Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #2017 catégorie

Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Suspense, #2017

Synopsis :

En vacances sur l'île de la Réunion, Martial perd sa femme assassinée. Devenu le suspect numéro 1, il fuit avec sa fille de six ans. Poursuivi, traqué, il doit s'en sortir pour prouver son innocence...

 

Mon avis :

Depuis plus de 2 ans, je n’arrête pas d’entendre d’excellents avis sur les romans de Michel Bussi. Mais entre mes nombreux livres dans ma PAL et les quelques Services Presse, je n’avais pas encore eu le temps de me pencher sur l’un d’eux. C’est en voyant la future présence de l’auteur pour le Salon de Saint Maur en Poche, que je me suis enfin décider d’en lire un ! Et cette découverte a été très bonne !

Ici, on fait la rencontre de Martial et de sa famille partis en vacances sur l’île de la Réunion. Mais quelques jours après leur arrivée, sa femme disparait dans les circonstances des plus étranges … Et les premiers éléments de l’enquête poussent à croire que Martial en soit responsable. Il a beau crier son innocence, personne ne le croit. Il n’a donc plus le choix, il doit trouver le responsable avant que les forces de police ne l’arrêtent. C’est en prenant cette décision qu’il va se retrouver en cavale en entrainant sa fille de 6 ans dans cette course contre la montre. Va-t-il y arriver ? Est-il vraiment innocent ? Qu’est-il vraiment advenu de sa femme ? Quelle est la vérité sur toute cette histoire ?

Je dois avouer que l’intrigue est classique. Mais parfois, il n’y a pas besoin de faire compliquer quand elle est parfaitement maitrisée. C’est le cas avec ce roman. Du début à la fin, le lecteur est baladé entre certitudes et retournements constants de situations. Résultat, on fini même par douter de l’intégrité de Martial dans toute cette aventure ! C’est également bien vu de la part de l’auteur, d’avoir mis en place ce récit au cœur d’un Département d’Outre Mer, permettant ainsi de voyager et de découvrir ses lieux clés, tout en restant chez soi.

L’histoire se déroulant heure par heure à chacun de ses courts chapitres et avec une alternance de point de vus, donnent ainsi un rythme soutenu chargé de suspense. L’addiction est telle qu’il m’a été très difficile de lâcher le roman avant d’en connaître toute la fin.

D’ailleurs concernant celle-ci, j’avais des soupçons sur l’identité du responsable de cette situation quelques temps avant la grande révélation. Pourtant, cela n’a pas terni ma lecture car je n’avais pas tous les éléments du mobile. Comme quoi, Michel Bussi sait parfaitement surprendre son lectorat !

Du côté des protagonistes, je ne tiens pas à vous les présenter. C’est bien meilleur de ne rien savoir d’eux et d’apprendre à les connaitre par vous-même, afin de garder l’esprit et l’atmosphère créés par l’auteur.

Pour finir, la plume de Michel Bussi est à la portée de tout le monde et dans ce livre il a ajouté le vocabulaire local pour une meilleure immersion sur l’île de la Réunion. Ce qui est dommage, c’est que je l’ai trouvé plutôt cru et vulgaire. C’est la seule note négative que je pointe du doigt.

En conclusion :

La découverte de l'auteur ainsi que son univers de "à roman à suspense" est une très bonne surprise ! L'histoire et sa structure narrative sont maitrisées de A à Z. Le suspense est constant et apporte incontestablement l'addiction qui va avec. Les protagonistes se relèvent (ou pas) au fil du temps et donnent le mystère nécessaire au récit.

Bref, tous les éléments sont présents pour passer un excellent moment de lecture ! J'ai hâte de découvrir une autre histoire de l'auteur.

Note : 18/20

Voir les commentaires

Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Humoristique, #Contemporaine, #2017

Synopsis :

Jocelyne, boulangère quarantenaire, s'ennuie ferme dans sa ville du Cotentin. À la faveur d'une décision politique saugrenue, elle va reprendre en mains le cours de son existence ainsi que celui de sa commune peuplée d'administrés au caractère bien trempé. Elle va, au fil de ses mésaventures et des embûches qui ne manqueront pas de se présenter, se révéler à elle-même ainsi qu'aux autres.

Dans ce pétrin, vous trouverez des personnages hauts en couleur : des aristos, des gens « normaux », quelques hurluberlus, un réalisateur de films pornos, un curé pas très catholique, un président omnipotent.

Afin que la pâte lève bien, l'auteure a ajouté une pincée d'adultère, du suspense finement tranché, une bonne dose de solidarité mais aussi quelques zestes de lâcheté. Le tout nappé d'humour et de fantaisie.

 

Mon avis :

Je tiens tout d’abord à remercier Céline Barré pour sa confiance et pour m’avoir permis de découvrir son premier roman. Son résumé avait attiré mon attention et je voulais absolument découvrir cette histoire qui me promettait de bons fous rires.

Ici, on découvre les tribulations des différents membres de la commune de Tresville-sur-mer. Suite à la décision du Président de la République, les Tresvillois apprennent l’impensable : S’ils souhaitent avoir leur contournante afin que les poids lourds ne passent plus par leur centre ville, ils vont devoir être ingénieux et mettre la main à la pâte afin de le rendre attractif ! En effet, seules les villes qui prospèrent auront doit au financement de l’Etat pour leur projet. Malheureusement pour Jocelyne, la boulangère, c’est elle qui se retrouve à la tête de l’organisation du réaménagement des lieux incriminés. Mais entre son nouveau rôle, son métier et sa nouvelle employée qui fait du charme à son mari, il est difficile de tout gérer. Arrivera-t-elle à être un bon leadeur et motiver ses troupes avant la date fatidique ? Les Tresvillois auront-ils leur financement ?

