Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Fantastique, #Challenge : 1 mois = 1 consigne, #2014
Les Larmes Rouges, tome 1 : Réminiscences de Georgia Caldéra

Synopsis :

« Le temps n’est rien…

Il est des histoires qui traversent les siècles… »

Après une tentative désespérée pour en finir avec la vie, Cornélia, 19 ans, plus fragile que jamais, est assaillie de visions et de cauchemars de plus en plus prenants et angoissants.

Elle se retrouve alors plongée dans un univers sombre et déroutant, où le songe se confond à s’y méprendre avec la réalité.

Mon avis :

Après tous ces excellents avis concernant cette histoire, je n’avais qu’une envie, la découvrir à mon tour. Mais chez les éditions « Le chat noir », le livre à été rapidement épuisé. Heureusement, les éditions « J’AI LU » ont eu la très bonne idée de le rééditer et je me suis donc empressée de l’acheter. Pourtant, cet énorme pavé est resté dans ma PAL pendant quelques mois. Ma rencontre avec Georgia, m’a rappelé à quel point il me donnait très envie et je n’ai alors plus hésité une seconde à le sortir enfin de la bibliothèque !

Dans cette histoire, on rencontre Cornélia qui ne va pas bien du tout, puisque qu’elle s’apprête à mettre fin à sa vie. Pourtant, après ce geste désespéré, elle rencontrera Henri, son sauveur. Cet acte sera le début de sa nouvelle vie. Elle finira par comprendre que contrairement à ce qu’elle pensait, elle n’est pas folle, qu’il y a un gros mystère qui se cache derrière et qu’elle devra principalement le découvrir par elle-même.

Le début du roman est plutôt lent, car il faut le temps de mettre en place tout les éléments de l’intrigue. Mais, plus on avance, plus les événements se corsent et prennent de l’ampleur et le lecteur est pris dans le tourbillon des révélations et des mystères restant à découvrir. Tout s’accélère et sans se rendre compte, les 761 pages, sont lu.

J’ai énormément aimé tout au long de ce roman, l’alternance entre les passages de la vie présente de Cornélia et ceux ce déroulant dans le passé. Ce genre d’histoires traitant des vies antérieures m’ont toujours attirée et fascinée et celle-ci est amenée de façon magistrale. J’Ai ADORE !

Ce roman est riche, dense, intense, sombre, sanglant, angoissant, … Bref, il y a tout un tas d’adjectifs pour décrire cette atmosphère dans laquelle Georgia nous plonge. Cette ambiance est tellement bien construite que le temps passé dedans, on en perd nos repères temporels. J’avais souvent l’impression que je m’étais plongé dedans depuis seulement quelques minutes et en réalité, une ou plusieurs heures s’écoulaient.

L’univers créé par l’auteure, est très bien réfléchi, rien n’est laissé au hasard. Même si l’histoire tourne principalement sur les relations entre Cornélia et Henri. Un troisième personnage rentre en jeu d’une manière inhabituelle. Le lecteur partira en quête avec l’héroïne dans ses recherches aux réponses qu’elle se pose.

Cependant, le personnage de Cornélia m’a parfois exaspéré dans ses agissements irréfléchis. Très souvent elle agit, poussé par sa curiosité, mais sans essayer de savoir jusqu’où iront les conséquences de ses actes. Ce sont dans ces moments là, que je me rappelle qu’elle n’est âgée seulement de 19 ans. Cet âge où encore, ces jeunes ne sont pas tous sortis de leur adolescence. Cependant, avec toutes ces épreuves, je comprends qu’elle soit désorientée. Pourtant, elle m’a surprise à la fin du roman. J’ai hâte de la retrouver et la voir continuer à évoluer.

Concernant Henri, j’ai été complètement envoutée par lui. Ce personnage qui au premier abord parait froid et austère. Le genre d’individu que tout le monde fuit. Pourtant, il est tout autre en compagnie de Cornélia. Ce protagoniste est tellement riche en mystères que la fascination du lecteur le rend encore plus charismatique. Pour moi, c’est « THE PERSONNAGE » !!

