Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Suspense, #2017

Synopsis :

En vacances sur l'île de la Réunion, Martial perd sa femme assassinée. Devenu le suspect numéro 1, il fuit avec sa fille de six ans. Poursuivi, traqué, il doit s'en sortir pour prouver son innocence...

 

Mon avis :

Depuis plus de 2 ans, je n’arrête pas d’entendre d’excellents avis sur les romans de Michel Bussi. Mais entre mes nombreux livres dans ma PAL et les quelques Services Presse, je n’avais pas encore eu le temps de me pencher sur l’un d’eux. C’est en voyant la future présence de l’auteur pour le Salon de Saint Maur en Poche, que je me suis enfin décider d’en lire un ! Et cette découverte a été très bonne !

Ici, on fait la rencontre de Martial et de sa famille partis en vacances sur l’île de la Réunion. Mais quelques jours après leur arrivée, sa femme disparait dans les circonstances des plus étranges … Et les premiers éléments de l’enquête poussent à croire que Martial en soit responsable. Il a beau crier son innocence, personne ne le croit. Il n’a donc plus le choix, il doit trouver le responsable avant que les forces de police ne l’arrêtent. C’est en prenant cette décision qu’il va se retrouver en cavale en entrainant sa fille de 6 ans dans cette course contre la montre. Va-t-il y arriver ? Est-il vraiment innocent ? Qu’est-il vraiment advenu de sa femme ? Quelle est la vérité sur toute cette histoire ?

Je dois avouer que l’intrigue est classique. Mais parfois, il n’y a pas besoin de faire compliquer quand elle est parfaitement maitrisée. C’est le cas avec ce roman. Du début à la fin, le lecteur est baladé entre certitudes et retournements constants de situations. Résultat, on fini même par douter de l’intégrité de Martial dans toute cette aventure ! C’est également bien vu de la part de l’auteur, d’avoir mis en place ce récit au cœur d’un Département d’Outre Mer, permettant ainsi de voyager et de découvrir ses lieux clés, tout en restant chez soi.

L’histoire se déroulant heure par heure à chacun de ses courts chapitres et avec une alternance de point de vus, donnent ainsi un rythme soutenu chargé de suspense. L’addiction est telle qu’il m’a été très difficile de lâcher le roman avant d’en connaître la toute fin.

D’ailleurs concernant celle-ci, j’avais des soupçons sur l’identité du responsable de cette situation quelques temps avant la grande révélation. Pourtant, cela n’a pas terni ma lecture car je n’avais pas tous les éléments du mobile. Comme quoi, Michel Bussi sait parfaitement surprendre son lectorat !

Du côté des protagonistes, je ne tiens pas à vous les présenter. C’est bien meilleur de ne rien savoir d’eux et d’apprendre à les connaitre par vous-même, afin de garder l’esprit et l’atmosphère créés par l’auteur.

Pour finir, la plume de Michel Bussi est à la portée de tout le monde et dans ce livre il a ajouté le vocabulaire local pour une meilleure immersion sur l’île de la Réunion. Ce qui est dommage, c’est que je l’ai trouvé plutôt cru et vulgaire. C’est la seule note négative que je pointe du doigt.

En conclusion :

La découverte de l'auteur ainsi que son univers de "à roman à suspense" est une très bonne surprise ! L'histoire et sa structure narrative sont maitrisées de A à Z. Le suspense est constant et apporte incontestablement l'addiction qui va avec. Les protagonistes se relèvent (ou pas) au fil du temps et donnent le mystère nécessaire au récit.

Bref, tous les éléments sont présents pour passer un excellent moment de lecture ! J'ai hâte de découvrir une autre de ses histoires.

Note : 18/20

Voir les commentaires

Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Humoristique, #Contemporaine, #2017

Synopsis :

Jocelyne, boulangère quarantenaire, s'ennuie ferme dans sa ville du Cotentin. À la faveur d'une décision politique saugrenue, elle va reprendre en mains le cours de son existence ainsi que celui de sa commune peuplée d'administrés au caractère bien trempé. Elle va, au fil de ses mésaventures et des embûches qui ne manqueront pas de se présenter, se révéler à elle-même ainsi qu'aux autres.

Dans ce pétrin, vous trouverez des personnages hauts en couleur : des aristos, des gens « normaux », quelques hurluberlus, un réalisateur de films pornos, un curé pas très catholique, un président omnipotent.

Afin que la pâte lève bien, l'auteure a ajouté une pincée d'adultère, du suspense finement tranché, une bonne dose de solidarité mais aussi quelques zestes de lâcheté. Le tout nappé d'humour et de fantaisie.

 

Mon avis :

Je tiens tout d’abord à remercier Céline Barré pour sa confiance et pour m’avoir permis de découvrir son premier roman. Son résumé avait attiré mon attention et je voulais absolument découvrir cette histoire qui me promettait de bons fous rires.