C’est avec beaucoup d’humour caustique que l’auteure nous emmène au cœur de cette communauté et aborde les thèmes de société actuelle, tels que ; le pouvoir de l’Etat, les financements publics, les préjugés, les histoires de vies, les histoires de couples, les rêves, les désillusions, … Grâce à ce ton et à la tendresse qu’apporte Céline Barré, l’histoire et les protagonistes poussent les lecteurs à la réflexion sur leur propre vie, leurs propres choix et aussi sur d’autres sujets.

Les événements et les retournements de situations se déroulent fluidement, comme dans nos vies quotidiennes. Ils donnent le juste tempo à cette histoire. Constamment, j’ai voulu savoir le devenir de cette commune et ses habitants. A aucun moment je ne me suis ennuyée ! Il y a ce suspense de connaitre si oui ou non, Jocelyne et les autres vont réussir à obtenir l’argent pour leur projet. Résultat, le récit est totalement addictif !

Quant à la fin, qu’en ai-je pensée ? Eh bien, je ne vois pas comment vous en parler sans vous spoiler. Je peux juste vous dire que j’ai très hâte de découvrir la suite et d’être de nouveau avec tout ce petit monde !

Du côté des protagonistes, le lecteur rencontre des personnalités Tresvilloise hautes en couleurs. On a Jocelyne qui va devoir puiser en elle toutes les ressources insoupçonnées afin de mener à bien sa mission et les responsabilités qui vont avec. Cynthia, la vendeuse bimbo, qui sait ce qu’elle désire, ou plutôt qui elle désire. Jérôme, le boulanger, qui espère et rêve d’une vie de couple piquante et trépidante. Célestin, le Maire qui ne pense qu’à son musée sur les cochons. Gérard dont la passion des courses de chevaux lui fait acquérir l'un de ses animaux. Et ainsi que tout un tas d’autres personnages aussi drôles et farfelus qu’eux.

C’est simple, ils sont tellement attachants qu’on a plus envie de repartir une fois qu’on se retrouve dans cette petite ville !

Pour finir, la plume de Céline Barré est fluide et addictive. La présence d’humour, de tendresse et de réalisme permettent de nous identifier à leur quotidien et à eux tout simplement. De plus, le choix d’utiliser la 3ème personne pour avoir un regard omniscient est bien vu. J’ai grandement apprécié !

 

En conclusion :

Ce premier roman et premier tome de la trilogie « Les farfelus » est une excellente surprise ! Grâce à une intrigue et des sujets actuels traités avec humour, tendresse et réalisme. Sans oublier bien sûr, les protagonistes hauts en couleurs sans qui ce roman ne serait rien !

Je vous recommande chaudement cette lecture avec laquelle vous passerez un moment irrésistible. Parfaite pour cet été, mais également pour le reste de l’année !

Note : 18/20

Voir les commentaires

Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Fantasy, #Jeunesse, #2017

Synopsis :

Dans un monde où cohabitent humains, elfes et inferniths – des êtres hybrides mi-humains, mi-démons comme des muses, des vampires, des chimères… la guerre fait rage. Mené par un mage noir nommé Kendrick, un groupe d’inferniths terrorise Galénor depuis des décennies – meurtres, maisons incendiées et disparations s’enchaînent… JudyAnn, une jeune paysanne, voit sa vie changée à jamais lorsque le célèbre Edgar Grimm Mérindol lui apprend qu’elle est une géminie, sorte de magicienne qu’elle croyait pourtant disparue… Elle partira pour la grande cité de Godwynn où elle apprendra à maîtriser ses pouvoirs avec Vincent, un professeur et un vampire pas comme les autres…

 

Mon avis :

Je tiens tout d’abord à remercier Audrey Verreault pour sa confiance et pour m’avoir permis de découvrir le premier roman de sa saga « Galénor ». La couverture m’avait vraiment attiré l’œil et le résumé en avait fini de moi. Je voulais donc absolument découvrir cette histoire prometteuse.

Ici, on rencontre JudyAnn. A quelques jours de ses 19 ans, elle apprend par le grand et vieux Magicien Mérindol qu’elle est une Géminie, une espèce de magicienne dont tout le monde croyait disparu. Afin de développer et de contrôler ses pouvoirs naissant, JudyAnn n’a pas le choix que de quitter le lieu de son enfance et de se rendre à Godwynn. Sur place, elle fait la connaissance de 3 autres jeunes Géminies. Ensemble, ils vont apprendre les bases de la magie, d’alchimie et apprivoiser leurs pouvoirs. En parallèle, JudyAnn va doucement et sûrement tomber sous le charme de l’un de ses professeurs, Vincent. Mis à part son statut d’enseignant, c’est aussi un Vampire. Ce qui va un peu compliquer les choses. Mais, si la nouvelle vie de JudyAnn semble baigner dans du rose, il n’en n’est rien. Le terrible et effrayant Mage noir connu sous le nom de Kendrick traque les 4 jeunes magiciens afin qu’une certaine prophétie ne se réalise pas. JudyAnn et ses amis arriveront-ils à maitriser leur pouvoir avant qu’il ne soit trop tard ? Peuvent-ils se fier aux apparences de leurs alliés ou doivent-ils seulement se fier à eux même ?

J’ai particulièrement adoré l’univers proposé par l’auteure. La magie est omniprésente et grâce à elle, je me suis plongée dans cette histoire en moins de temps qu’il n’en faut. Même si l’histoire et la mythologie de ce premier tome n’a rien à voir avec la célèbre saga d’Harry Potter, certains éléments m’y ont fait penser. Généralement, c’est le genre de choses qui m’agace. Mais, ce n’était pas le cas ici. Pourquoi ? Tout simplement parce que ce récit m’a aussi fait penser au premier tome de la série « Le secret des druides » d’Elodie Loisel. Ce mélange et sa maitrise en font un roman unique et inédit. Audrey Verreault a réussi à me convaincre, à m’embarquer et à me faire passer un moment formidable et inoubliable aux côté de JudyAnn.

En plus d’un univers riche et captivant, le rythme est entrainant et addictif. Plus j’avançais et plus je voulais en savoir plus. J’y pensais la journée et j’en ai même rêvé, c’est pour vous dire à quel point j’avais cette histoire dans mon esprit !

