Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Conte, #Challenge : 1 mois = 1 consigne, #2014
Contes des royaumes - Tome 1 : Poison de Sarah Pinborough

Synopsis :

Blanche-Neige, le conte de fées revisité : cruel, savoureux et tout en séduction.

Rappelez-vous l'innocente et belle princesse, la méchante reine impardonnable, le valeureux prince, la pomme empoisonnée et le baiser d'amour sincère...

... et à présent ouvrez ce livre et plongez dans la véritable histoire de Blanche-Neige, telle qu'elle n'a jamais été révélée ...

Mon avis :

Je fais incontestablement partie de toutes ces personnes ayant craqué sur cette édition Hardcover absolument MA-GNI-FI-QUE !! Mais les avis mitigés m’ont laissé trainer ce livre dans ma PAL. Heureusement, le dernier mois du challenge 1 mois = 1 consigne me l’a fait sortir.

Ici, il s’agit de la réécriture du conte de Blanche Neige. Cette l’histoire que tout le monde connait, que ce soit celle de Disney et/ou celle des Frères Grimm. J’en avais donc beaucoup d’attente, mais malheureusement elle ne m’a pas totalement comblé.

Pourtant le début me semblait bien prometteur, mais très vite le rythme des événements est devenu très inégal et l’ennui s'est installé à la fin du premier tiers.

Certains éléments étaient pourtant bien trouvés, comme l’intégration de la sorcière d’Hansel et Gretel et le personnage d’Aladdin. D’ailleurs, ce dernier m’a beaucoup surprise. Cependant, j’avais comme l’impression de regarder la série TV Once Upon A Time, mais en moins bon, même en beaucoup moins bon ! J’aurai vraiment aimé avoir de la folie, de l’extravagance dans les traits de caractères des protagonistes car finalement Blanche Neige m’a semblé bien trop lisse et inconsistante. A l’opposé, je dois reconnaitre que « la méchante sorcière » est le personnage mieux exploité dans cette histoire et le prince est très loin de l’image fait dans le Disney.

Heureusement, plus la fin du livre approche et plus le récit devient un temps soit peu intéressant et a réussi à retenir mon attention, mais les événements se sont bousculés bien trop vite à mon goût.

La plume de l’auteure est simple et classique. Néanmoins, elle a su créer sa propre atmosphère ce qui est l’un des points positifs avec cette fin dont je ne m’y attendais pas !

En conclusion :

Alors que j’étais persuadé que mon avis était plus que mitigé, la fin a été une véritable surprise ! C’est incontestablement la raison pour laquelle je me suis empressée d’acheter « Charme » et « Beauté » la suite et fin de cette trilogie pour découvrir le potentiel et ce qu’il en est réellement.

Note : 13/20

Voir les commentaires

Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Jeunesse, #2014
Le silence de Mélodie de Sharon M. Draper

Synopsis :

Quand j’ai eu deux ans, tous mes souvenirs avaient des mots, et tous mes mots avaient une signification.

Mais seulement dans ma tête.

Je n’ai jamais prononcé un seul mot. J’ai bientôt onze ans.

Mon avis :

Je tiens tout d’abord à remercier Camille et les Editions Michel Lafon pour leur confiance et de m’avoir permis de découvrir ce roman.

Il s’agit ici de l’histoire de Mélodie âgée de presque 11 ans, atteinte de paralysie cérébrale. Un peu à la manière d’un journal intime, elle nous raconte son quotidien et les difficultés qu’elle rencontre dans les actes les plus anodins pour nous. Sa maladie l’empêche de faire ce qu’elle veut. Elle ne peut ni marcher, ni se nourrir, ni de laver et ni même prononcer le moindre mot. En gros, elle est prisonnière dans son propre corps. Elle nous explique la dure réalité de sa vie et surtout elle nous conte son combat pour s’exprimer et celui de la vie en générale. Mais un jour, un élément va changer sa vie du tout au tout et pourra démontrer que malgré sa pathologie, elle est une personne à part entière capable de ressentir des choses et doté d’intelligente.

