Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Publié le par Mo comme Mordue
The Revolution Of Ivy d’Amy Engel

Synopsis :

Née pour trahir et faite pour tuer... sera-t-elle à la hauteur ?

J'ai tout perdu. Mon foyer. Ma famille. L'homme que j'aime.

Ce serait si facile de capituler, de fermer les yeux et d'attendre que la faim et la soif aient raison de moi. Ou bien qu'une bête sauvage me trouve. Ou même un autre survivant... Mais je refuse d'abandonner. J'en ai terminé avec la lâcheté. Il est temps pour moi d'agir, enfin.

Bishop me l'avait bien dit, cet univers hostile ne pardonne pas la moindre erreur. Et au-delà de la barrière, c'est encore pire. L'hiver approche, et si je veux survivre, il va me falloir trouver de l'eau, des vivres, un abri. D'autres condamnés avec lesquels m'allier. Mais surtout, je vais devoir faire un choix : dois-je oublier ma vie d'avant, me venger de ceux qui m'ont trahie... ou mener, purement et simplement, la révolution ?

Car je ne suis plus une Westfall, ni une Lattimer. Simplement Ivy. Et je suis enfin libre.

Mon avis :

Après mon gros coup de cœur pour le premier tome en juin 2015, j’avais très envie de découvrir cette suite et fin. Presque 1 an plus tard, j’ai enfin pu savoir ce qu’est devenu notre petit couple.

On retrouve donc Ivy quelques jours après les événements de la fin du volume précédant. Elle est en milieu inconnu et hostile et doit apprendre à rester en vie dans ce nouvel environnement effrayant. Après une très mauvaise rencontre, elle fera la connaissance d’Ashley et de Caleb, un frère et une sœur qui la prendront sous leurs ailes. Grâce à eux, Ivy apprend les rudiments de survie (la chasse, dépecer un animal, faire sécher la viande, la lessive, …) et des bonheurs simple de la vie. Mais, est-ce suffisant pour lui faire oublier Bishop ? Pourra-t-elle également pardonner à sa sœur Callie et à son père pour leur attitude ? Et le plus important, réussira-t-elle à faire la paix avec elle-même ?

Ici, l’intrigue est bien menée. Avec ce décor et ce contexte, la tension est omniprésente. L’angoisse qu’il arrive le pire rend la lecture très addictive. Pourtant, la succession des événements se fait tranquillement. Le lecteur prend le rythme d’adaptation et d’apprentissage d’Ivy, pour que les choses s’accélèrent vraiment dans le dernier quart.

Bien sûr, Bishop est de nouveau présent dans ce tome. Il veut avoir des réponses et comprendre s’il y a eu des moments sincères ou si leur vie commune n’a été que mensonge du début à la fin. Je n’en dis pas plus pour que vous puissiez avoir la surprise.

J’ai beaucoup aimé la fin de ce dyptique. Elle est pleine d’espoir et de renouveau. J’ai également apprécié les messages délivrés par l’auteure, où chaque individu est maitre de sa vie, qu’il ne faut jamais cesser de croire et défendre les valeurs auxquels nous croyons et qui nous définissent.

Du côté des protagonistes, Ivy gagne encore en maturité et en lucidité sur le mode de vie en dehors de la ville où elle a grandi. Elle démontre une force, une ténacité et une détermination encore plus présente tout au long du roman. Pour ces raisons, j’ai adoré Ivy. Elle apprend de ses erreurs et ne cesse de poser un pied devant l’autre même quand l’envie de s’arrêter est là.

Caleb parait froid au premier abord, mais tout s’explique lorsque l’on sait pourquoi. Qu’en a sa sœur Ashley, elle est vive, lumineuse, mais sait être sans pitié quand il le faut. Ces deux là apportent beaucoup à l’histoire et donnent aussi de la profondeur.

Et je n’oublie pas Bishop pour qui j’ai eu à nouveau un gros coup de cœur. Il n’a pas changé depuis le départ d’Ivy. Ses qualités et son magnétisme sont toujours présent et ne font que s’amplifier au fil de la lecture.

La plume d’Amy Engel est la même. Elle est toujours très fluide, très agréable à lire et incontestablement addictive. Sans m’en rendre compte, en moins de 24heures les pages se sont défilées à vive allure et l’épilogue est arrivé bien trop vite à mon goût.

En conclusion :

Même s’il n’y a eu pour ma part aucune grosse surprise, j’ai tout de même ADORE cette suite et fin de ce dyptique. L’histoire est très bien amenée et laisse des messages forts qui font réfléchir le lecteur. Les quatre personnages principaux sont complémentaires, forts, courageux, intelligents, magnétiques et modernes. Le lecteur est rapidement aspiré dans ce nouvel environnement et malheureusement la conclusion arrive bien trop vite grâce à la plume addictve d’Amy Engel.