Concernant la fin, j’ai beaucoup apprécié que ce premier tome possède une conclusion à son intrigue principale. Cependant, grâce à un faible aperçu des tous derniers événements, on peut supposer quel sera le thème principal du prochain volume. En tout cas, il y a une chose de sûre, c’est que j’attends cette suite avec une très très grande impatience !!!

Du côté des protagonistes, on découvre donc JudyAnn. Une jeune femme qui doit apprendre à maitriser ses nouveaux pouvoirs et à se fier à son instinct. Mais elle est aussi très humaine et loyale envers les gens qu’elle aime. C’est un personnage que j’ai apprécié instantanément et dont je me suis attachée très rapidement. J’ai aussi beaucoup aimé son fidèle compagnon à plumes, son Phénix Drago.

Il y a aussi Vincent, un Vampire atypique qui va faire tourner la tête à notre jeune magicienne. Il est charismatique et terriblement mystérieux. Tout un tas de questions se posent à son sujet et cela en est très intriguant.

Quant à Mérindol, ce grand, vieux et célèbre Magicien, il m’a fait penser à un mix de Merlin l’Enchanteur et de Dumblerore. Un beau mélange de sagesse et de malice.

Pour les autres, je vous laisse le plaisir de les découvrir lors de votre lecture. Vous verrez, ils ont chacun leur place et ont tous un rôle à jouer à un moment ou à un autre.

Pour finir, la plume de l’auteure est entrainante, fluide et addictive. Ce que j’ai particulièrement apprécié, c’est toute la mythologie qu’Audrey Verreault a développé, transmise et partagé lors de cette lecture. C’était totalement dépaysant. J’ai vraiment hâte de connaitre les nombreuses choses qu’elle nous réserve pour la suite.

 

En conclusion :

Ce premier tome a été une excellente surprise par son histoire prometteuse, son univers riche et ses protagonistes haut en couleurs. Mon seul regret est de ne l’avoir pas sortie plus tôt de ma PAL. Tout est présent pour passer un moment incroyablement magique, avec la bonne dose de frissons, de stress, d’humour, d’amour, …

Bref, allez sur Amazon et achetez le sans tarder !

Note : COUP DE CŒUR !

Voir les commentaires

Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Romance, #Contemporaine, #2017

Synopsis :

Un joyeux bordel. Voilà à quoi ressemble la vie d’Emilie, 35 ans, mère célibataire, qui se retrouve à devoir squatter chez sa meilleure amie en attendant des jours plus favorables. Oui, mais voilà : si elle n’avait pas emménagé chez Clara, jamais elle ne serait retombée sur Samuel Winterfeld, un homme qu’elle a perdu de vue depuis longtemps, et qui allie deux qualités fondamentales : être le sosie de Bradley Cooper, et avoir très envie de la revoir ! Sauf que, évidemment, c’est à peu près au même moment que son ex, le père de sa fille, décide de retenter sa chance avec elle. De quoi la mettre définitivement sens dessus dessous !

 

Mon avis :

Comme tous les ans depuis 2012, je me rends au Salon du Printemps du Livre de Montaigu, en Vendée. Grâce à lui, je fais toujours de magnifiques rencontres. Cette année, il m’a permis de rencontrer Angéla Morelli. Son enthousiasme et le résumé tentant du premier tome de cette saga « Les Parisiennes », m’ont donné très envie de me plonger dedans rapidement.

Ici, on rencontre Emilie, trentenaire et mère d’une petite fille d’une dizaine d’années. Après sa rupture avec le père de leur enfant quelque temps auparavant, celui-ci revient. C’est loin d’être le moment idéal pour une reconquête entreprise par son ex, car Emilie a fait LA rencontre qui pourrait changer sa vie du tout au tout. Alors forcément, elle est partagée entre son premier amour et père de sa fille et Samuel qui est en plus le portrait craché de Bradley Cooper ! Résultat, c’est la pagaille dans sa tête et dans son cœur ! Du coup, quel sera la décision d’Emilie ? Choisira-t-elle la bonne personne ?

Dans ce roman, on plonge dans une comédie romantique contemporaine La situation décrite et vécue par l’héroïne est peint de réalisme et permet ainsi aux lectrices de s’attacher et de s’identifier à elle très rapidement. Ce que j’ai également et particulièrement apprécié pendant toute la durée de cette lecture, c’est cette balade à travers Paris. C’était une grande joie de retrouver et de découvrir des lieux connus de notre capitale.

Même si l’intrigue est quelque peu classique, la fluidité des événements, l’envie d’en savoir plus sur le charismatique Samuel et surtout sur le choix d’Emilie, rendent cette histoire complètement addictive ! Je me souviens d’ailleurs de m’être dit, que je voulais lire juste une ou deux pages pour découvrir la plume et l’univers d’Angéla Morelli. Résultat, j’avais dévoré 1/3 du livre quand j’ai enfin relevé la tête !

Du côté des personnages, on fait donc la connaissance d’Emilie, une femme pétillante, mais également méfiante du comportement des hommes. Elle partage sa vie entre son boulot, sa fille, sa meilleure amie Clara chez qui elle vit. C’est simple, une fois qu’on la connait, on a envie qu’elle devienne également notre amie !

Samuel quant à lui, travaille à domicile. Il est traducteur littéraire. En plus de son charisme à tomber, il est sensible, doux, affectueux. Tout à fait le genre d’homme que beaucoup de femmes recherchent. Il est fort possible que vous succomberez vous aussi !

Il y a aussi Diego l’ex-mari qui a enfin ouvert les yeux sur les raisons de leur rupture. Clara, la meilleure amie et colocataire d’Emilie qui ne manque pas de piquant. Elisabeth, la fillette pleine vie et facile à vivre. Chacun d’eux sont bien travaillés et sont hauts en couleurs. Je les ais adoré !