La plume de Georgia est juste MAGNIFIQUE !! Le livre est peut être une « brique », mais avec cette écriture, envoutante, fluide et complètement addictive, les pages se tournent rapidement et sans s’en rendre compte.

En conclusion :

Ce livre d’introduction (il s’agit du premier tome d’une trilogie) est une MERVEILLE qui promet pour la suite !! Le rythme de l’histoire va crescendo et le lecteur est pris entre 2 espaces temps qui est magistralement bien mené ! A aucun moment, je me suis sentie perdue, tout est bien expliqué et le dosage ainsi que les moments des révélations sont parfaitement bien trouvé. Bref, vous l’avez compris, j’ai passé un excellent moment en compagnie d’Henri et de Cornélia. Je vous recommande fortement ce livre !!

Note : 19/20 => PETIT COUP DE CŒUR !!

Voir les commentaires

Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Jeunesse, #2014
Love Letters To The Dead d’Ava Dellaira

Synopsis :

Une simple rédaction demandée par un prof : écrire à un disparu. Laurel a choisi Kurt Cobain, parce que sa grande soeur May l'adorait. Et qu'il est mort jeune, comme May. Si elle ne rend jamais son devoir, très vite, le carnet de Laurel se remplit de lettres à Amy Winehouse, Heath Ledger... A ces confidents inattendus, elle raconte sa première année de lycée, sa famille décomposée, ses nouveaux amis, son premier amour. Mais avant d'écrire à la seule disparue qui lui tient vraiment à coeur, Laurel devra se confronter au secret qui la tourmente, et faire face à ce qui s'est vraiment passé la nuit où May est décédée.

Mon avis :

Je tiens tout d’abord à remercier Camille et les Editions Michel Lafon de m’avoir permis de découvrir cette histoire.

Avant même que le livre sorte en France, je l’avais déjà repéré avec cette couverture absolument MAGNIFIQUE !! Je suis ravie que les éditions Michel Lafon aient décidé de la garder pour la version Française.

L’histoire est celle de Laurel qui doit apprendre à continuer à vivre sans l’une des personnes les plus importantes de sa vie : sa sœur May. Cette dernière disparait tragiquement et Laurel n’aura de cesse de se sentir coupable. Suite à un devoir de son professeur d’anglais, Laurel s’essaiera à écrire une lettre à une personne disparue, sans qu’elle parvienne à écrire à la seule véritable personne qui compte et qui lui manque le plus. Sans se rendre compte, elle écrira à la manière d’un journal intime sa vie pendant une année scolaire complète à différentes personnalités qui ont marquées son enfance et tous les moments heureux ou malheureux aux côtés de sa famille et surtout de May. Grâce à cet exercice, elle fera petit à petit son deuil et nous expliquera ce qui s’est passé cette nuit là.

Lorsque j’ai commencé le roman, j’ai été prise dans un tourbillon d’émotions. Mais, plus j’avançais, plus le récit me semblait plat car je trouvais le début long, voir même très long. En réalité, je me sentais perdue. D’un côté, j’arrivais à m’identifier et à comprendre Laurel concernant sa douleur, cette absence, et ce besoin de parler de sa sœur disparue afin d’avoir l’impression qu’elle soit toujours là et de ne jamais l’oublier. Mais, de l’autre, je ne comprenais pas tous ses choix. Bref, paradoxalement je me sentais proche et complètement détachée de Laurel, toute en étant consciente que chacun aborde le deuil différemment.

Bien que ce fût sa manière de continuer à faire vivre sa sœur en elle, plus d’une fois, j’ai eu envie de la secouer et lui faire comprendre qu’elle devait vivre sa vie en tant que Laurel et ne pas essayer d’être quelqu’un d’autre. Seulement, elle seule pouvait en prendre conscience afin être elle-même.

