Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Fantastique, #Jeunesse, #2015
Invisibilité d’Andrea Cremer et David Levithan

Synopsis :

Stephen est invisible depuis toujours.

Une malédiction impossible.

Jusqu'au jour où Elizabeth le voit.

Elle seule peut briser le sort.

Au risque de les séparer à jamais.

Mon avis :

Je tiens tout d’abord à remercier Camille et les Editions Michel Lafon pour leur confiance et pour m’avoir permis de découvrir cette histoire. Mathieu d’Enjoy Books, ayant également ce roman en sa possession, nous avons décidé d’en faire une Lecture commune, ce qui est toujours un plaisir.

Ici on rencontre Stephen et Elisabeth qui sont voisin de palier dans un immeuble New-Yorkais. Dès leur rencontre un lien fort se créé entre eux et leur histoire d’amour commence. Cependant, elle ne pourra jamais ressembler à celles des autres couples, pour la simple raison que Stephen est victime d’une malédiction. Il est invisible pour tout le monde sauf pour Elisabeth. Mais, comment est-ce possible ? Et pourquoi elle ? Ces questions seront le point départ du tournant fantastique que prendra leur histoire.

Ce one-shot est clairement découpé en deux parties. La première avec leur rencontre et la naissance de leur relation et la seconde avec le côté fantastique et la recherche de la solution pour briser l’imprécation dont Stephen est victime. La transition entre les deux peut peut-être paraitre un peu brutale, mais, c’est la suite logique que les événements doivent suivre.

Dans la première phase, le rythme est lent et il ne se passe pas grand-chose. Le lecteur assiste à l’amour naissant entre ces deux adolescents. Mais, dans la seconde, le tempo s’accélère à tel point que les actions s’enchainent et que poser le livre devient difficile.

Ce récit a beau de ne pas avoir un rythme homogène tout au long de l’histoire, cela ne m’a posé aucun problème. Cela s’explique tout simplement par la plume magnifique d’Andrea Cremer et de David Levithan. Les sentiments et les émotions sont incroyablement bien décrits et écrits et la mythologie dont laquelle Stephen et Elisabeth basculent est très intéressante et addictive.

Le choix de l’alternance des points de vus à chaque chapitre est très bien vu pour raconter ce roman, faire connaitre les émotions des personnages et immerger rapidement le lecteur. Par contre, au début, j’ai été un peu dérouté que les chapitres n’annoncent pas de quel protagoniste il s’agit. Cependant, au bout de trois ou quatre chapitres, la question ne s’est plus posée.

Ce qui m’a surtout le plus déconcerté est incontestablement cette fin. J’ai beau chercher, je ne comprends pas le choix des deux auteurs. C’est d’autant plus frustrant, sachant qu’il n’y aura pas de suite. Du coup, je ne sais pas si j’ai aimé ou pas ce récit. Cette conclusion remet tout en question.

En conclusion :

Il s’agit d’un roman surprenant où je ne m’attendais qu’à une simple histoire d’amour avec une petite touche de fantastique. Mais ce n’est absolument pas le cas ! La mythologie développé est très présente, intéressante et immergeante. La plume à quatre mains m’a totalement conquise. L’alternance des points de vue est une excellente décision de part des auteurs et donne la cadence et l’effet addictif de cette histoire. Mon seul bémol sera cette fin qui m’a complètement interloquée. Finalement, après l’avoir terminé depuis plusieurs jours, je suis toujours aussi perdue et j’ignore si j’ai apprécié ou pas.

Note : 15/20

Voir les commentaires

Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Jeunesse, #Aventure, #2015
Big Game de Dan Smith

Synopsis :

Comme tous les garçons de son village, et ce depuis des générations, Oskari est envoyé dans la forêt vivre le rite d’initiation qui fera de lui un homme à la veille de ses 13 ans. Sa mission : chasser un animal sauvage. Peu habile, Oskari est la risée des autres adolescents. Livré à lui-même en plein coeur de la forêt boréale, il s’apprête à rentrer bredouille, lorsqu’un avion explose sous ses yeux. Près du lieu de l’accident, il découvre une capsule de sauvetage où ne se trouve rien de moins que le président des Etats-Unis ! Oskari est alors investi d’une toute nouvelle mission : sauver l’homme le plus puissant au monde des terroristes qui le pourchassent. Une aventure hors du commun qui sera pour lui l’occasion de découvrir la véritable signification du mot "courage".

Mon avis :

Je tiens tout d’abord à remercier Camille et les Editions Michel Lafon pour leur confiance et pour m’avoir permis de découvrir cette histoire. J’avais très hâte de la connaitre depuis l’annonce de sa sortie au salon de Montreuil.

Ici, on rencontre Oskari, un jeune garçon de 12 ans qui est sur le point de souffler sa treizième bougie. Mais avant cela, selon la tradition, il doit passer une nuit et un jour dans une forêt pour chasser l’animal qui déterminera l’homme qu’il sera. Lors sa traque dans la nature, il fait LA rencontre qui bouleversera sa vie, sa destiné. Oskari doit protéger et sauver le Président des Etats Unis d’Amérique des hommes qui cherchent à l’éliminer.