Pour finir, la plume d’Angéla Morelli est drôle, tendre, sensible et addictive. Un excellent mélange pour passer un moment délicieux !

 

En conclusion :

Cette romance contemporaine m’a fait passer un merveilleux moment et a rempli son rôle sans prétention d’en faire davantage. Les personnages et la plume d’Angéla Morelli rendent cette histoire réaliste, attrayante et addictive. J’ai grandement aimé ces quelques heures passées à leur côté et j’ai très hâte de retrouver cet univers dans « La rencontre idéale (ou presque) » !

Note : 18/20

Voir les commentaires

Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Chick-lit, #Romance, #Comédie, #2017

Synopsis :

La trentaine, Marie est une célibataire endurcie. Bibliothécaire modèle, elle apprend un jour une formidable nouvelle : son odieuse supérieure est morte étouffée avec un beignet. Enfin l'avenir lui sourit, enfin elle va accéder au poste de directrice. Mais, au lieu de promouvoir l'employée modèle, le grand patron nomme la maîtresse du maire, belle à tomber mais bête comme ses pieds.

Et puisque la poisse est généreuse, Marie se trouve mêlée à un incroyable quiproquo. Un soir, pour chasser un ado boutonneux lui faisant des avances, elle prétend s'appeler... Anna Costello, un nom entendu par hasard. Peu après, elle se retrouve traquée par des malabars recherchant justement une certaine Anna Costello ! Mais qui est donc cette Anna C. ? Pour se sortir de cette embrouille, la sage bibliothécaire peut compter sur l'aide du séduisant Grégoire, un architecte SDF qui a volé à son secours. Ils ne seront pas trop de deux pour l'aider à reprendre sa vie en main...

 

Mon avis :

Je tiens tout d’abord à remercier Patricia et les Editions City pour leur confiance et pour m’avoir permis de découvrir le dernier roman de Sophie Henrionnet. Après avoir adoré Drôle de Karma, j’avais très envie de retrouver le style et ce genre là de l’auteure.

Ici, on rencontre Marie dont la vie est aussi bien bousculée par le côté professionnel que par le côté personnel. En effet, entre sa boss qui décède de façon atypique, sa rencontre étonnante avec Grégoire et son erreur de s’être fait passer pour une certaine Anna Costello, le quotidien de Marie prend un virage à 180 degrés. Il faut dire qu’après cette dernière mésaventure, des individus recherchent cette Anna C et prend notre chère Marie pour cible. Mais guidé par sa curiosité, elle commet une nouvelle faute. Pourquoi, ne se fait-elle pas toute petite au lieu d’aller au devant des problèmes ? Va-t-elle réussir à se sortir de ce quiproquo ? Heureusement que Grégoire est à ses côtés pour l’épauler dans toute cette aventure !

Dans ce roman, on retrouve les ingrédients qui m’avaient tant plus dans « Drôle de Karma ». Il y a à nouveau une héroïne attachante, curieuse et gaffeuse à souhait et une belle comédie romantique. Le tout saupoudré d’événements déjantés. Pour moi, c’est encore un cocktail gagnant ! Et j’ai très hâte d’en avoir un nouveau entre mes mains !

J’ai également beaucoup aimé la structure de l’histoire. Chaque chapitre représente une journée passée et vécue par Marie. Grâce à ce procédé, le lecteur suit d’instant à instant les événements et permet de connaitre chaque détail de son avancé. Résultat, les pages se tournent sans cesse et avec avidité et sans s’en rendre compte, on se retrouve rapidement à la dernière page !

Lorsque j’ai refermé le roman, j’avais le sourire aux lèvres. La fin m’a conquise et m’a confirmé que j’ai beaucoup aimé cette histoire du début à la fin. Ce livre feeling good est une véritable bouffée d’air frais !

Du côté des personnages, Marie est une trentenaire passionnée par son métier de bibliothécaire. Elle est organisée et méticuleuse. Mais en dehors des murs de son lieu de travail, elle attire la poisse ! Mais son côté gaffeuse et quelque peu inconsciente, la rend terriblement attachante ! Une fois que vous la rencontrez, vous l’adopterez !

On fait également la connaissance de l’irrésistible Grégoire. Son côté mystérieux et bon samaritain m’a fait complètement craqué ! Je n’en dis pas plus pour que vous les découvriez tous les deux, par vous-même.

La plume de Sophie Henrionnet est vraiment un délice. Elle est toujours pleine d’humour et de fraicheur. Une délicieuse potion magique contre les coups de blues ! J’ai également aimé le schéma narratif, cela permet de se sentir plus proche de l’héroïne et de s’y attacher encore plus vite.

 

En conclusion :

Avec ce deuxième roman dans ce genre, Sophie Henrionnet a encore une fait mouche ! Grâce à cette intrigue rocambolesque au côté de Marie et de Grégoire, j’ai passé un moment formidable. Rien que pour le plaisir, j’aurai adoré passer encore quelques moments supplémentaires avec eux. Bref, si vous ne connaissez pas l’auteure et ses romans, qu’attendez-vous ?! Courez vous en procurer un et dévorez le ! Vous ne serez pas déçu !

Note : COUP DE CŒUR !

Voir les commentaires

Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Développement personnel, #Psychologie, #2017

Sujet :

Ah ! Qu'il serait doux de parvenir à « gérer » vos émotions… De canaliser ce trop-plein de sentiments quand il déborde. De ne plus vous effondrer à la moindre contrariété, monter dans les tours quand la frustration surgit. Oui, la vie serait belle… si vous n'étiez pas si émotif.

Fausse bonne idée ! L'émotion est un signal d'alarme. Et mieux vaut essayer d'apprivoiser ce qui se passe dans le corps et dans la tête plutôt que de tenter désespérément de l'éviter, le contrôler ou encore se raisonner. Ce livre, qui s'appuie sur les dernières recherches en neurosciences, invite à une nouvelle lecture de l'émotion. Changer de point de vue vous permettra de mieux comprendre votre fonctionnement et d'adopter de nouveaux comportements, plus respectueux de vous-même.