Après avoir passé les 55% du livre et lorsque le voile concernant les circonstances de la mort de May se lève, j’ai eu beaucoup de mal à poser le livre. J’ai été touchée par toute une palette d’émotions. Durant cette partie, je souhaitais qu’une seule chose, que Laurel cesse de se culpabiliser et arrive à pardonner à sa sœur, à sa famille, à la terre entière et à surtout elle-même.

Même si, je n’ai pas beaucoup apprécié la première partie, la seconde est d’après moi la plus poignante et surtout la plus lumineuse d’espoir. C’est cette dernière qui me reste en tête, dû à une grande tristesse et une douleur que j’ai ressenti face à quelques révélations.

Côté personnages, la psychologie de chacun d’eux est bien travaillée, ce que soit le personnage de Laurel, ceux des membres de sa famille, de ses amies et sans oublié celui de May.

Malgré un début difficile, j’ai fini par m’attacher à Laurel à travers son présent et ses souvenirs. Au fur est à mesure qu’elle livre ses anecdotes, le lecteur se rend compte que l’univers de Laurel tournait autour de May et qu’elle était son modèle. Alors qu’au début, la personnalité de Laurel est absente, ou plutôt masquée par son désire de ressembler à May. Elle finira par se révéler petit à petit lorsque le masque tombe. J’y ai vu une jeune fille perdue, fragile (qui ne le serait pas à sa place), rongé par la honte et la culpabilité, mais aussi une certaine force et d‘une détermination qui finira par sortir d’elle.

Les parents et la tante de Laurel abordent également leur deuil chacun de manière différentes. Cela est un parfait exemple que cette épreuve ne peut pas être vécue pour chaque personne de la même manière.

Lorsque Laurel nous présente ses nouvelles amies, j’ai eu très peur pour elle. J’avais peur que leurs influences soient « nocives » pour Laurel et qu’elles la conduisent vers le mauvais chemin. Mais, Laurel a préféré faire confiance à son instinct. Elle a vu quelques choses que le lecteur n’a pas perçues car elles deviennent de véritables amies et les nouveaux piliers dans sa vie en reconstruction.

May, même si elle est décédée, sa présence est constante. Grâce à Laurel, on découvrira la vrai May, celle qu’elle s’efforçait de masquer. L’histoire de May m’a autant touché, voir plus que celle de Laurel.

La plume de l’auteure est en adéquation avec la narratrice qu’est Laurel. Les mots peuvent être celles d’une adolescente. C’est aussi ce qui fait l’authenticité et la beauté de cette histoire. Ce que je trouve vraiment fort de la part d’Ava, c’est que ce livre peut parler à tout le monde à des degrés différents.

En conclusion :

Cette histoire est vraiment à part, mais c’est surtout grâce à son concept. J’ai beaucoup apprécié le côté psychologique. Je suis d’ailleurs certaine que l’exercice serait bénéfique pour les personnages traversant une période de deuil, car ce livre est surtout un message d’amour et d’espoir à la vie. Chacun de nous peuvent si retrouver, tout dépend de notre histoire et de l’instant où celle-ci est lu. Peut-être que pour moi, le moment n’était pas le plus propice pour l’apprécier dans sa totalité.

Note : 16/20

Voir les commentaires

Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Jeunesse, #Romance, #2014
La Sélection : L’élue - Tome 3 de Kiera Cass

Synopsis :

La Sélection a bouleversé la vie de trente-cinq jeunes filles à tout jamais. Pour les quatre encore en lice au Palais, les amitiés qu'elles ont nouées, les rivalités qui les opposent et les dangers qu'elles ont dû affronter vont les lier pour le restant de leurs jours. Car l'heure est désormais venue de désigner l'heureuse élue...

America n'a jamais osé rêver être si près de la couronne, ni du coeur du prince Maxon. Mais, à mesure que la compétition approche de son issue inexorable et que les menaces qui visent le Palais se font plus pressantes, elle se rend compte de ce qu'elle risque de perdre et de l'âpreté de la lutte à mener pour obtenir ce qu'elle désire si ardemment.