Ce livre traite de l’handicap avec des mots simples et de manière juste et intelligente. Il aborde également le regard que les autres peuvent avoir et sans oublier l’attitude de certains professionnels de la santé. Les émotions sont diverses. J’ai été tant tôt surprise, triste, stressée, en colère, j’ai même versé quelques larmes d’émotion. Cette histoire m’a beaucoup touché, bien plus que je ne l’aurai imaginé.

Côté personnages, Mélodie ne manque pas d’humour et d’autodérision. Du haut de ses « presque » onze ans, je l’ai trouvé bien plus mature que certaines personnes de son âge sans handicap. Je l’ai trouvé très attachante et elle arrive presque à faire oublier sa maladie au lecteur. C’est d’ailleurs ce qui m’a plu !

J’ai eu aussi un gros coup de cœur pour ses parents et Madame V. Ces personnages sont tellement magnifique, tellement humain, généreux, aimant, qu’ils se fichent de l’opinion des autres et croient en toute circonstance en Mélodie. Il y a beaucoup d’amour dans cette famille et on ne peut qu’en être sensible.

Ce roman est court, mais ce nombre de pages est largement suffisant pour faire passer le message voulu et le plus juste avec toutes les nuances émotions possible.

Selon moi, l’auteure a fait le bon choix en choisissant une narration à la première personne. Le lecteur se sent encore plus proche de Mélodie et à travers elle, ses mots, son histoire en est beaucoup plus forte ! La plume est très agréable et incroyablement fluide. C’est simple, les pages se tournent toutes seules !

En conclusion :

Ce livre est une pépite !! C’est une histoire qui ne m’a pas laissé indifférente du tout ! Le sujet n’est pas facile à aborder mais traité avec beaucoup d’émotions, de justesse et d‘intelligence !! Mélodie et sa famille sont très attachante et nous font comprendre conscience que la bonté humaine existe encore mais que certaines personnes en sont complètement dénuées. Ce roman amène à la réflexion et c’est sans conteste cet ensemble qui on n’en fait un petit coup de cœur !!

Le livre sort le 22 janvier, alors surtout ne le ratez pas et courez l’acheter le jour J ! ;)

Note : Petit coup de cœur !!

Voir les commentaires

Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Fantasy, #Jeunesse, #2014
Les Haut-Conteurs ; Tome 1 : La voix des rois  d’Oliver Péru et Patrick Mc Spare

Synopsis :

1190, Tewkesburry, royaume d'Angleterre. A treize ans, Roland ne rêve que de voyages, de chevalerie et d'aventures. Seulement ses parents ont besoin de lui pour tenir l'auberge familiale. Il ne connait le monde que par les gens de passage, et son meilleur ami, l'ennui, semble bien décidé à lui gâcher son existence.

La venue d'un Haut-Conteur au village va tout changer. Le prestigieux chasseur d'histoires et d'énigmes enquête sur les mystères de la forêt de Dean et sur les goules qui s'y cachent. Il ne craint pas les croque-cadavres et s'enfonce seul dans les ténèbres, nuit après nuit... mais un matin, il ne revient pas.

L'histoire a-t-elle mangé celui qui aurait dû la raconter ? C'est ce que va tâcher de découvrir Roland... et peut-être deviendra-t-il lui-même Haut-Conteur ?

Mon avis :

Après mon très gros Coup de Cœur pour « Le livre de Saskia » de Marie Pavlenko et La trilogie « Le puits des mémoires » de Gabriel Katz, j’avais très envie de me plonger dans une nouvelle saga publiée chez Scrinéo. J’ai finalement craqué pour celle-ci dont j’ai entendu beaucoup de bien et notamment par Simi.

Dès la première page, le lecteur se retrouve catapulté dans un univers fantasy médiéval, un genre tout nouveau pour moi.