Ici, on découvre les tribulations des différents membres de la commune de Tresville-sur-mer. Suite à la décision du Président de la République, les Tresvillois apprennent l’impensable : S’ils souhaitent avoir leur contournante afin que les poids lourds ne passent plus par leur centre ville, ils vont devoir être ingénieux et mettre la main à la pâte afin de le rendre attractif ! En effet, seules les villes qui prospèrent auront doit au financement de l’Etat pour leur projet. Malheureusement pour Jocelyne, la boulangère, c’est elle qui se retrouve à la tête de l’organisation du réaménagement des lieux incriminés. Mais entre son nouveau rôle, son métier et sa nouvelle employée qui fait du charme à son mari, il est difficile de tout gérer. Arrivera-t-elle à être un bon leadeur et motiver ses troupes avant la date fatidique ? Les Tresvillois auront-ils leur financement ?

C’est avec beaucoup d’humour caustique que l’auteure nous emmène au cœur de cette communauté et aborde les thèmes de société actuelle, tels que ; le pouvoir de l’Etat, les financements publics, les préjugés, les histoires de vies, les histoires de couples, les rêves, les désillusions, … Grâce à ce ton et à la tendresse qu’apporte Céline Barré, l’histoire et les protagonistes poussent les lecteurs à la réflexion sur leur propre vie, leurs propres choix et aussi sur d’autres sujets.

Les événements et les retournements de situations se déroulent fluidement, comme dans nos vies quotidiennes. Ils donnent le juste tempo à cette histoire. Constamment, j’ai voulu savoir le devenir de cette commune et ses habitants. A aucun moment je ne me suis ennuyée ! Il y a ce suspense de connaitre si oui ou non, Jocelyne et les autres vont réussir à obtenir l’argent pour leur projet. Résultat, le récit est totalement addictif !

Quant à la fin, qu’en ai-je pensée ? Eh bien, je ne vois pas comment vous en parler sans vous spoiler. Je peux juste vous dire que j’ai très hâte de découvrir la suite et d’être de nouveau avec tout ce petit monde !

Du côté des protagonistes, le lecteur rencontre des personnalités Tresvilloise hautes en couleurs. On a Jocelyne qui va devoir puiser en elle toutes les ressources insoupçonnées afin de mener à bien sa mission et les responsabilités qui vont avec. Cynthia, la vendeuse bimbo, qui sait ce qu’elle désire, ou plutôt qui elle désire. Jérôme, le boulanger, qui espère et rêve d’une vie de couple piquante et trépidante. Célestin, le Maire qui ne pense qu’à son musée sur les cochons. Gérard dont la passion des courses de chevaux lui fait acquérir l'un de ses animaux. Et ainsi que tout un tas d’autres personnages aussi drôles et farfelus qu’eux.

C’est simple, ils sont tellement attachants qu’on a plus envie de repartir une fois qu’on se retrouve dans cette petite ville !

Pour finir, la plume de Céline Barré est fluide et addictive. La présence d’humour, de tendresse et de réalisme permettent de nous identifier à leur quotidien et à eux tout simplement. De plus, le choix d’utiliser la 3ème personne pour avoir un regard omniscient est bien vu. J’ai grandement apprécié !

 

En conclusion :

Ce premier roman et premier tome de la trilogie « Les farfelus » est une excellente surprise ! Grâce à une intrigue et des sujets actuels traités avec humour, tendresse et réalisme. Sans oublier bien sûr, les protagonistes hauts en couleurs sans qui ce roman ne serait rien !

Je vous recommande chaudement cette lecture avec laquelle vous passerez un moment irrésistible. Parfaite pour cet été, mais également pour le reste de l’année !

Note : 18/20

Voir les commentaires

Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Fantasy, #Jeunesse, #2017

Synopsis :

Dans un monde où cohabitent humains, elfes et inferniths – des êtres hybrides mi-humains, mi-démons comme des muses, des vampires, des chimères… la guerre fait rage. Mené par un mage noir nommé Kendrick, un groupe d’inferniths terrorise Galénor depuis des décennies – meurtres, maisons incendiées et disparations s’enchaînent… JudyAnn, une jeune paysanne, voit sa vie changée à jamais lorsque le célèbre Edgar Grimm Mérindol lui apprend qu’elle est une géminie, sorte de magicienne qu’elle croyait pourtant disparue… Elle partira pour la grande cité de Godwynn où elle apprendra à maîtriser ses pouvoirs avec Vincent, un professeur et un vampire pas comme les autres…

 

Mon avis :

Je tiens tout d’abord à remercier Audrey Verreault pour sa confiance et pour m’avoir permis de découvrir le premier roman de sa saga « Galénor ». La couverture m’avait vraiment attiré l’œil et le résumé en avait fini de moi. Je voulais donc absolument découvrir cette histoire prometteuse.

