Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #challenge : 1 mois = 1 consigne catégorie

Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Conte, #Challenge : 1 mois = 1 consigne, #2014
Contes des royaumes - Tome 1 : Poison de Sarah Pinborough

Synopsis :

Blanche-Neige, le conte de fées revisité : cruel, savoureux et tout en séduction.

Rappelez-vous l'innocente et belle princesse, la méchante reine impardonnable, le valeureux prince, la pomme empoisonnée et le baiser d'amour sincère...

... et à présent ouvrez ce livre et plongez dans la véritable histoire de Blanche-Neige, telle qu'elle n'a jamais été révélée ...

Mon avis :

Je fais incontestablement partie de toutes ces personnes ayant craqué sur cette édition Hardcover absolument MA-GNI-FI-QUE !! Mais les avis mitigés m’ont laissé trainer ce livre dans ma PAL. Heureusement, le dernier mois du challenge 1 mois = 1 consigne me l’a fait sortir.

Ici, il s’agit de la réécriture du conte de Blanche Neige. Cette l’histoire que tout le monde connait, que ce soit celle de Disney et/ou celle des Frères Grimm. J’en avais donc beaucoup d’attente, mais malheureusement elle ne m’a pas totalement comblé.

Pourtant le début me semblait bien prometteur, mais très vite le rythme des événements est devenu très inégal et l’ennui s'est installé à la fin du premier tiers.

Certains éléments étaient pourtant bien trouvés, comme l’intégration de la sorcière d’Hansel et Gretel et le personnage d’Aladdin. D’ailleurs, ce dernier m’a beaucoup surprise. Cependant, j’avais comme l’impression de regarder la série TV Once Upon A Time, mais en moins bon, même en beaucoup moins bon ! J’aurai vraiment aimé avoir de la folie, de l’extravagance dans les traits de caractères des protagonistes car finalement Blanche Neige m’a semblé bien trop lisse et inconsistante. A l’opposé, je dois reconnaitre que « la méchante sorcière » est le personnage mieux exploité dans cette histoire et le prince est très loin de l’image fait dans le Disney.

Heureusement, plus la fin du livre approche et plus le récit devient un temps soit peu intéressant et a réussi à retenir mon attention, mais les événements se sont bousculés bien trop vite à mon goût.

La plume de l’auteure est simple et classique. Néanmoins, elle a su créer sa propre atmosphère ce qui est l’un des points positifs avec cette fin dont je ne m’y attendais pas !

En conclusion :

Alors que j’étais persuadé que mon avis était plus que mitigé, la fin a été une véritable surprise ! C’est incontestablement la raison pour laquelle je me suis empressée d’acheter « Charme » et « Beauté » la suite et fin de cette trilogie pour découvrir le potentiel et ce qu’il en est réellement.

Note : 13/20

Voir les commentaires

Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Dystopie, #Jeunesse, #Challenge : 1 mois = 1 consigne, #2014
Divergent de Veronica Roth

Synopsis :

Dans le Chicago dystopique de Béatrice, la société est divisée en cinq factions, chacune dédiée à la culture d'une vertu : les Sincères, les Altruistes, les Audacieux, les Fraternels, et les Erudits. Sur un jour désigné de chaque année, tous les adolescents âgés de seize ans doivent choisir la faction à laquelle ils consacreront le reste de leur vie. Pour Béatrice, la décision est entre rester avec sa famille et être qui elle est, les deux sont incompatibles. Alors, elle fait un choix qui surprend tout le monde, y compris elle-même.

Mais Tris a aussi un secret, celui qu'elle a caché à tout le monde parce qu'elle a été averti qu'il peut signifier la mort. Et comme elle découvre un conflit croissant qui menace de percer cette société en apparence parfaite, elle apprend aussi que son secret pourrait l'aider à sauver ceux qu'elle aime... ou pourrait la détruire.

Mon avis :

A force d’entendre parler de cette trilogie, j’avais fini par craquer et voir son adaptation lors de sa sortie au grand écran. Ayant adoré, je n’avais plus aucune hésitation pour enfin la découvrir. Mais, j’ai préféré encore attendre afin d’oublier certains détails et de l’apprécier au maximum.