Ici, on rencontre Roland âgé de 13 ans qui rêve de voyages et d’aventures, mais dont l’avenir semble déjà tout tracé et cela depuis toujours. Il est fils d’aubergiste et il le deviendra à son tour. Mais, son destin en décide autrement lorsqu’un Haut Conteur disparait. Il sera accompagné de Mathilde, une Haut-Conteuse pour connaitre la vérité sur cet événement.

Dès que ces bases sont posées, on découvre en même temps que notre héros, les différentes « légendes », créatures, mystères et tout cela dans une atmosphère plus ou moins tendue et effrayante.

Comme dans toutes les sagas, les tomes uns sont toujours des volumes d’introduction, celui-ci n’échappe pas à la règle.

J’ai beaucoup aimé l’idée développé de cette quête, qui sera le fil rouge de ces 5 tomes. Une recherche qui va sûrement pousser nos protagonistes à travers les différents pays et peut-être même à travers les continents.

La fin ne possède pas un cliffhanger comme on peut en trouver dans d’autres, mais elle donne suffisant de curiosité pour découvrir la suite.

Côté personnages, on a donc Roland, notre jeune héros. Pour accomplir ses rêves, il devra dépasser ses peurs et avoir beaucoup de courage. Sa détermination sera son moteur.

Mathilde, Haut-Conteuse, sera le guide et le professeur de Roland. Elle aussi fera absolument tout pour faire la lumière sur les circonstances de cette disparition.

On rencontre également tout un tas d’autres protagonistes, tout aussi intéressant qu’effrayant, dont je vous laisserai découvrir.

Oliver Péru et Patrick Mc Spare, scénaristes de bandes dessinées, m’ont conquise avec ce premier coup d’essai en tant qu’auteurs de romans. Il s’agit pour moi, d’une très bonne découverte et une véritable REUSSITE !! Leur plume à quatre mains m’a transporté et fait voyager. J’ai hâte de poursuivre l’aventure avec de Roland et Mathilde.

De plus, lors des salons, ces deux auteurs sont toujours souriants, disponibles (ou du moins, ils essaient de l’être au maximum). Une chance que j’ai pu avoir lors de mes rencontres au « Printemps du livres » de Montaigu et au salon jeunesse de Montreuil de cette année. C’est toujours un plaisir de pouvoir discuter et échanger de leurs œuvres et de leurs projets.

En conclusion :

Un premier tome introductif dans l’univers unique des Haut-Conteurs avec une atmosphère plus ou moins angoissante. Les personnages sont attachants et j’ai de poursuivre leur quête à leurs côtés. De plus, la plume à 4 mains m’a véritablement séduite.

Bref, je vous recommande fortement cette saga.

Note : 18/20

Voir les commentaires

Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Bandes dessinées, #2014
La célibataire d’India Desjardins & Magalie Foutrier

Synopsis :

Après une énième rupture douloureuse, la Célibataire est bien décidée à ne plus se morfondre. Tant pis si l'Ex est difficile à oublier, tout est prétexte à rebondir sur ses erreurs ! Elle devient donc experte dans l'art de repérer si le mâle est libre au contenu de son Caddie ; tirer profit de chaque situation pour montrer à son Ex qu'elle est beaucoup mieux sans lui ; foncer sur tous les bons plans qui se présentent (sans se prendre les pieds dans le tapis)...

Et surtout, elle refuse de devenir ce genre de fille qui passe son temps en pyjama à manger de la glace devant une comédie romantique.

Mais la vie de célibataire est-elle aussi palpitante qu'elle en a l'air ? Quand l'homme qui vous voit nue le plus souvent est votre médecin, il y a de quoi en douter...

Qu'à cela ne tienne, elle tente de profiter de chaque moment, tout en gardant en tête la quête de l'âme sœur.

Mon avis :

Je lis rarement des bandes dessinées et pourtant, c’est un format où j’aime bien me plonger de temps en temps. Celle-ci par son graphisme, ces couleurs et surtout son thème ont poussés ma curiosité et je ne regrette ABSOLUMENT pas ! « La célibataire » est une PEPITE !!