Mon avis :

Tout comme pour le tome précédant, ce livre rentre dans le cadre d’une Lecture Commune et je suis ravie d’avoir partagé et discuté avec Mathieu M du Blog « Enjoy Books » de ce roman.

Suite à une révélation à la fin du volume 2, celle-ci m’avait donné une idée sur l’origine et la raison de toutes les attaques des rebelles. J’avais hâte de savoir si elle était bonne ou pas.

Je me suis replongée facilement dans cette suite et fin de la saga, bien que la lecture de celle-ci soit faite presque un an après « L’Elite ».

Ici, on retrouve America peu de temps après la fin des évènements de « L’élite » et elle a enfin pris sa décision. Elle sait de qui de Maxon ou d’Aspen elle est amoureuse. Parallèlement, America aura d’autres soucis, en plus d’une des personnes de la famille royale qui lui met des bâtons dans les roues, elle sera embarquée dans une histoire tellement « énorme » que le lecteur a peur pour elle et pour tous les personnages concernés. Mais, quoique qu’il se passe et se passera, America se bat non seulement pour prouver l’amour qu’elle porte à l’homme qu’elle aime, mais elle continuera à défendre ses valeurs et ses convictions ! C’est ce que j’aime le plus chez elle.

Ce troisième tome est une tornade d’émotions diverses et variées. Le lecteur est aussi bien, ému, touché, triste, stressé, angoissé, heureux, en colère, surpris, …

Contrairement aux deux tomes précédents, Illéa est omniprésente et au premier plan dans celui-là. A tel point que la sélection est davantage au second plan qu’elle l'était déjà dans « l’élite ». Les enjeux sur l’avenir d’Illéa et de son peuple sont tellement présents et importants que la tension ne cesse de montrer et rend le lecteur complètement accro.

Non seulement, on veut savoir ce qu’il va en advenir, mais c’est sans oublié le choix de Maxon concernant les quatre prétendantes de la sélection restantes.

La fin est selon moi vraiment PARFAITE et se termine en APOTEOSE !! Même si elle m’a complètement chamboulée. Il m’a fallu plusieurs heures avant de pouvoir mettre le nez dans une autre lecture.

Côté personnages, America est toujours cette jeune femme forte, courageuse et jamais elle n’ira à l’encontre de l’éducation qu’elle a reçu. Son enfance en tant que 5 sera sa force pour comprendre le peuple et ses besoins. Elle gagne en maturité et de ce fait, elle m’a encore plus impressionnée dans ce tome

Contrairement dans « l’élite », Maxon est très présent (et heureusement d’ailleurs !). J’ai retrouvé tout son magnétisme qu’il avait dans le premier volume et qui m’avait manqué dans le 2. Tout comme America, son personnage devient plus mature et même si son père l’effraie toujours, il ose lui faire face quand cela est nécessaire.

J’appréhendais qu’Aspen s’accroche désespérément à America, qu’il essaie de lui retourner son cerveau avec de belles paroles. Mais, j’ai découvert un Aspen, fidèle à son statut de soldat et avec tout ce que cela implique.

Dans les personnages secondaires, je dois avouer que j’ai été très surprise de m’attacher et même d’aimer l’un d’entres eux que JAMAIS je n’aurai cru possible dans les précédents volumes ! C’est là que vient le don de Kiera, nous montrer le véritable visage de cette personne et aussi celle des autres. Contrairement, à ce personnage, un autre se ferme et devient même « aveugle » face à la situation.

Concernant la plume de Kiera, elle reste la même, fluide et complètement addictive. Elle a su pour clôturer son histoire m’embarquer dans cette aventure qui m’a mise sous tension et m’a fait tourner les pages à une vitesse "grand V".