 

Mon avis :

Je tiens tout d’abord à remercier Mathieu et les Editions Leduc pour leur confiance et pour m’avoir permis de découvrir cet ouvrage. Un peu de psychologie, ça fait toujours du bien !

Pour celui-ci, je vous l’expose à travers ces quatre questions :

De quoi ça parle ?

Comme le titre l’indique, ce sont les émotions que l’on aborde ici et plus particulièrement celles de la peur, de la colère, de la tristesse et de la joie. On découvre qu’ils sont les 4 fantastiques de nos émotions et que l’on doit apprendre à vivre avec et non à chercher à les brider ou à les occulter. Mais, comment ? Vous trouverez les réponses dedans, voyez en sûr ! Car les émotions, nous rendent vivant ! Il est impossible de vivre sans. Mais pour qu’ils nous perturbent moins, il y a toute une démarche à faire sur soi et de nouvelles habitudes à prendre, afin de vivre en dehors de la survie. C’est ce que vous découvriez au fil des pages de cet ouvrage.

Comment le sujet est-il traité ?

Il est découpé en différentes parties. De manière évolutive, chaque chapitre traite la notion et la perception que nous avons de l’émotion, jusqu’à nous amener à la réflexion sur les erreurs que l’on a tendance à commettre. Cette structure intelligente, permet de nous ouvrir les yeux et d’assimiler petit à petit toutes les informations sur les fautes à ne pas faire. Afin, de présenter des exemples concret, on trouve à l’intérieur, des témoignages, des exercices et même des QR codes pour avoir accès gratuitement à des vidéos YouTube. Peu importe ce qui se passe dans vos vies, on s’identifie toujours à travers eux.

Est-il facile de compréhension et à la porté de tous ?

Les deux auteures, l’une médecin et l’autre journaliste, utilisent des termes simples de notre langage courant. De cette façon, peu importe notre âge, nous pouvons comprendre et s’interroger sur ce thème. De plus, on constate que l’ouvrage possède des illustrations et des schémas afin de bien synthétiser et visualiser le fonctionnement de la logique émotionnelle.

Apporte-t-il vraiment quelque chose ?

Une fois la lecture terminé, vous verrez votre perception des émotions différemment. Vous comprendrez comment elles apparaissent, le mécanisme du corps et de l’esprit et comment réagir pour qu’elles ne prennent pas le contrôle. Bien sûr, ce ne sera pas du jour au lendemain que vos mauvaises habitudes changeront. Il faudra du temps, de la persévérance et de la volonté. Mais, rien n’est impossible une fois que l’on possède les bonnes démarches !

 

En conclusion :

Cet ouvrage sur le développement personnel apporte une connaissance et une autre façon d’appréhender ce sujet complexe. Les émotions sont parfaitement bien traitées et expliquées. Grâce aux auteures, on découvre un fil conducteur intelligent, qui amène le lecteur à la réflexion sur son comportement habituel jusqu’à celui qu’il doit modifier, afin de mieux vivre avec. Bref, une fois que vous l’aurez découvert, vous serez mieux armés pour leurs nouvelles vagues !

Voir les commentaires

Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Jeunesse, #Science Fiction, #2017

Synopsis :

Sur la planète du Cancer, comme dans le reste de la constellation du Zodiaque, l’astrologie régit la vie quotidienne. Pas de place pour l’imprévu, et encore moins pour une catastrophe…

Rhoma a ramené la paix dans l’espace grâce à sa victoire sur le groupe dissident du Marad. Mais le maître, son éminence grise, n’a pas été vaincu. Dans l’ombre, il continue d’œuvrer à la destruction du Zodiaque. La jeune fille s’embarque alors dans un nouveau voyage à travers la galaxie pour le traquer avant qu’il commette l’irréparable. Cette quête cache un deuxième objectif qui fait battre le cœur de Rhoma : trouver des informations sur sa mère, disparue depuis des années, mais qui lui apparaît pourtant toujours dans ses visions.

Puissent les étoiles vous être favorables

 

Mon avis :

Je tiens tout d’abord à remercier Camille et les Editions Michel Lafon pour leur confiance et pour m’avoir permis de découvrir la suite de cette saga. C’est avec empressement que je me suis replongée dans cet univers zodiacal.

Ici, on retrouve Rhoma, Stanton et Mathias sur Scorpion quelques temps après le tome 2. Après, les rebondissements du final, Rhoma se pose de nombreuses questions sur ses origines et sur celle de sa mère. Poussée par sa curiosité, ils se rendent tous les trois sur Verseau pour en découvrir davantage. Mais, leur présence sur place n’est pas la raison première de ce petit groupe. Grâce à Nishi, ils apprennent qu’un nouveau groupe d’alliés s’est formé là-bas. Il s’agit du « Parti de demain ». Leurs raisons et leurs motivations sont-elles louables ? Cachent-ils quelques choses ? Peuvent-ils vraiment leur faire confiance ? Grâce à cette nouvelle alliance, arriveront-ils à détruire complètement le Marad ?

Pour ce tome, Romina Russell a concentré son intrigue principale sur ce nouveau mouvement. Celle-ci apporte un second souffle en permettant de relancer la trame de l’histoire et de l’approfondir. Ainsi, on y découvre toute la richesse et la complexité de cet univers, tout en étant très bien expliqué pour ne pas perdre le lecteur. En parallèle, celui-ci devient de plus en plus curieux d’en savoir davantage sur la mère de Rhoma.

Grâce à ce synopsis prenant, j’ai été happée dans un tourbillon d’événements, de retournements de situations et de révélations. Ils sont si nombreux qu’il n’y a pas de place pour l’ennui. C’est seulement une fois que la lecture s'est terminée que je me suis rendu compte que les pages et les chapitres ont défilés à vive allure.