On suit les frasques d’une célibataire qui fait de son mieux pour se remettre d’une rupture. Elle fera tout pour rester forte et ne pas se faire « avoir » à nouveau. Bien que cette dernière n’ait pas le prénom, ce qui est bien vu selon moi, n’empêche pas chaque femme de s’identifier à elle, bien au contraire !

La bande dessinée est composée de scénettes qui se succèdent, mais possèdent tout de même entre elles un fil conducteur. Le sujet est traité avec beaucoup d’humour tout en étant réaliste. Il y a forcément au moins une des péripéties de notre célibataire que la plupart des femmes ont pu vivre au moins une fois dans leur vie.

Le graphisme est frais, coloré, plein de peps, et actuel. C'est simple, dans cet ouvrage, J'AI ABSOLUMENT TOUT AIME ! D’ailleurs j’adore m’y replonger de temps à autre, c’est excellent contre les coups de blues ! Fous rires garantis !!

Je la conseille à TOUTES les femmes ! ;)

Note : COUP DE CŒUR !

Si je n'ai pas réussi à vous convaincre, les extraits et le trailer parlent d'eux-même et donnent parfaitement le ton de l’ouvrage ;)

La célibataire d’India Desjardins & Magalie Foutrier
La célibataire d’India Desjardins & Magalie Foutrier

Voir les commentaires

Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Montreuil 2014
Compte rendu de mon weekend au Salon Du Livre jeunesse  de Montreuil 2014

Depuis mon tout premier salon, celui de Montreuil de l’année dernière, je n’attends plus qu’une chose avec beaucoup d’impatience : Revivre beaucoup d’autres salons avec mes ami(e)s de la blogo.

JOUR 1 : VENDREDI 28/11

Le jour J est enfin arrivé ! Je retrouve ma copine Simi de « Les p’tits loisirs de Simi » dans le TER qui nous emmène à la gare où nous attend notre TGV en partance pour la capitale. On a à peine commencé à discuter qu’on a déjà l’impression qu’on ne s’est quitté que la veille !! :D

Une fois arrivé à Paris, je fais la connaissance d’Isa grâce à Simi et je les quitte pour me rendre au salon. Je décide tout de fois, de faire une halte à l’hôtel pour ne pas ressembler à une mule chargé de tous mes bagages.

Arrivé au salon, je remarque qu’il fait toujours aussi chaud et qu’il faut être en tenue d’été pour ne pas avoir cet impression de mourir de chaud sur place ! Je fais un premier repérage des lieux. Je me rends compte que les emplacements des stands n’ont pas beaucoup changés. Je retrouve donc rapidement mes repères.

Je m’arrête au stand Scrineo, où j’aperçois Samantha Bailly en train de discuter avec Gabriel Katz., qui fini par se tourner légèrement vers moi et me reconnaitre. On échange quelques instants et je poursuis la conversation avec Gabriel, après m’avoir également reconnu et fait la bise. (Je vous entends déjà me dire que je suis chanceuse ^^ Et, c’est tout à fait vrai ^^). J’essaie de lui soustraire des informations sur son prochain roman, mais je n’obtiens pas grand-chose … Juste qu’il s’agit du premier tome d’un dyptique fantasy, qui sortira le 22 janvier. Il va donc falloir être encore patient pour en découvrir plus !

Après, m’être rendu compte que la queue se formait pour rencontrer l’auteur, je décide donc de m’éclipser et de laisser les autres profiter de sa bonne humeur et de son sens de l’humour. Je file au stand juste au côté, celui de la collection R. Même s’il y a de l’attente, je préfère patienter et rencontrer Myra Eljundir (Ingrid Desjours), auteure de la trilogie « Kaleb » (que je n’ai pas encore découvert) que devoir affronter la file du lendemain.

En attendant mon tour, j’aperçois Cindy Van Wilder qui après un instant fini par me reconnaitre.