Ce roman « jeunesse » débute doucement. Les éléments se mettent en place petit à petit et une fois arrivé au premier tiers, l’action démarre vraiment. Le rythme monte crescendo pour devenir par la suite très soutenu et sans aucun temps mort grâce à ces courts chapitres.

Même si certains éléments me semblent tirés par les cheveux, cela n’a finalement pas vraiment d’importance. Par contre, j’ai constaté il y a une question qui a été soulevé vers la fin et dont la réponse n’a pas été complète, dommage.

J’ai hâte de savoir si la transposition écrite est vraiment fidèle car pour une fois, cette histoire est l’adaptation d’un film et non l’inverse.

Côté personnages, J’ai beaucoup aimé la relation entre Oskari et le Président. Bien que notre jeune héros se comporte comme un garçon de son âge, ces décisions deviennent rapidement de plus en plus « adulte ». Il fait tout pour donner tort à tous ceux qui ne croit pas en lui, mais surtout sa plus grande motivation est de rendre son père fier de lui. Il connait ses faiblesses, mais il sait puiser sa force dans ses acquis et dans sa grande force de caractère.

Avant d’entamer ma lecture, j’avais fait ma petite curieuse et j’avais regardé le casting. Je dois avouer que les choix sont juste PARFAITS ! Je n’ai eu aucun mal à imaginer ce jeune acteur inconnu à être Oskari et Samuel L. Jackson être dans la peau du président.

La plume du traducteur de Dan Smith est fluide, agréable et addictive. Les pages se tournent rapidement et sans que l’on s’en rende compte. J’ai vraiment pris plaisir à découvrir cette histoire.

En conclusion :

Une fois que le premier tiers est passé, il s’agit d’un roman d’aventure« jeunesse » rempli d’actions et sans aucun moment de répit pour notre petit héros et son nouvelle ami. De plus, j’ai beaucoup apprécié la relation entre eux, ainsi que leurs échanges. Bref, j’ai passé un très agréable moment en leur compagnie et maintenant, j’ai hâte de découvrir le film.

Note : 18/20

Voir les commentaires

Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Nouvelle, #2015
Le règne des ombres de Sandrine Dresse

Synopsis :

Les chasseurs de fantômes ont le vent en poupe. Il faut dire qu'il n'est rien de plus passionnant que de traquer des preuves de la vie après la mort puisque c'est le dernier mystère qui nous résiste. D'autant plus lorsque le délicieux frisson de la peur vient vous faire sentir intensément vivant. Oui, mais que se passe-t-il lorsque tout vous échappe et qu'un esprit hors de contrôle devient le maître du jeu et vous fait tenir le rôle de la proie ?

Mon avis :

Tout d’abord, je tiens tout particulièrement à remercier Sandrine Dresse de m’avoir contacté et proposé de découvrir sa courte histoire.

On rencontre ici, trois amis chasseurs de fantômes. Suite à une nuit passée à rechercher un esprit dans un presbytère, l’un des 3 membres de l’équipe se retrouve mystérieusement blessé par une marque sur sa main. S’en suit ensuite différentes péripéties pour nos trois protagonistes.

L’idée de départ est vraiment intéressante car elle n’est pas très présente dans nos romans actuels (sauf si je suis passée complètement à côté). Par contre, je trouve que son exploitation n’a pas toujours été faite de manière approfondie, ce qui est dommage. Pour rendre ce récit plus attrayant, elle aurait vraiment mérité davantage de développement à mon goût.

Le gros point fort de cette histoire est tout simplement sa chute. Sa conclusion est très bien trouvée et je ne m’y attendais pas du tout.

Concernant le rythme, j’ai été surprise qu’il n’y ait pas de chapitre. Ces derniers permettent d’établir le tempo du récit. De plus, leurs absences n’ont pas donné les coupures où ’il fallait pour bien se repérer dans les différents lieux et espaces temps.

Côté personnages, à aucun moment, on prend le temps de les décrire. Même si j’aurai aimé que l’on s’y attarde davantage, ce n’est finalement pas ce qui est le plus essentiel dans cette histoire.

La plume de Sandrine est simple et donc accessible à tous. Malgré tous les points sombres évoqués plus haut, ma curiosité a rendu cette lecture tout de même attrayante

En conclusion :

Une idée d’origine bien intéressante mais qui malheureusement pour moi manque encore d’approfondissement sur le sujet. D’habitude pour les nouvelles, l’absence de chapitre ne me gêne pas, mais leurs présences auraient été un plus pour donner le rythme qui m’a manqué. J’aurai voulu également, avoir eu de l’attachement pour nos trois protagonistes, mais je ne me suis pas senti à aucun moment proche d’eux … Heureusement, ma curiosité a rendu cette découverte plaisante et dont je ne retiendrai que la chute qui m’a prise de court.

J’encourage fortement Sandrine à persévérer et à retravailler ce court roman pour le rendre meilleur car il y a de forte possibilité qu’il puisse le devenir !

Note : 13/20

Voir les commentaires

NetGalley

 

 

 

 

 

 

Articles récents

Badge Lecteur professionnel

Hébergé par Overblog