En conclusion :

Cette conclusion est JUSTE PARFAITE !! Mais pas seulement ! C’est aussi le meilleur tome de cette trilogie ! Durant toute ma lecture j’ai appréhendé le choix de Maxon mais également la tournure que prenaient les événements en parallèle. Je ne me suis pas doutée une seconde qu’ils partiront dans cette direction. J’en ai été plus que ravie ! De plus, cette tornade d’émotions diverses et variées me m’a pas laissé tout à fait indemne.

Je suis triste que la saga soit terminé et de dire au revoir aux personnagex, même s’il me reste à découvrir les nouvelles concernant Aspen et la Reine.

Note : GROS GROS COUP DE CŒUR !!

Voir les commentaires

Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Jeunesse, #Fantastique
Le cercle des 17 de Richard Paul Evans

Synopsis :

Michael Vey, un lycéen de 14 ans, croit être le seul à posséder un super pouvoir jusqu'au jour où il rencontre Taylor, une pom-pom girl qui est capable d'irradier de l'électricité, tout comme lui. Avec son meilleur ami, Ostin, Michael décide de rechercher d'autres êtres comme lui. Mais son petit groupe attire l'attention d'une organisation visant à contrôler les êtres électriques.

Mon avis :

Je remercie Simi de m’avoir prêté ce livre et m’avoir permis de découvrir cette histoire. Suite à son avis, j’étais très curieuse, bien qu’il s’agisse d’un roman « jeunesse ».

Ici, on nous présente l’histoire de Michael, un adolescent de 15 ans qui est complexé dû à une maladie génétique et doublé d’un pouvoir hors du commun qu’il s’efforce de cacher. Mais, n’en pouvant plus d’encaisser les agressions multiples de certains camardes de sa classe, il fini par craquer. Ce qu’il n’avait pas prévu, c’est que Taylor, la plus jolie des pom-pom girl ait tout vu. A sa grande surprise, elle lui apprend qu’elle est comme lui. Tout au long de cette aventure, Michael pourra quoi qu’il arrive, toujours compter sur l’aide de son meilleur ami Ostin et depuis peu sur de celle de Taylor. Telle est la base de ce roman qui permettra d’approfondir le développement de l’intrigue, des personnages et de leur origine.

Le roman est découpé en quatre parties. Chaque début relance parfaitement l’intrigue grâce au stress et à la pression omniprésente de celle-ci. Résultat, j’ai comme été prise en otage avec cette histoire.

Ce livre a beau être « jeunesse », il devrait cependant plaire aux jeunes comme aux plus âgés.

La fin donne clairement envie de lire à suite. Bien qu’il n’y ait pas un Cliffhanger qui rend fou, il laisse tout de même des réponses à plusieurs questions en suspend Je suis très curieuse de découvrir la suite qui présage d’être très prometteuse !!

Côté personnages, au tout début de cette aventure, Michael est mal dans sa peau à cause de sa maladie et de son don qu’il ne maitrise pas complètement. Il est considéré comme un loser et subi des railleries constamment. Ce personnage évolue tout au long de l’histoire et j’ai beaucoup aimé le voir « grandir ».

Ostin, est quand à lui l’image parfait du stéréotype « Geek ». C’est le petit génie sur qui Michael peut toujours compter. Sous ses airs de « Monsieur, je sais tout », il est pleins d’humours et apporte cette touche de fraicheur et de légèreté. Ce protagoniste est un véritable atout pour l’histoire, et pour ma part, il s’agit de mon personnage préféré.

Taylor, à tout pour elle, la beauté, la popularité et son statut de pom-pom girl, seulement elle est loin d’être comme tout le monde. Au premier abord, elle peut sembler superficielle à cause de l’image qu’elle projette, mais il n’en n’est rien. Cette jeune fille est vraiment attachante.

Il y a une multitude de personnages secondaires qui sont plus ou moins bien exploités. J’espère les retrouver et ainsi mieux les connaitre.