D’ailleurs, en parlant de la fin, elle est une fois de plus, INSOUTENABLE !! Je ne peux que confirmer que l’auteure aime être sadique avec ses lecteurs et ses personnages, pour nous laisser dans une telle frustration ! Du coup, j’ai hâte et j’attends avec grande impatience, cette suite et fin !

Du côté des protagonistes, Rhoma n’agit plus de manière inconsidérée. Sa maturité est incontestable face aux différentes épreuves qu’elle a et traverse encore aujourd’hui. Elle est davantage réfléchie et écoute son cœur pour faire enfin son choix pour l’homme qu’elle aime.

Quant à Mathias, il a toujours ce côté mystérieux, qui m’empêche de bien le cerner et donc, de bien le comprendre. Je ne serai pas surprise qu’il ait encore beaucoup de choses à nous révéler dans l’ultime tome à venir.

Concernant, les autres personnages, ils sont tous important dans le rôle qu’ils ont à jouer. L’auteure n’a négligé aucun d’eux et cette décision est un excellent choix de sa part.

Pour finir, sa plume est toujours aussi fluide et simple. Elle permet d’accrocher le lecteur sans difficulté. J’ai beaucoup aimé l’emploie de la première personne du singulier. Cela nous rend témoin des réactions et des émotions diverses de Rhoma et d’en savoir plus sur cet univers qui ne cesse de se développer.

 

En conclusion :

Ce 3ème opus est très riche en événements, en rebondissements et en révélations. J’ai été tellement absorbée par l’histoire qu’une fois plongé dedans, j’ai eu des difficultés à en sortir. Plus les pages défilaient, plus l’envie d’en découvrir davantage était grande ! Bref, j’ai ADORE et j’ai hâte que la suite et fin soit entre mes mains !

Note : PETIT COUP DE CŒUR !

Voir les commentaires

Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Contemporaine, #2017

Synopsis :

Yanis et Véra ont la petite quarantaine et tout pour être heureux. Ils s'aiment comme au premier jour et sont les parents de trois magnifiques enfants. Seulement voilà, Yanis, talentueux autodidacte dans le bâtiment, vit de plus en plus mal sa collaboration avec Luc, le frère architecte de Véra, qui est aussi pragmatique et prudent que lui est créatif et entreprenant. La rupture est consommée lorsque Luc refuse LE chantier que Yanis attendait. Poussé par sa femme et financé par Tristan, un client providentiel qui ne jure que par lui, Yanis se lance à son compte, enfin. Mais la vie qui semblait devenir un rêve éveillé va soudain prendre une tournure plus sombre. Yanis saura-t-il échapper à une spirale infernale sans emporter Véra ? Son couple résistera-t-il aux ambitions de leur entourage ?

 

Mon avis :

Je tiens tout d’abord à remercier Camille et les Editions Michel Lafon pour leur confiance et pour m’avoir permis de découvrir cette formidable histoire. Je remercie également et très chaleureusement Agnès pour sa surprise, son attention et ses mots déposés. Ils m’ont beaucoup touchée et émue.

Depuis que j’ai découvert les romans d’Agnès, chaque année j’attends avec grande impatience son nouveau livre. C’est donc naturellement que je me suis jetée dessus lors de son arrivée et que j’en ai également fait une LC avec Mathieu d’Enjoy Books.

Ici, on rencontre Véra et Yanis, un couple heureux ayant trois magnifiques enfants. Mais suite à une altercation sur un projet professionnel entre Yanis et Luc, son beau-frère et également associé, Yanis décide qu’il est tant de voler de ses propres ailes. Poussé et porté par Tristan, l’initiateur de ce fameux projet et par sa femme, il fonce dedans tête baissée. Pourtant, plus le temps passe et plus le rêve d’être son propre patron vire au cauchemar. Que s’est-il passé pour en arriver là ? Va-t-il réussir à s’en sortir ? Leur couple y résistera-t-il ?

Pour la première fois, Agnès Martin-Lugand met en avant le portrait d’un couple, puis celui d’une famille. Cela change des portraits de femmes qu’elle a fait avec ses 4 précédant romans. Pour moi, c’est une excellente surprise qui apporte de la nouveauté et permet d’être témoin des différentes interactivités entre les protagonistes. L’auteure traite les relations de couples et familiales à travers ce récit et aborde les thèmes tel que la confiance, l’amour, l’amitié, l‘ambition personnel et/ou professionnelle et la place d’un conjoint/parent dans un couple et dans une famille. Tout ses sujets sont traités avec intelligence et justesse et permettent de ressentir chaque émotion avec réalisme et sans aucune fausseté.

Le rythme de ce roman est posé sur la courbe d’une spirale infernale. Celle-ci permet d’apporter une certaine noirceur à l’histoire et une atmosphère bien particulière. Grâce à cela, l’intrigue démarre doucement le temps de présenter les personnages, la situation, le contexte provoqué par un événement fort et déclencheur. Ainsi, tout va sans cesse s’accélérer au fil des pages et renforcer cette impression d’échapper à tout contrôle. Ce suspense créé, provoque cette tension qui rend le roman totalement addictif. Sans compter que je voulais absolument savoir comment les choses allaient tourner pour Yanis et Véra.

Du côté des protagonistes, Véra est une femme forte, battante, qui soutient et croit en son mari contre vent et marée. Mais lorsque la situation devient difficile l’instinct maternel prend le dessus à son grand désespoir car l’amour qu’elle porte à Yanis et à sa famille est ce qui lui donne un sens à son existence.

Quant à Yanis, il est poussé par son besoin de prouver aux autres et à lui-même, qu’il est capable de faire certaines choses. Il veut voir plus grand dans ses projets professionnels et ne pas pouvoir les accomplir lui provoque une frustration qu’il ne peut plus supporter. C’est dans cet état d’esprit que Yanis va entrainer sa famille dans leur nouvelle vie.

A leur côté, on découvre leurs trois magnifiques enfants. A eux cinq, ils forment une magnifique et parfaite famille qui vont faire rêver plus d’une personne.