Vous avez sans doute compris, je vous recommande chaudement cette dystopie en deux volumes !

Note : GROS COUP DE CŒUR !!

Voir les commentaires

Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Fantastique, #Jeunesse, #2016
Le voleur de cœur de Rawia Arroum

Synopsis :

Dans un monde où musique et magie ne font qu'un, Dylan est né privé des deux.

Et ce n'est pas son seul secret : deux cœurs battent dans sa poitrine, mais l'un n'est pas le sien...

Mon avis :

Je tiens tout d’abord à remercier Camille et les Editions Michel Lafon pour leur confiance et pour m’avoir permis de découvrir cette histoire.

Ici, on découvre un univers absolument unique où la musique est une partie de leur existence. Chaque individu possède dès leur naissance un instrument de musique qui affirme dans quel clan il appartient, mais pas seulement. Les clans qui forment la Symphonie du Sud vivent en harmonie. Cependant, ce n’est pas le cas avec ceux de la Symphonie du Nord et avec qui depuis des années se livrent une guerre sans merci.

Dans ce texte, on rencontre Dylan, fils d’un des clans de la Symphonie du Sud. Il a une particularité qu’il cache depuis toujours. Son secret, il le cache à sa famille, à son meilleur ami Ethan et à sa fiancée Kana. Mais, ce n’est pas tout, Dylan doit aussi faire face à des événements très étranges dont il est le seul à voir et/ou entendre. Est-ce lié à son secret ou devient-il tout simplement fou ? C’est avec ces questions et une montagne d’autres que l’on avance dans ce roman.

Selon moi, le roman est à prendre dans sa globalité. Il ne faut négliger aucun élément car l’auteure n’a laissé aucun détail au hasard. Elle les a dispersés dans toute l’histoire pour qu’arriver à la fin, les pièces du puzzle constitue un objet en 3D. Ce qui est certain, c’est que ce livre est surprenant !

Son rythme aussi est intéressant, il n’est ni trop lent, ni trop rapide. Ces événements sont dits avec le bon tempo et la bonne dynamique. Même la cadence a été bien réfléchie par Rawia Arroum.

Pour m’immerger complètement dans cet univers inédit, il m’a bien fallu le temps de deux chapitres. Il est plus dense et plus riche qu’il ne peut le laisser paraitre. Ce qui est sûr, c’est que l’auteure a imaginé et développé un monde absolument incroyable.

Pourtant et bien que l’histoire possède de nombreux points forts, plus j’avançais dans le roman et plus ce qui m’avait plu et touché au début du livre disparaissait. C’est bien dommage, j’aurai aimé garder cette magie tout du long, mais ce ressenti est un choix assumé de l’auteure.

Du côté des personnages, Dylan est notre protagoniste principal et également notre narrateur. Son caractère et son comportement égoïste ressemble plus à un adolescent qu’à un jeune homme sur le point de se marier. Mais, au fur et à mesure, il prend conscience de certaines choses et gagne en maturité.

Ethan est incontestablement le personnage que j’ai préféré. Il est attachant, très drôle et également très mature pour son âge. Ce qui est certain, c’est qu’il possède des valeurs que j’aurai aimé qu’il partage avec Dylan.

Les autres personnages sont également intéressants et je vous invite à les rencontrer et à les connaitre. D’ailleurs, Kana et le père de Dylan ont su tous les deux me toucher. Je les ai adorés et je me suis beaucoup attaché à eux aussi.

La plume de Rawia Arroum est aussi l’un des points fort de ce roman. Elle est fluide et moderne. Quelque soit la nature des émotions délivrées par l’auteure, elles m’ont percutées de plein fouet.

En conclusion :

Même si l’idée de départ et l’univers unique et inédit imaginé par l’auteure est excellente, je dois avouer qu’elle m’a perdu en cours de route. Même les révélations du pourquoi et du comment ne m’ont pas permis de retrouver la magie que j’avais trouvé et aimé au début de ma lecture. C’est donc avec beaucoup de regrets que j’en ressors mitigé.

Cependant, j’invite ceux et celles qui sont curieux(ses) de faire leur propre avis car ce qui est sûr, c’est que ce roman, qu’il plaise ou pas, frappera les esprits par sa singularité.

Note : 14/20

Voir les commentaires

Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Jeunesse, #Science Fiction, #2016
Zodiaque - Tome 2 : L’étoile vagabonde de Romina Russell

Synopsis :

Abandonnée par le Zodiaque et déchue de son titre de Gardienne, Rhoma tente de se reconstruire dans la constellation du Capricorne. Mais une nouvelle menace apparaît dans les astres, Marad, un groupe terroriste qui s’apprêterait à frapper l’une des maisons zodiacales.