Ici, on fait la connaissance de Béatrice qui deviendra « Tris » par la suite et nous explique le fonctionnement de la société dans laquelle elle vit. Cela n’a rien à voir avec notre mode de vie actuel. Dans le sien, chaque membre de leur communauté doit choisir à ses seize ans dans laquelle de ces cinq factions, ils sont fait ou souhaite devenir.

Béatrice ne s’est jamais vraiment sentie à sa place au sein de sa faction. Ce n’est donc pas pour elle, une très grande surprise lorsque son choix se fait pour une autre. Cependant, elle n’oubliera jamais la mise en garde qu’il lui a été faite et de sa « différence ». Elle fera tout pour cacher son secret car cette révélation pourrait lui être fatale. Mais cette confidence pourrait être la clé pour combattre la guerre politique qui est sur le point d’éclater.

J’ai beaucoup appréciée la façon dont Veronica Roth cherche à nous faire prendre conscience que finalement l’être humain ne peut pas avoir un trait de caractère prédominant. L’être humain est un mélange des cinq traits de ces factions avec pour chacun un pourcentage différents. Si on y réfléchi, nous serions tous des Divergents dans la réalité de Tris.

J’ai également aimé la conclusion de ce premier tome, bien qu’il n’y ait pas de cliffhanger qui rend le lecteur fou. Cependant, j’ai tout de même hâte de connaitre la suite !

Côté personnages, j’ai adoré Tris et Quatre ! Tris pour son courage sans limite et son audace. Elle est entière, avec ses forces et ses faiblesses. Quatre pour son côté mystérieux, son charisme et sa prévenance auprès de Tris.

L’évolution constante des protagonistes dans leur ensemble et surtout celui de Tris, dut à son apprentissage est l’un des éléments qui m’a le plus plu. Tout comme le voile qui se lève tout doucement et qui répond aux énigmes que l’on se pose à propos de Quatre.

La plume de l’auteure est vraiment très agréable et incroyablement fluide. Veronica Roth nous embarque dans son univers d’une facilité déconcertante et nous tiens en haleine tout au long du récit. Il y a constamment de l’action, des retournements de situation.

Pour finir, j’ajouterai qu’en refermant le livre, j’ai pu constater à quel point le film est vraiment très fidèle au film et mon seul regret est de l’avoir vu avant de le lire. J’ai plus eu l’impression de le relire que de le découvrir, mais cela n’a pas entaché mon plaisir de me plonger dans cette dystopie.

En conclusion :

Ce premier tome est un excellent tome d’introduction qui promet une suite explosive ! J’ai vraiment hâte de la découvrir et de retrouver Tris et Quatre. Ce sont deux personnages que j’ai vraiment beaucoup aimé. Les événements s’enchainent sans que le lecteur ait le temps de reprendre son souffle ! Alors, ne faites pas comme moi, n’attendez pas et lisez-le au plus vite !!

Note : 18/20

Voir les commentaires

Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Contemporaine, #Challenge : 1 mois = 1 consigne, #2014
Les stagiaires de Samantha Bailly

Synopsis :

Ophélie, Arthur, Hugues et Alix viennent tous d’horizons différents. Leur seul point commun : ils rêvent de travailler chez Pyxis, entreprise spécialisée dans l’édition de mangas et de jeux vidéo, pilier dans le secteur de l’industrie créative.

Une réalité s’impose rapidement : beaucoup de candidats, peu d’élus. Désormais, le stage est devenu une étape obligatoire pour ces jeunes qui sont à la croisée des chemins dans leurs vies professionnelles et affectives.

Provinciale tout juste débarquée, Ophélie a laissé derrière elle petit ami et logement, et doit faire face aux difficultés de la vie parisienne.

Étudiant en école de commerce, Arthur est tiraillé entre les grands projets qu’on a pour lui et son envie de mettre la finance entre parenthèses. À leurs côtés, Alix, passionnée de mangas, ne jure que par ses sagas favorites, et Hugues, graphiste, teste ses limites dans les soirées électro...

Dans une atmosphère conviviale, travail et vie privée s’entremêlent.

Pourtant, une question demeure en fond sonore : qui restera ?

Quand la "génération Y" entre en collision avec le monde du travail : un récit marquant dans lequel beaucoup de jeunes adultes se reconnaîtront.