Une fois devant Myra, je découvre une auteure charmante, souriante et avec un bon sens de l’humour. J’ai énormément apprécié ce moment passé avec elle et j’ai hâte de me faire une idée sur Kaleb.

Ensuite, je passe faire un coucou à Carina Rozenfeld pour lui faire dédicacer le tome 2 de la Symphonie des Abysses, dont le 1er volume m’avait beaucoup plus et touché. Ces dédicaces sont toujours aussi magnifiquement poétiques ! J’aime toujours autant passer du temps avec Carina.

Et pour finir, je revois Cat Clarke. Même si mon niveau d’anglais est absolument catastrophique, elle prend toujours le temps de dire 2 ou 3 mots avec ces lecteurs, elle garde le sourire et de prendre des photos. En plus, grâce à mon prénom, elle m’a même reconnue :D

Une fois que je termine mes entrevues avec ces trois auteures fantastiques de chez R, je fais un dernier tour de salon et je fini par le quitter pour diner. Comme à chaque salon, cela se fini au Mac Do et retour à l’hôtel.

JOUR 2 : SAMEDI 29/11

Il est un peu avant 9h quand je rentre dans le salon et que j’aperçois Claudia de « Lecture de livres » et Audrey de « Lectrice passionnée ». Quelle joie de les retrouver !! :D Mais, je dois les quitter peu de temps après.

Je prends la direction du stand Michel Lafon pour rencontrer l’attachée de presse qui nous attend avec un petit déjeuner. C’était un moment très agréable et convivial ! On fait brièvement connaissance entre nous et découvre une partie du programme de parutions pour l’année 2015. Et, des tentations, il y en aura beaucoup !!

Peu de temps après, je retrouve Lili Drawinthecity de « Lili Bouquine », Anne-Charlotte de « Gala de Livres », Simi, Isa, Galleane de « Le blog de Galleane », et je rencontre Jess de « Chez Jess Livraddict », sur ce même stand.

Je profite qu’India Desjardins soit présente pour lui faire signer sa bande dessinée « La Célibataire » que j’adore tout simplement ! India est vraiment, vraiment trop adorable ! Elle est lumineuse, souriante, d’une très grande générosité, très disponible, son accent québecquois vous donne le sourire en plus du reste de sa personnalité … Bref, j’ai adoré la rencontrer et j’espère pouvoir la revoir.

C’est en passant chez PKJ que je fais rapidement la connaissance de Margaud de « Les Histoires de Margaud », Emilie de « Bulledop bouquine », Nine de « Nine &Hank » avant de me rendre à la collection R où je tombe sur Géraldine de « Mirrorcle World », Siham de « La face cachée d’une flèche », Kevane de « Les petits mots de Saefiel », Adeline de « Les lectures de Bouch’ » et à nouveau sur Anne-Charlotte.

J’aperçois à quelques mètres de moi Sophie Jomain et je fonce pour lui faire un petit coucou. Je suis ravie de constater qu’elle me reconnait. Même si on ne parle pas beaucoup, cette entrevue rapide me fait très plaisir.

Finalement je fini par craquer sur Cruelles de Cat Clarke. Du coup, je prends à nouveau la direction de la file d’attente. Comme la veille, malgré la chaleur toujours aussi étouffante et la fatigue, Cat garde le sourire et prend même le temps pour une photo. Avec sa femme Caroline et Géraldine, on fini même par lui demander si elle est d’accord pour poser avec un p’tit mot à l’attention de Jordan de « Wandering-World ». C’est avec un grand enthousiaste que Cat a accepté :D

Bien que mon estomac commence à me faire comprendre qu’il est l’heure de manger, je me rends chez Bayard Jeunesse. Je retrouve Mathieu de « The Shadow Books » et avec notre petit groupe nous déjeunons en même temps que nous attendons l’arrivée de Joseph Delaney, auteur de la saga de L’épouvanteur. Il y a tellement de monde qu’une fois l’heure arrivée, on lui dit et écrit seulement notre prénom pour la dédicace et c’est tout ! Malheureusement, impossible de prendre du temps pour discuter même un tout petit peu :/

Alors que les autres attendent Sally Green (Half Bad), je pars avec Mathieu chez Scrineo pour revoir Marie Pavlenko (Le livre de Saskia et La Fille-Sortilège). En l’attendant, je croise Cassandra O’Donnell (Rebecca Kean) qui me reconnait et avec qui j’échange rapidement.

