tension montent en crescendo.

Le mystère qui se lève petit à petit autour de Violentilla à travers des « bonds » dans le passé m’a beaucoup plus. Les descriptions présentes permettent de bien se représenter les différentes scènes.

Je souhaitais une telle fin, alors lors de ma lecture, j’ai été plus que satisfaite. Bien que ce livre se suffit à lui-même, j’ai aimé ce petit côté où l’on peut voir une éventuelle ouverture. Cependant, s’y il a une suite, j’espère qu’elle sera bien trouvé afin de bien m’étonner.

Le personnage de Simon n’est pas un personnage dont je me suis s’attachée au premier abord dû à son caractère. Il est plein de colère, de rancœur, de dégoût et en paradoxalement d’indifférence envers sa femme. Plus j’avançais dans l’histoire, plus je me disais qu’il y avait surement une explication pour ces émotions. Effectivement, c’est le cas.

La principale description faite de Lydie est celle de Simon et au vue de leur relation, (ou manque de relation), il est clair qu’elle ne soit pas du tout en sa faveur. Elle est décrite comme une très mauvaise mère qui n’aime pas son enfant. D’après Simon, elle ne se gênerait pas non plus d’avoir plusieurs amants. Résultat, je n’ai pas pu avoir des affinités avec elle, cependant j’aurai souhaité la découvrir davantage par son point de vue.

Le petit Florent, essaie de s’adapter au mieux de la situation qu’il traverse. J’ai beaucoup aimé ce petit bonhomme.

La fameuse Violentilla dont le personnage prend bien entendu une grande place dans l’histoire est très mystérieuse. Plus le lecteur avance dans le récit, plus son passé est révélé et mieux on connait son vrai visage. Elle m’a donné beaucoup de frissons. Pendant toute ma lecture, je me suis demandé pourquoi elle agissait ainsi, quel était son but. J’avoue que je n’avais pas pensé à cette réponse.

Parmi les autres personnages, j’ai particulièrement aimé les parents de Simon qui m’ont fait penser à mes propres grands-parents. Ce sont vraiment parents aimant et ils sont inquiets pour leur fils et leur petit Florian.

Bien que ces apparitions soient si peu nombreuses, j’ai beaucoup apprécié Natacha, la bibliothécaire du musée. C’est un personnage féminin dont je pense que beaucoup de femmes peuvent se retrouver.

La plume de l’auteure est fluide et une fois dedans impossible de lâcher l’histoire avant la fin. J’ai aimé le découpage en trois parties. Chaque partie est bien représentée par des faits, des événements marquants. Le livre étant court et complètement addictif, il se lit donc rapidement.

En conclusion :

Un thriller fantastique bien sympathique où j’ai passé un très bon moment. Des éléments historiques pour expliquer le passé de Violentilla. Une histoire avec la tension et l’angoisse qui montent Crescendo. Des personnages plus ou moins fascinants et attachants. Un livre que je recommande et surtout pour les personnes qui aime ce genre !

Note : 18/20

Voir les commentaires

NetGalley

 

 

 

 

 

 

Articles récents

Badge Lecteur professionnel

Hébergé par Overblog