La plume de l’auteur est simple, fluide, efficace et accessible à tous. Richard a eu la bonne idée de partager son livre en plusieurs partie afin relancer la curiosité du lecteur et accélérer le rythme crescendo. Pour ma part, j’ai été prise dans un tourbillon à partir de la deuxième partie et où poser le livre est devenu difficile !

En conclusion :

Ce premier tome a été une bonne surprise. Le côté « jeunesse » ne m’a pas dérangé et j’ai été transporté dans cette histoire au côté de tous ces personnages. J’ai aimé que le rythme s’accélère petit à petit pour en devenir complètement accro dans cet univers peu commun. Bref, je vous le conseille vivement !

Note : 17/20

Voir les commentaires

Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #TAG, #2014
TAG : 11 questions

J’ai été taguée par Mathieu de « The Shadow Books », en début d’année. Eh oui, cela fait déjà presque 7 mois ^^ En réalité, j’ai fini par complètement l’oublier … et comme on dit ; mieux vaut tard que jamais !

Après avoir été tagué par Eden, Mathieu m’a posé à son tour 11 questions. Il s’agit des 11 mêmes questions auxquelles il a répondu.

On commence dès maintenant !

1 – Comment as-tu choisis mon pseudo ?

J’ai mis un certain temps avant de trouver un pseudo qui me plaise et surtout qui me corresponde. J’ai fini par trouver « Mo Comme Mordue », tout simplement parce que mon prénom commence par « Mo » et que je suis une mordue de lecture.

2 – Quand est-ce qu’est née ta passion pour la lecture ?

Aussi étonnant que cela puisse paraitre, lorsque j’étais petite je détestais lire. Je bannissais les livres, je les avais en horreur ! Mais, c’était sans compter sur la détermination de mes grands parents et lorsqu’en 2000, il y a avait plusieurs publicités sur France 3 (que je n’ai jamais vu malheureusement) qui parlaient d’un certain jeune garçon orphelin qui se découvrait être un sorcier, mon papy a voulu retenter l’expérience en m’offrant à ma sœur et moi, les 2 premiers tomes. Je dois avouer que ma vision de la lecture à changer du tout au tout !! Eh oui ! Je fais partie des personnes que J.K.Rowling a réussi à faire aimer les livres et surtout la lecture !

3 – Quel est ton genre de littérature préféré ?

J’ai toujours privilégié le genre fantastique, tout simplement parce que c’est grâce à ce genre que j’ai pris goût à la lecture et qu’il me permet de m’évader complètement. Aimant beaucoup les films/séries/téléfilms des genres action/aventure/suspense et thriller, j’en lis aussi beaucoup d’ailleurs ou plutôt j’en lisais beaucoup, car depuis quelques temps, je me suis mise à lire quelques contemporains, romance. Ce sont des genres qui ne m’intéressaient pas du tout auparavant, mais maintenant, je peux dire que je lis près un peu de tout.

4 – Si tu pouvais rentrer dans un livre lequel serait-ce ?

Quelle question difficile ! Je pourrai dire certaines romances New Adult, car un peu (voir beaucoup) d’amour ne peut pas faire du mal, bien au contraire ! ^^ Je dirai « Les étoiles de Noss Head » de Sophie Jomain et « Le livre de Saskia » de Marie Pavlenko. Ce sont deux univers bien distinct mais qui grâce à leur auteure font de ces sagas de véritables bijoux !! J’aime leur mythologie, la force et le caractère de chaque personnage.

5 – Quel livre tu as le moins aimé jusqu’à maintenant ?

Ayant aimé le film « Sans identité » avec Liam Neeson, j’étais persuadé que le livre (Hors de moi de Didier Van Cauwelaert) serai encore mieux. Oh la la ! Quelle déception !! Je me suis ennuyée à mourir avec ce livre et pourtant il ne fait que 225 pages. Il m’a paru complètement brouillon et d’un long ! Bref ! Ce fut une très grosse déception !