Mon avis :

Ayant aimé « A pile ou face » et adoré « Ceux qui nous lie », j’avais très envie de découvrir son dernier roman contemporain. Sachant que Samantha sera de nouveau présente aux Utopiales de Nantes cette année, je me suis dit que c’était le moment de le sortir enfin de ma PAL.

Ici, nous suivons à travers nos deux narrateurs Ophélie et Arthur, leur quotidien dans leur vie personnelle et celle de stagiaire au sein d’une entreprise spécialisé dans l’industrie créative. A travers eux, le lecteur fait également la connaissance de leur entourage (famille et amis), celle des différents services, ainsi que leurs supérieurs, leurs collègues et ceux qui comme eux sont stagiaire.

Ce roman m’a fortement rappelé ma période où contrairement aux personnages, je n’étais pas stagiaires mais en CDD. Chaque lecteur peut se reconnaitre dans cette histoire tant le réalisme de leur vie de tous les jours peut être la nôtre. Comme dans nos vies, des relations se nouent et d’autres se brisent. C’est ce qui a été pour moi, le point fort de cette lecture.

D’ailleurs, la conclusion de cette aventure ne m’a pas surprise étant un pan de leur vie.

Côté personnages, Ophélie est une jeune femme de 23 ans, stagiaire dans le service « communication ». Bien qu’elle soit heureuse de cette nouvelle page de sa vie qui s’écrit, elle a cependant quelques difficultés à laisser derrière-elle son petit ami et sa vie provinciale. Ophélie est une battante, elle fera tout pour obtenir ce qu’elle veut et cela dans tous ses projets. Elle est également authentique et proche de nous. C’est sans conteste, qu’elle a été le protagoniste que j’ai préféré dans ce roman.

Quant a Arthur, celui-ci est stagiaire au service « contrôle et gestion ». La description faite de lui ainsi que ces actions ne m’ont pas permis de m’attacher à lui, tout simplement parce que, je n’ai aucune affinité avec ce genre de personnes dans la vie.

Mais on rencontre aussi, Alix et Hugues. La première est stagiaire au service « éditorial », le second au service « graphique ». Alix est une geek et une grande fan de mangas et d’animés. Elle est également délurée et pétillante et ne ressemble pas à un mannequin, ce que j’ai beaucoup apprécié. Hugues ne se dévoile pas beaucoup, voir même trop peu à mon goût, mais c’est le protagoniste masculin que j’ai préféré.

Encore une fois, la plume de Samantha BAILLY a su m’embarquer ! C’est incroyable à quel point ce livre peut nous parler à tous avec ce récit si justement écrit.

J’ai aimé l’alternance des chapitres entre ceux d’Ophélie et ceux d’Arthur. Cependant, j’aurai amé qu’au début de chapitre je sache qui sera le prochain narrateur. Il s’agit du seul petit bémol que j’aurai à ajouter.

En conclusion :

Une fois de plus, grâce à Samantha, j’ai passé un très bon moment où j’ai ressenti beaucoup d’émotions ! Celles-ci, produit par des personnages authentique et d’une histoire très réaliste. L’écriture est toujours aussi magnifique et addictive. Je vous conseille vivement de découvrir cette histoire qui éventuellement vous rappellera vos propres premiers pas dans la vie active.

Note : 18/20

Voir les commentaires

Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Nouvelle, #Romance, #Erotisme, #Challenge : 1 mois = 1 consigne, #2014
Et bien plus si affinités de Megan Hart

Synopsis :

Passer une soirée dans les bras d’un inconnu, et tout ça pour une expérience rémunérée ? Melissa n’est soudain plus très sûre de vouloir participer à cette aventure… En même temps, elle a vraiment besoin de cet argent pour payer ses études, et, après tout, il ne s’agit ni plus ni moins que d’un rendez-vous, où personne ne pourra l’obliger à faire ce qu’elle n’a pas envie de faire. Aussi décide-t-elle d’accepter, tout en se promettant de rester sur ses gardes. Et tout en espérant secrètement que l’inconnu qui la serrera dans ses bras sera à son goût…

Mon avis :

Suite aux conseils d’une copine, j’ai décidé de me lancer dans cette nouvelle, car cette histoire ne fait pas plus d’une cinquantaine de pages.