Rhoma n’a plus le choix. Armée de tout son courage de Cancer et de la ruse de son ami Hysan, natif de la Balance, elle se lance dans une quête aux confins de l’univers. Une quête dont le dénouement pourrait bien la voir affronter un ancien ennemi : le cauchemardesque Ochus, gardien de la constellation du Serpentaire.

Mon avis :

Je tiens tout d’abord à remercier Camille et les Editions Michel Lafon pour leur confiance et pour m’avoir permis de découvrir la suite de cette saga.

Bien que le premier tome souffre de nombreuses longueurs à mon goût, il avait tout même un univers intéressant, novateur et bien exploité. Avec une telle fin, j’étais malgré tout très curieuse de découvrir cette suite. Je voulais savoir si mes hypothèses étaient juste ou pas. Mais avant de le commencer, j’étais aussi très anxieuse que ce second volume me déçoive. Est-ce le cas ?

Ici, on retrouve Rhoma trois à quatre semaines après les événements du tome 1. Elle se sent toujours responsable de ce qui s’est passé et a également accepté les retombées. Cependant, elle décide de continuer secrètement à rechercher et à traquer Ophiuchus. Rien ni personne ne l’arrêtera. Pourtant, son ennemi va lui révéler qu’il y a plus dangereux que lui, qu’un groupe terroriste appelé le Marad va semer la terreur à travers tout le Zodiaque. Doit-elle à nouveau le croire et lui accorder sa confiance ou est-ce une nouvelle ruse d’Ochus ? Roma va devoir se fier une fois de plus à son instinct mais également accepter l’aide de ses amis pour continuer cette guerre.

Grâce à la présence de ce nouvel ennemi, cette suite s’étoffe et en devient encore plus passionnante. Rhoma, ses amis et le lecteur ne courent plus seulement après un, mais deux adversaires redoutables. Encore une fois, ils devront ensemble, apprendre à faire confiance aux bonnes personnes et/ou à déjouer les nombreuses attaques lancées contre eux. Mais comme dans toutes guerres, toutes les cicatrices sont gravées au fer rouge, aussi bien physiquement que psychologiquement. Personne n’en sort indemne.

C’est dans cette atmosphère de chaos qu’est rythmé le roman. On passe d’une succession d’événements riches à un autre. Contrairement au premier tome, dans celui-ci, je ne me suis pas ennuyée une seule seconde. Il n’y a pas un seul temps mort. J’ai eu l’impression d’être constamment en apnée et de reprendre mon souffle à la fin de chaque rebondissement. Et des rebondissements, ce n’est pas ça qui manque.

Tout au long de cette lecture, je me suis posée pas mal de questions. Notamment sur la personne qui se trouve être l’investigatrice de cette guerre. J’ai émis une nouvelle hypothèse que j’ai hâte d’approfondir en découvrant le 3ème tome. D’ailleurs, cette fin m’a aidé à la renforcer.

Du côté des personnages, Rhoma a gagné en maturité et en sagesse. Mais, son caractère et sa personnalité la rendent toujours aussi protectrice avec les personnes qu’elle aime. Ce qu’on peut malgré tout lui reprocher, c’est son indécision sur les sentiments qu’elle ressent et son manque de choix pour l’homme qu’elle aime.

Qu’en à Hysan, il est toujours égal à lui-même. Il est toujours aussi solaire et sa présence a réchauffé mon cœur. Mon coup de cœur pour lui est à nouveau confirmé.

J’ai constaté que l’ensemble des personnages est important et ont tous un rôle à jouer. L’auteure n’a négligé aucun d’eux et cette décision est un excellent choix de sa part.

D’ailleurs, sa plume est toujours aussi fluide et simple ce qui permet d’accrocher le jeune lecteur sans difficulté. J’ai particulièrement aimé l’utilisation de la première personne du singulier. Cela permet ainsi de connaitre les réactions et les émotions diverses de Rhoma et d’en savoir plus sur cet univers qui ne cesse de se développer.

En conclusion :

Ce 2ème opus est très intense en événements, en rebondissements et en révélations. L’histoire était tellement prenante que j’ai eu un mal fou pour lâcher le roman. A chaque fin de chapitre, je voulais encore en lire un autre, et puis un autre, et encore un autre. Bref, une véritable addiction s’est créée et je regrette que le tome 3 ne soit pas encore disponible. L’attente va être longue avant de retourner dans cet univers zodiacal apocalyptique.

Note : PETIT COUP DE CŒUR !