6 – Pour toi quel endroit est-il préférable pour lire ?

J’ai pris l’habitude de lire soit dans mon lit (c’est vraiment l’endroit que je préfère), soit assise à mon bureau ou bien dans des espaces plus confinés comme dans ma voiture (qui me donne l’impression d’être dans une bulle). Quand j’en avais l’occasion, j’aimais aller lire à l’ombre au bord de l’eau.

7 – Quel est ton Disney préféré ?

Bien que je sois très « rongeur », « Les 101 Dalmatiens » a toujours été mon préféré. J’aime beaucoup le graphisme, toutes ces nuances de couleurs et bien sûr l’histoire qui m’a toujours touchée.

Si on considère que les Pixar sont dedans aussi, alors, j’ajouterai aussi « Monstres et compagnie » et « Ratatouille ». Dites-moi, comment on ne succombe pas à leurs petites bouilles et à leur histoire ?

8 – Que regardes-tu en premier quand tu achètes un livre ?

Alors, si je ne connais pas le livre, c’est simple ; il s’agit que la couverture. La couverture est un « attrape œil », si la couverture est quelconque ou pas mon goût alors mon œil ne la voit pas forcément.

Si au contraire je connais le livre ou bien l’histoire grâce ou à cause de mes ami(e)s de la blogo, alors, mon premier réflexe sera de regarder le nombre de pages et de faire le comparatif « prix/nombre de pages ».

9 – Ton/tes héros/héroïnes préférées issues de la littérature ?

Je ne vais pas être très originale, Je vais commencer par les personnages qui m’ont suivit au début de mon adolescence et cela pendant 7 ans. Bien entendu, je parle des personnages de la saga « Harry Potter ». Bien que j’ai une tendresse pour la très grande majorité des protagonistes, dans le trio, celui je j’affectionne le plus est sans conteste Ron. Avec son sens de l’humour, j’ai passé des heures de lectures à avoir des crises de rire à cause de lui ! Sinon, mon cœur basculait entre Sirius Black et Remus Lupin.

J’aime également beaucoup les personnages féminins des romans/sagas de Marie Pavlenko. Les protagonistes de « Le livres de Saskia » et « La Fille-Sortilège » sont toujours des jeunes femmes fortes et incroyablement courageuses. Leur vie est constamment semée d’embûche et permette ainsi de les rendre encore plus forte. Ce sont ce genre de personnages que j’aime rencontrer et voir évoluer.

10- As-tu une passion en dehors de la lecture ? Si oui, laquelle ?

C’est une bonne question ! Depuis, quelque temps, à part la lecture, je ne faisais pas grands choses d’autres, pourtant, auparavant, j’accompagnais à tous les concours hippiques les cavaliers du club (même lorsque j’en faisais plus partie et parfois dès 5h du matin) pour les soutenir, les encourager. Mais, j’y allais surtout pour faire des « photos » ! La photographie est une activité difficile, car il faut savoir capturer l’instant au bon moment. Après en avoir raté une bonne quantité, une fois que l’on a quelques astuces et compris le bon fonctionnement concernant les différents réglages, cela devient un véritable bonheur ! :D

J’aime aussi être bénévole pour « Les 24 heures du Tennis de Table » cet événement national et cela depuis 2007, qui a été créé en 1988. Ce sont toujours des grands moments de partage et de rigolade !

En gros, j’aime apporter ma contribution lors des événements sportifs ! :D

11 – Quel est le dernier livre dont tu as fait l’acquisition ?

Il s‘agit du tome 3 de la trilogie de manga : « Le garçon du train » de Wataru Watanabe publié chez Taifu Comics.

Comme je n’ai pas de questions précises et que je trouve ces 11 questions particulièrement intéressantes, je laisse celles et ceux qui sont intéressé(e)s à reprendre ce TAG ! :D

Voir les commentaires

NetGalley

 

 

 

 

 

 

Articles récents

Badge Lecteur professionnel

Hébergé par Overblog