Même quand je n’ai pas de livres à faire signer à Marie, je ne résiste jamais à lui rendre une petite visite. C’est simple, cette auteure je l’adore ! Aussi bien pour son talent d’auteur que pour la femme qu’elle est ! Du coup, nous discutons un peu avant que la file devienne trop longue. Surtout, que j’ai prévu d’assister à la conférence « Des blogs pour en parler » à laquelle elle participe.

Comme on en a pleins les pieds, on se pose dans un coin, avec Géraldine, Siham, Laeti, Anne-Charlotte qui nous rejoignent. C’est tellement bienvenu après ces dernières heures.

Après ce moment de détente et de rigolade, avec Mathieu on refile chez Scrineo, mais cette fois-ci pour Patrick McSpare (l’un des co-auteurs de Les Haut Conteurs). Quand arrive notre tour, il me reconnait, ce qui me fait très plaisir ! J On prend le temps de discuter en grand bavard que nous sommes, sur différents sujets.

En regardant l’heure, on s’aperçoit que la fameuse conférence a déjà commencé. On y court et il y a plein de monde. Je retrouve mes amis alors qu’elle se poursuit. A cette conférence sont présent côté auteurs : Marie Pavlenko, Samantha Bailly, Myra Eljundir, Christine Féret-Fleury et Vincent Villeminot et 4 bloggeurs : Karen Harroch (Le boudoir écarlate), Tiphanie Jourdain (Lirado), Pascaline Lapier (Les Reines de la nuit) et Tom Lévêque (La voix du livre). J’ai trouvé cette table ronde vraiment intéressante.

Avant de regagner l’hôtel, j’attends à nouveau Marie Pavlenko à sa séance de dédicace chez PKJ pour poursuivre notre conversation et comme il n’y a pas grand monde à son arrivé, on a pris notre temps pour ma plus grande joie ! :D

Mais comme toutes les bonnes choses ont une fin et que d’autres m’attendent, je quitte le salon. Je me dirige vers l’hôtel afin de me préparer pour la soirée organisé par la collection R. Avec notre groupe d’une dizaine de bloggeuses, nous parcourons les rues et le métro de Paris pour nous rentre sur le site de la soirée.

Avec la fatigue accumulée par cette journée marathon, je m’installe confortablement dans l’un de leur canapé avec Anne-Charlotte, Géraldine, Laeti, Adeline et Kevane. On passe par de grands moments de rigolade et on n’oubliera pas de si tôt leurs fameux macarons ! Ce qui est également certains ; c’est le moment précis de cette crise de fou rire et les expressions de nos visages qui resteront gravé dans nos mémoires ! Merci les filles pour cette soirée !

Après le discours de Glenn Tavernec, on fini par rentrer. Mais pas avec n’importe qui non plus. Nous avons fait une partie du trajet en métro en compagnie de Cat Clarke et de sa femme Caroline J

Même fatigué, avec Géraldine et Laeti, on a papoté jusqu’ à 2h du matin ! Aaaahh ! Quand on commence, on nous arrête plus ! ^^

JOUR 3 : DIMANCHE 30/12 :

En fin de matinée, je retrouve Géraldine et Laeti à l’accueil de l’hôtel et nous retournons pour la dernière fois du week-end au salon. Arrivées sur place, on trace à la collection R où Géraldine est l’ambassadrice du jour à ce stand.

Ne me restant que 90 minutes environs, je profite de tous les derniers instants passés avec mes copines avant de devoir les quitter.

Comme à chaque fois, devoir leur dire au revoir n’est pas facile, mais je suis forte car, il n’y a pas eu de larmes. Cependant, je suis bien nostalgique et j’espère déjà les revoir très vite !