Et pour finir, on fait également la connaissance de Tristan, un homme bien mystérieux, de Charlotte, la meilleure amie de Véra et de Luc, son frère. Tout ce petit monde possède une personnalité et un caractère très bien travaillé, à tel point que l’on peut croire qu’ils sont nos amis, nos voisins, nos collègues… Qu’ils sont bien réels et vivent à nos côtés, en dehors des pages de ce roman.

Concernant la plume d’Agnès Martin-Lugand, elle est tout simplement MAGIQUE ! Par sa simplicité, sa fluidité et son authenticité, elle permet à la psychologie présente de rendre le récit encore plus crédible et émotif. Je vous avoue que j’ai eu souvent les larmes aux yeux par ce qu’ils traversaient. De plus, avec l’utilisation pour la première fois de l’alternance des points de vus, l’auteure permet de nous attacher instantanément à ce couple.

 

En conclusion :

C’est avec un bonheur non dissimulé que je me suis laissée happer dans la vie de Véra et de Yanis. Après tout ce qu’ils ont vécus, j’avais encore envie de rester auprès d’eux, rien que pour mon plaisir. Après les thèmes des autres romans de l’auteure, celui de l’ambition personnelle et professionnelle permet à nouveau de se questionner sur que l’on souhaite accomplir de plus dans notre vie. Mais également sur les répercussions que cela peut avoir sur notre entourage.

Une fois de plus, je confirme que ce dernier roman d’Agnès Martin-Lugand est une pépite à ne surtout pas rater ! Vous ne serez pas déçu, sauf par le fait qu’il se lise beaucoup trop vite !

Note : COUP DE CŒUR !

Voir les commentaires

Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Contemporaine, #Jeunesse, #2017

Synopsis :

Déborah démarre son année de terminale sans une paire de chaussures, rapport à Isidore le chien-clochard qui s'acharne à les dévorer. Mais ce n'est pas le pire, non.

Le pire est-ce sa mère qui se met à découper frénétiquement des magazines ou son père au bras d'une inconnue aux longs cheveux bouclés?

Le bac est en ligne de mire, et il va falloir de l'aide, des amis, du courage et beaucoup d'humour à Déborah pour percer les nuages, comme un soleil.

 

Mon avis :

Pour les personnes qui me connaissent ou qui me rencontrent, je ne rate jamais une occasion de leur parler de mon amour pour Marie Pavlenko. Non seulement elle écrit de magnifiques histoires qui me font voyager, mais en plus c’est une personne accessible, pleine d’humour, et toujours disponible pour ses lecteurs. Lire un de ses romans, c’est les dévorer tous et attendre avec une très grande impatience les suivants. C’est d’ailleurs ce que j’ai fait et quelle joie d’apprendre que Marie ait choisi d’explorer l’univers du contemporain jeunesse.

Ici, nous faisons la connaissance de Déborah. Elle a 17 ans et elle démarre sa dernière année de lycée sous le signe du théorème de la Scoumoune. La poisse ça la connait, pourtant celle qu’elle aura affaire, va changer beaucoup de chose dans son quotidien. Sa vie de famille va changer du tout au tout quand elle va surprendre son père avec une autre femme. En parallèle, sa meilleure amie Eloïse décide de passer tout son temps avec son copain. Ce sont des heures sombres pour notre petite Déborah, mais c’est sans compter sur Victor et Jamal, les deux rencontres lumineuses qu’elle fait au « clapier », son lycée. Qui sont-ils ? Quel sera le lien qu’ils vont partager avec elle ? Que va devenir sa vie de famille ? Eloïse reviendra-t-elle vers Déborah ? Arrivera-t-elle à avoir son bac au milieu de tout ce chaos ?

Avec ce roman, Marie Pavlenko a décidé d’explorer la psychologie et les relations humaines lors de l’adolescence. Et pour étoffer un peu plus l’intrigue et maintenir le mystère par son enjeu, rien de mieux que de choisir l’année de terminale. En une seule année, notre héroïne va rencontrer et affronter un concentré d’événements, de problématiques que certaines personnes doivent faire face dans une vie entière. Ce qui est très intéressant, c’est la façon dont Marie amène ces thèmes sensibles et la manière dont elle les exploite. A travers Déborah, elle arrive à nous faire réfléchir, aussi bien sur elle et son entourage, que sur la personne qu’on a été à son âge. Pour compléter cette excellente intrigue, on découvre un parfait mélange et équilibre entre les épreuves traversées et les moments lumineux remplis de joie, de fous rire et des premiers sentiments amoureux.

Ce qui m’a également beaucoup plus, c’est de suivre le quotidien de Déborah durant toute cette année scolaire. Au début, les événements se succèdent plus ou moins rapidement. L’auteure prend le temps de planter le décor et les différents contextes. Puis il y a ce fameux coup de théâtre qui m’a mis les larmes aux yeux et dont l’histoire prend une direction différente. Mais celle-ci permet de relancer l’intrigue et de l’assombrir aussi. Déborah se retrouve bien malgré-elle au cœur de la situation et grâce à ses nouveaux amis et de son chien clochard Isidore, elle va avancer pas à pas. Vous avez surement compris, une fois plongée dedans, il est difficile d’en sortir avant de l’avoir terminé, tellement on a envie de savoir ce qu’il va en advenir.

Du côté des personnages, notre jeune Déborah est une adolescente comme tout le monde. Ce dont j’ai particulièrement aimé. Elle utilise également très souvent, l’autodérision pour l’aider à affronter les obstacles et les difficultés. Même lorsqu’elle doute, elle puise en elle une force qu’elle ne soupçonne pas.

Concernant son entourage, ses parents, mais surtout sa mère sont un vrai mystère. Mais après tout, nos propres parents le sont aussi avec nous, leurs enfants. Cela permet d’ailleurs d’être bien ancré dans le réel. Il y a aussi Isidore, ce chien clochard qui par sa présence est une variable constante réconfortante. Quant à Victor et Jamal, ils deviennent au fil de l’année ses meilleurs amis, dont Déborah va avoir le béguin pour l’un, tant dit que l’autre est un véritable arachnophile. Résultat, son surnom de Mygale man est parfaitement bien trouvé et ensemble ils vont avoir de sacrés sueurs froides lors d’un passage où j’ai moi-même frissonné, mais également pleuré de rire !