Voir les commentaires

Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Chick-lit, #2016
Drôle de karma de Sophie Henrionnet

Synopsis :

Joséphine est une trentenaire ordinaire. Jusqu’au moment où, en quelques jours, sa vie bascule : elle découvre la double vie de son petit ami et se fait licencier. Pour couronner le tout, sa voisine meurt sous ses yeux, victime d’une chute de pot de fleurs sur la tête ! Certains diraient que Joséphine a un mauvais karma, qu’elle enchaîne les catastrophes. Qu’à cela ne tienne : elle décide de quitter Paris pour conjurer le mauvais sort. Cap sur l’Angleterre. Mais là-bas non plus, la vie de Joséphine n’est pas un long fleuve tranquille. Au beau milieu d’une excentrique famille d’aristocrates, les choses prennent même une tournure franchement délirante. Drôle de karma, décidément…

Mon avis :

Bien qu’en général je ne raffole pas des romans Chick-lit, ma rencontre avec Sophie Henrionnet en 2015 et les avis très enthousiaste de Loley de « Le shoot de Loley » et de Justine « Lire une passion » avaient réussi à piquer ma curiosité. Alors, il m’était impossible de résister à la tentation lors de sa sortie chez France Loisirs.

Ici, on fait la connaissance de Joséphine, une femme d’une trentaine d’année dont un drôle de Karma lui colle à la peau. En très peu de temps, elle vit une succession d’événements qui vont basculer sa vie. Elle se fait plaquer par son copain, se fait licencier et sa voisine meure sous ses yeux dans des circonstances étonnante. Pour repartir du bon pied, elle décide de partir en Angleterre en se faisant passer pour un membre de sa famille (dit comme ça, on sent tout de suite que les ennuis vont continuer à la poursuivre ^^). Là-bas, Joséphine rencontre une famille excentique et avec eux, les événements vont prendre une orientation dingue. Apparemment, sa poisse n’a pas décidé à la lâcher, à moins que finalement, la roue commence à tourner en sa faveur.

Son titre « Drôle de Karma ! » est parfaitement bien choisi. Ces trois mots expriment très bien le contenu du roman. L’intrigue est l’un des points forts de cette histoire. On y trouve un mélange de Chick-lit et de suspense policier parfaitement bien dosé. Le tout est habillement bien mené pour que tout soit crédible et que le lecteur soit embarqué très rapidement.

Il se passe tellement de chose que j’ai été prise dans ce tourbillon rempli de folie. Plus on avance dans ce roman et plus on veut en savoir plus. Il y a une véritable addiction qui s’est créée pour moi. Cette histoire est comme un bonbon acidulé, c’est tout simplement irrésistible. On ne s’ennui pas une seconde ! On en ressort avec le sourire aux lèvres et on regrette juste qu’on soit déjà arrivée à la fin. Qu’elle soit venue si vite. D’ailleurs, celle-ci m’a comblé. Elle est parfaite et répond à toutes mes questions posées.

Du côté des personnages, ils sont nombreux, mais je ne vous parlerai que de Joséphine. Je l’ai adoré immédiatement, c’est impossible de faire autrement tellement elle est attachante, gaffeuse à souhait, bonne poire et pleine de malchanceuse.

Les autres seront à découvrir par vous-même. Je peux juste vous dire qu’ils sont hauts en couleurs et que vous allez les adorer ! Pour ma part, j’ai craqué pour Charly et l‘incroyable Lady Mona.

J’ai adoré la plume de Sophie Henrionnet. Elle est caustique, pleine d’humour et de fraicheur, telle une délicieuse potion magique contre les coups de blues ! J’ai également aimé que chaque chapitre corresponde à une journée et que le roman soit écrit à la première personne du singulier, à la manière d’un journal intime. Cela permet de se sentir plus proche de l’héroïne et de s’y attacher encore plus vite.

En conclusion :

Ce roman a été une magnifique découverte et une très grande bouffée d’air frais ! Absolument tout m’a plus ; l’intrigue, la narration, la plume et ces formidables personnages. Rien que pour rester encore un peu avec Joséphine et les autres, j’aurai adoré découvrir quelques chapitres supplémentaires, mais malheureusement, toutes les bonnes choses ont une fin. Bref, vous avez compris, pour moi, c’est une grande réussite ! Sophie m’a conquise avec son premier roman et elle n’a rien à envier aux auteures étrangères écrivant de la Chick-lit ! Maintenant, je n’ai qu’une envie, découvrir rapidement ces autres romans !

Note : COUP DE CŒUR !

Voir les commentaires

NetGalley

 

 

 

 

 

 

Articles récents

Badge Lecteur professionnel

Hébergé par Overblog