Heureusement, je ne me laisse pas trop aller dans mes émotions car je suis en route pour retrouver ma p’tite Simi. On déjeune ensemble à la gare avec Isa et quand vient l’heure du départ, on file chercher nos places dans le TGV. Manque de bol, nos places sont prises et on a passé une bonne trentaine de minutes à chercher des places libres, pour finir assises par terre sur nos valises en attendant le prochain arrêt.

Heureusement à chacun de nos 2 arrêts, on passe de « par terre sur nos valises » à « sur des strapontins » et pour finir à de véritables fauteuils ! YOUPI ^^

Après un week-end aussi intense, on se serait bien passé de tout ça ! Surtout avec nos crèves respectives ! Cela dit, j’apprécie chaque moment avec Simi. On a tout de même bien et beaucoup ris. J’ai hâte de pouvoir la retrouver bientôt !

Je fini par rentrer chez moi vers 18h passé.

En conclusion :

Encore une fois ce salon a été INCROYABLE et INOUBLIABLE !!

Je ne vais pas pouvoir à nouveaux vous citer tous, mais je garderai en mémoire toutes ces rencontres et retrouvailles, que ce soit du côté de mes ami(e)s de la blogosphère ou bien des auteur(e)s. Je vous remercie tous énormément pour tous ces formidables et délicieux moments passés à vos côtés.

Je remercie également, ma maison partenaire : Michel Lafon et tout particulièrement Camille et Guillaume pour leur accueillent chaleureux

Encore une fois, ce salon a été très riches en émotions diverses et variées.

Vivement la prochaine fois et à bientôt je l’espère !

Bilan Livresque :

4 livres en dédicaces :

  • Kaleb Tome 1 de Myra Eljundir
  • A kiss in the dark de Cat Clarke
  • La célibataire d’India Desjardins
  • L’apprenti épouvanteur Tome 1 de Joseph Delaney

2 livres achetés :

  • La symphonie des Abysses Tome 2 de Carina Rozenfeld
  • Cruelles de Cat Clarke

2 Livres offerts :

  • Le silence de Mélodie de Sharon M. Draper
  • Aurélie Laflamme Tome 1 d’India Desjardins
Je remercie Géraldine pour ces photos. J'ai trouvé celles d'India Desjardins et l'une des 2 photos de la conférence sur le net
Je remercie Géraldine pour ces photos. J'ai trouvé celles d'India Desjardins et l'une des 2 photos de la conférence sur le net
Je remercie Géraldine pour ces photos. J'ai trouvé celles d'India Desjardins et l'une des 2 photos de la conférence sur le net
Je remercie Géraldine pour ces photos. J'ai trouvé celles d'India Desjardins et l'une des 2 photos de la conférence sur le net
Je remercie Géraldine pour ces photos. J'ai trouvé celles d'India Desjardins et l'une des 2 photos de la conférence sur le net
Je remercie Géraldine pour ces photos. J'ai trouvé celles d'India Desjardins et l'une des 2 photos de la conférence sur le net
Je remercie Géraldine pour ces photos. J'ai trouvé celles d'India Desjardins et l'une des 2 photos de la conférence sur le net
Je remercie Géraldine pour ces photos. J'ai trouvé celles d'India Desjardins et l'une des 2 photos de la conférence sur le net

Je remercie Géraldine pour ces photos. J'ai trouvé celles d'India Desjardins et l'une des 2 photos de la conférence sur le net

Voir les commentaires

Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Dystopie, #Jeunesse, #2014
La symphonie des abysses : Livre 1 de Carina Rozenfeld

Synopsis :

Vous pensiez être au paradis ?
Un gigantesque atoll, des plages de sable fin, une eau turquoise…
Un mur infranchissable.

Il vous faudra d’abord vivre en enfer :

Article 1 : Tout contact physique, toute marque d’amour sont proscrits.
Article 2 : Il est interdit de chanter, d’écouter ou de faire de la musique.
Article 3 : Quiconque se livrera à ces activités illicites sera mis à mort.