Quant à la plume de Marie, elle est toujours aussi caractéristique. Elle possède une vraie signature littéraire et peu importe le genre qu’elle exploite. Elle est toujours aussi fluide, addictive, juste et rempli d’humour au milieu d’un jeu de lumières sombre et lumineux.

Pour finir, j’aimerai ajouter que le titre choisi reflète parfaitement bien l’esprit du roman. C’est un message d’amour et d’espoir malgré les épreuves que l’on peut avoir à traverser dans la vie.

 

En conclusion :

Ce nouveau roman est une véritable réussite ! Il contient un excellent mélange drame/comédie. C’est une histoire de « tranche de vie » parfaitement bien racontée avec une héroïne forte et attachante. La psychologie de tous les personnages est très travaillée. Ce qui permet de les rendre réels et de les aimer tout de suite. En plus, sans que l’histoire soit moralisatrice, le lecteur peut retenir quelques enseignements. C’est aussi un récit que l’on englouti aussi bien par les jeunes que par les plus âgés.

Bref, vous l’avez compris, j’ai A-DO-RE être en compagnie de Déborah et de ses amis et je vous conseille très fortement de les rencontrer au plus vite !

Note : COUP DE CŒUR !

Voir les commentaires

Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Romance, #Jeunesse, #2017

Synopsis :

Poppy et Rune sont amoureux depuis l’enfance. Ils pensaient que rien ni personne ne pourrait jamais les séparer. Jusqu’au jour où Rune est parti deux ans dans sa Norvège natale… Pourquoi Poppy cesse-t-elle alors de répondre aux appels de Rune ? Pourquoi avoir coupé les ponts, sans raison, sans explication ? Rune a le sentiment qu’on lui a arraché le cœur. Poppy, elle, a le cœur brisé par un secret bien trop lourd. La vie leur laissera-t-elle le temps de se retrouver et de s’aimer ?

 

Mon avis :

Je tiens tout d’abord à remercier Mathieu du blog « Enjoy Books » pour avoir fait de son exemplaire, un roman voyageur. Il est d’abord passé chez Emilie de chez « Emi-livres ». Ensuite chez moi, avant de retourner chez son propriétaire.

Ici, on rencontre Rune et Poppy. Ils sont les meilleurs amis du monde depuis l’âge de 5 ans et bien sûr, ils vont tomber follement amoureux l’un de l’autre. Mais, un jour Rune retourne en Norvège pour 2 à 3 ans. Bouleversé de devoir se séparer, ils se promettent de continuer à vivre leur amour à distance. Mais rien ne se passe comme prévu. Poppy arrête subitement de lui donner de ses nouvelles … Rune est désemparé et lorsqu’il rentre enfin aux Etats Unis, il veut percer ce mystère. Arriveront-ils à se pardonner, à se retrouver et à s’aimer de nouveau ?

Avant même d’avoir commencé cette lecture, je n’avais pas lu une seule fois son résumé. La seule chose que je savais, c’était que beaucoup de personnes avaient énormément aimé cette histoire. C’est pourquoi, je ne savais pas par où et par quoi j’allais passer.

Selon moi, l’intrigue est composée de trois parties distinctes. La première nous permet de faire connaissance avec Poppy et Rune et d’être témoin de leur amitié se transformant en un amour fort et sincère. La seconde est dirigée vers la raison du silence de Poppy, son secret. Quant à la dernière, elle aborde les conséquences de la révélation de ce secret. Chacune d’elles se succèdent avec une telle fluidité qu’on ne perçoit pas les transitions. C’est également grâce au fil rouge sous la forme d‘un certain bocal contenant 1000 cœurs que le lecteur vit cette magnifique romance.

A la lecture de cette histoire, vous n’allez pas comprendre ce qui vous arrive. Ce roman vous prend tellement aux tripes, que son addiction est totale. En effet, chaque fin de chapitre en appel un autre et encore un autre, et cela, jusqu’à sa toute fin. C’est pour cette raison que je l’ai lu en moins de 24 heures.

Concernant son épilogue, il est vraiment surprenant ! Mais c’est à vous, de vous faire votre propre avis, car après en avoir lu quelques une, soit vous l’aimerez, soit au contraire, vous le détesterez. Pour ma part, j’ai compris le message que l’auteure a voulu nous faire passer, mais, j’aurai souhaité une fin différente.

Du côté des personnages, ce récit gravite principalement autour de Poppy et de Rune. Ces deux protagonistes se complètent parfaitement bien et vous marque fortement l’esprit. Poppy par sa force de caractère, son courage et sa joie de vivre et Rune par son amour sans limite chargé de petites attentions.

Quant à la plume de Tillie Cole, elle est absolument divine ! Les émotions dégagées sont tellement fortes et remplies de réalisme, que j’ai pleuré de la première à la dernière page ! Il me semble que ce livre est le premier à me faire autant pleurer ! A croire que j’ai un côté maso, car plus je lisais et pleurais, plus je voulais continuer à découvrir la suite ! Il faut dire aussi que la double narration permet de ressentir à la perfection l’état émotionnel de Poppy et Rune.

En conclusion :

Cette histoire d’amour ne laissera pas le lecteur indifférent. Entre l’intrigue générale avec son fil rouge, le lien entre Poppy et Rune, le duo qu’ils forment et la plume émotive de Tillie Cole, vous en sortirez que chamboulé, voir même dévasté. Mon seul petit bémol restera l’épilogue.

Note : COUP DE CŒUR !!

Voir les commentaires

1 2 > >>

NetGalley

 

 

 

 

 

 

Articles récents

Badge Lecteur professionnel

Hébergé par Overblog