Ici, on rencontre JudyAnn. A quelques jours de ses 19 ans, elle apprend par le grand et vieux Magicien Mérindol qu’elle est une Géminie, une espèce de magicienne dont tout le monde croyait disparu. Afin de développer et de contrôler ses pouvoirs naissant, JudyAnn n’a pas le choix que de quitter le lieu de son enfance et de se rendre à Godwynn. Sur place, elle fait la connaissance de 3 autres jeunes Géminies. Ensemble, ils vont apprendre les bases de la magie, d’alchimie et apprivoiser leurs pouvoirs. En parallèle, JudyAnn va doucement et sûrement tomber sous le charme de l’un de ses professeurs, Vincent. Mis à part son statut d’enseignant, c’est aussi un Vampire. Ce qui va un peu compliquer les choses. Mais, si la nouvelle vie de JudyAnn semble baigner dans du rose, il n’en n’est rien. Le terrible et effrayant Mage noir connu sous le nom de Kendrick traque les 4 jeunes magiciens afin qu’une certaine prophétie ne se réalise pas. JudyAnn et ses amis arriveront-ils à maitriser leur pouvoir avant qu’il ne soit trop tard ? Peuvent-ils se fier aux apparences de leurs alliés ou doivent-ils seulement se fier à eux même ?

J’ai particulièrement adoré l’univers proposé par l’auteure. La magie est omniprésente et grâce à elle, je me suis plongée dans cette histoire en moins de temps qu’il n’en faut. Même si l’histoire et la mythologie de ce premier tome n’a rien à voir avec la célèbre saga d’Harry Potter, certains éléments m’y ont fait penser. Généralement, c’est le genre de choses qui m’agace. Mais, ce n’était pas le cas ici. Pourquoi ? Tout simplement parce que ce récit m’a aussi fait penser au premier tome de la série « Le secret des druides » d’Elodie Loisel. Ce mélange et sa maitrise en font un roman unique et inédit. Audrey Verreault a réussi à me convaincre, à m’embarquer et à me faire passer un moment formidable et inoubliable aux côté de JudyAnn.

En plus d’un univers riche et captivant, le rythme est entrainant et addictif. Plus j’avançais et plus je voulais en savoir plus. J’y pensais la journée et j’en ai même rêvé, c’est pour vous dire à quel point j’avais cette histoire dans mon esprit !

Concernant la fin, j’ai beaucoup apprécié que ce premier tome possède une conclusion à son intrigue principale. Cependant, grâce à un faible aperçu des tous derniers événements, on peut supposer quel sera le thème principal du prochain volume. En tout cas, il y a une chose de sûre, c’est que j’attends cette suite avec une très très grande impatience !!!

Du côté des protagonistes, on découvre donc JudyAnn. Une jeune femme qui doit apprendre à maitriser ses nouveaux pouvoirs et à se fier à son instinct. Mais elle est aussi très humaine et loyale envers les gens qu’elle aime. C’est un personnage que j’ai apprécié instantanément et dont je me suis attachée très rapidement. J’ai aussi beaucoup aimé son fidèle compagnon à plumes, son Phénix Drago.

Il y a aussi Vincent, un Vampire atypique qui va faire tourner la tête à notre jeune magicienne. Il est charismatique et terriblement mystérieux. Tout un tas de questions se posent à son sujet et cela en est très intriguant.

Quant à Mérindol, ce grand, vieux et célèbre Magicien, il m’a fait penser à un mix de Merlin l’Enchanteur et de Dumblerore. Un beau mélange de sagesse et de malice.

Pour les autres, je vous laisse le plaisir de les découvrir lors de votre lecture. Vous verrez, ils ont chacun leur place et ont tous un rôle à jouer à un moment ou à un autre.

Pour finir, la plume de l’auteure est entrainante, fluide et addictive. Ce que j’ai particulièrement apprécié, c’est toute la mythologie qu’Audrey Verreault a développé, transmise et partagé lors de cette lecture. C’était totalement dépaysant. J’ai vraiment hâte de connaitre les nombreuses choses qu’elle nous réserve pour la suite.

 

En conclusion :

Ce premier tome a été une excellente surprise par son histoire prometteuse, son univers riche et ses protagonistes haut en couleurs. Mon seul regret est de ne l’avoir pas sortie plus tôt de ma PAL. Tout est présent pour passer un moment incroyablement magique, avec la bonne dose de frissons, de stress, d’humour, d’amour, …

Bref, allez sur Amazon et achetez le sans tarder !

Note : COUP DE CŒUR !

Voir les commentaires

NetGalley

 

 

 

 

 

 

Articles récents

Badge Lecteur professionnel

Hébergé par Overblog