Vous n’êtes personne.

Vous apprendrez à obéir.

Mon avis :

Avec l’annonce de la sortie du tome 2 pour le mois d’octobre, je me suis donc enfin lancé dans ce roman qui me faisant de l’œil depuis qu’il se trouvait dans ma PAL.

Le livre est composé de deux parties, de deux partitions, ce que j’ai grandement apprécié. On découvre trois personnages avec pour chacun d’entres eux leurs force et leurs fragilité.

Dans la première partition, je me suis trouvée rapidement au cœur de l’action au côté de notre première héroïne : Abrielle. Elle aime la musique depuis toujours et souhaiterai la faire sortir d’elle, mais elle ne peut l’exprimer. Elle n’en a pas le droit au risque de subir l’article 3. Abrielle devra constamment luter contre ce qu’elle est et devra prendre la décision la plus difficile de sa vie. Doit-elle abandonner tout ce qu’elle a pour être libre et être enfin celle qu’elle est ? ou prendre le risque de subir le pire des châtiments ?

Dans la seconde partie, on découvre Sa et Ca. Je dois avouer qu’au début, j’ai eu quelques difficultés pour apprivoiser le vocabulaire de leur communauté, mais une fois fait, j’ai eu du mal à poser le livre. Sa et Ca sont ce qu’on appelle des neutres, tant qu’ils n’ont pas atteint leur majorité. Ils ne sont ni des hommes, ni des femmes. C’est à eux de faire le choix de leur sexe, de faire une introspection afin de mieux se connaitre et prendre la décision la plus importante de leur vie.

La fin laisse présager à nos trois protagonistes, tout comme aux lecteurs de nombreuses surprises et encore beaucoup d’émotions fortes.

Même si j’avais discuté de cette histoire avec Carina lors du salon de Montreuil 2013, je ne savais plus exactement où j’allais me retrouver. Du coup, elle m’a énormément surprise dans le premier tome de ce nouveau dyptique. A force de lire de plus en plus de dystopie, je me rends compte que j’aime vraiment ce genre. Mais, pour qu’elle soit vraiment réussi, il faut que l’auteure maitrise parfaitement son univers de A à Z et surtout que les bases soient parfaitement bien posées et claire pour les lecteurs, ce qui est le cas ici. Je ne me suis jamais sentie perdue. Les conséquences dramatiques des règles transgressées par certains actes sont clairement exposées.

L’univers créé par l’auteure est approfondi et très travaillé. Au fils de la lecture, le lecteur découvre l’atoll et de ce qu’il en est réellement derrière ce lieu paradisiaque. Carina nous fait réfléchir sur différents sujets d’actualités, tels que sur les conséquences de nos décisions et/ou de nos choix, la tolérance, la beauté physique et intérieure, la différence, nos goûts, nos couleurs, l’envie d’être soi-même, le désir de liberté, …

L’histoire m’a beaucoup touché, en particulier celle de Ca et Sa, tout comme lorsqu’ils rencontrent avec une certaine réminiscente. Cela donne un nouveau souffle et promet encore de belles émotions à venir.

J’ai aimé retrouver la plume de Carina. Elle est tellement caractéristique avec toute la douceur, l’émotion et la poésie qu’elle apporte et communique. Son écriture est toujours aussi fluide et très agréable à lire, les pages se tournent encore une fois trop vite.

En conclusion :

J’ai ADORE le premier tome de ce nouveau dyptique ! L’imagination de Carina continue à me surprendre pour mon plus grand plaisir avec cette histoire originale et paradoxalement, tellement actuelle. Il y a encore tellement de questions dont j’espère trouver les réponses dans le tome 2

J’ai hâte de découvrir la suite et fin !

Note : 18/20

Voir les commentaires

NetGalley

 

 

 

 

 

 

Articles récents

Badge Lecteur professionnel

Hébergé par Overblog