Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Mo comme Mordue

L’ombre du Shinobi de Valérie Harvey

Synopsis :

La paix est rétablie dans l’Hokkaidô qui respire enfin. Mais lorsque Yûmi, délurée et intrépide, met à jour d’anciens secrets, la succession de l’empire est menacée. Une rencontre déterminante faite par Taku, son grand frère, pourrait chambouler à la fois la vie intime du garçon et l’avenir du pays.

Plus de 10 ans après l’action mise en scène dans les Fleurs du Nord, on retrouve des membres de la famille Kagi, maintenant adolescents, aux prises avec des enjeux actuels comme l’ouverture à la différence, l’intimidation et le féminisme, dans un Japon historique fictif. Taku et Yûmi, confrontés aux préjugés et aux attentes de leur société, osent tracer leurs voies avec fougue, sensibilité et singularité.

 

Mon avis :

Après mon immense COUP DE CŒUR pour le premier tome : Les fleurs du Nord, il était évident que je découvre cette suite. C’est donc avec une très grande joie que j’ai retrouvé ses protagonistes et son univers.

Ici, nous retournons au cœur du Japon Médiéval auprès des membres de la famille Kagi plus d’une dizaine d’année plus tard afin de rencontrer Taé, Taku et Yûmi. Chacun de ces trois protagonistes font devoir surmonter des événements clés de leur vie. La première va-t-elle réussir à affronter les conséquences d’un événement traumatisant ? Le deuxième va-t-il découvrir et accepter qui il est vraiment ? Et la dernière va-t-elle pouvoir aider cette personne importante pour elle et a accepté son horrible passé ?

Je vais rester volontairement très vague sur les différentes intrigues pour que vous puissiez les découvrir par vous-même. Dans ce roman, il est question de résilience, d’histoire d’amour homosexuelle, de pardon à soi-même, d’amour, de loyauté, et toujours avec cette touche de féminisme que j’ai découvert et tant aimé dans Les Fleurs du Nord.

Comme dans le tome précédant, l’histoire est découpée en 3 chroniques, 3 histoires. Chaque protagoniste est au centre de chacune d’elle, tout en ayant un fil rouge pour maintenir un récit global cohérent. Le rythme est donc défini par les différentes parties et au mélange d’actions et de fluidité dans l’intrigue. Pour ma part, dès la première phrase j’ai été happé dans ce roman totalement addictif. C’était un immense plaisir de dévorer chacune de ses pages.

Ce que j’aime énormément, c’est que chaque tome possède un épilogue. Il n’y a aucune frustration du manque du tome suivant comme lorsque l’histoire se termine sur a un cliffhanger. Là, il y a une vrai fin qui clôt L’Ombre du Shinobi.

Du côté des protagonistes, j’ai adoré découvrir chacune de ces histoires. Taé possède une grande force intérieure. Taku est un jeune homme doux et aimant avec de belles valeurs. Yûmi est intrépide et fait tout pour les personnes qu’elle aime, surtout pour l’une d’entre elles. Tous les 3, ils ont su me toucher et me rendre admirative. J’ai déjà hâte de retourner à leur côté.

Pour finir, j’ai ADORE la plume de Valérie Harvey. Elle est belle, poétique et magique. L’autrice a réussi à me transporter dans un Japon Médiéval avec des valeurs modernes qui me font encore rêver alors que cela fait déjà 2 ou 3 semaines que j’ai terminé ma lecture. C’était tellement bien que j’y retourne encore souvent en pensée.

 

En conclusion :

Les Fleurs du Nord est mon roman préféré de 2019. Et bien cette année, L’Ombre du Shinobi est ma lecture préféré de 2020 !

Avec un tel constat, vous vous doutez sans doute déjà que je vous recommande les yeux fermés cette formidable saga familiale mêlant magie, amour, actions, rebondissements, féminisme, résilience, homosexualité et bien d’autres thèmes.

Pour ma part, je suis rassurée d’avoir le tome 3 : « L’héritage du Kami » dans ma pile à lire, même si j’appréhende déjà de devoir dire « au revoir » à la famille Kagi et à cet univers.

Note : GROS GROS COUP DE CŒUR !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article