Compte tenu du format, pas de temps pour du blabla superflu. Alors le lecteur rencontre tout de suite Melissa et Matt chacun de leur côté. Ils ont tous les deux besoin d’argent mais pour des raisons différentes. Mélissa pour pouvoir financer la fin de ses études et Matt pour pouvoir partir en vacances à Cancun avec ses amis. Lorsqu’ils voient cette annonce pour une « étude du département pyscho » rémunéré de 1000 dollars, ils hésitent mais l’appât du gain est plus fort. C’est en connaissant les conditions de cette expérience qu’ils décident et se préparent à ce rendre à ce premier rendez-vous. Cela dit, ils ne sont pas serein pour autant.

J’ai beaucoup aimé l’idée le « l’étude » développée par l’auteure. Je l’ai trouvé nouvelle et atypique. J’aimerai pouvoir la développé d’avantage, mais le plaisir de la découvrir par vous-même sera gâché. De plus, elle a su doser parfaitement et monter crescendo l’évolution de son récit.

Ici, il s’agit d’une romance érotique, mais vous pouvez être sûr qu’il n’y aura pas de scènes BDSM. D’ailleurs, il s’agit même plus d’une romance avec un peu érotisme.

Pour une fois, ce format ne pas absolument pas frustré et je dois même avouer qu’il s’agit d’une première ! J’en redemanderai même, s’ils sont tous construit comme celui-ci !

Côté personnages, nous ne savons pas grands choses de Melissa et de Matt. On apprend qu’ils sont étudiants et en manque d’argent. On nous les décrit physiquement comme des personnes ordinaires. Ils ne sont pas stéréotypés et ne ressemblent pas du tout à des gravures de mode. L’auteure a fait en sorte que les lecteurs puissent se retrouver en eux afin de bien s’attacher à eux, à défaut de multiples descriptions et développement poussé les concernant. Cependant, si je devais citer un point négatif, il s’agirait de celui-ci. J’aurai aimé en savoir plus sur ces deux protagonistes, même si cela n’est pas nécessaire à la compréhension à cette nouvelle.

La plume de Megan Hart est incroyablement fluide. Les pages se tournent à une vitesse hallucinante et en sans se rendre compte, l’histoire est déjà fini.

En conclusion :

En commençant cette nouvelle, j’avais des à priori. Mais la vitesse à laquelle je l’ai dévoré, cette impression que le temps s’est arrêté et le sourire aux lèvres lorsque je l’ai terminé, me fait prendre conscience qu’il s’agit d’un petit coup de cœur ! C’est lecture a été un vrai régal !! Je suis vraiment ravie que cette copine me l’ai fait découvrir !

Alors, bien entendu, je vous recommande chaudement cette histoire !

Note : 19/20

Voir les commentaires

Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Romance, #Jeunesse, #Challenge : 1 mois = 1 consigne, #2014
Nos étoiles contraires de John Green

Synopsis :

Hazel, 16 ans, est atteinte d’un cancer. Son dernier traitement semble avoir arrêté l’évolution de la maladie, mais elle se sait condamnée. Bien qu'elle s'y ennuie passablement, elle intègre un groupe de soutien, fréquenté par d'autres jeunes malades. C’est là qu’elle rencontre Augustus, un garçon en rémission, qui partage son humour et son goût de la littérature. Entre les deux adolescents, l'attirance est immédiate. Et malgré les réticences d’Hazel, qui a peur de s’impliquer dans une relation dont le temps est compté, leur histoire d’amour commence… les entraînant vite dans un projet un peu fou, ambitieux, drôle et surtout plein de vie.

Mon avis :

Avec l’arrivée de l’adaptation cinématographique, il m’était impossible de repousser cette lecture. Je vous avoue que j’appréhendais de me transformer en « fontaine » en y versant toutes les larmes de mon corps. Voyons voir si c’est le cas.

Hazel, atteinte d’un cancer au stade 4, sait que ses jours sont comptés. Pour éviter de faire davantage souffrir les personnes qui l’entourent, elle décide de ne pas beaucoup d’investir dans les relations avec les autres qu’ils soient malade ou pas. Bien sûr, c’est sans compter sur la persévérance d’Augustus (dit « Gus ») qui lui fait comprendre qu’elle a droit à l’amour comme tout le monde. Naturellement une affinité certaine se noue entre eux, mais, c’est l’amour du roman préféré d’Hazel qui va renforcer ce lien, jusqu’à la naissance de leur Amour.

Ce livre est un bijou ! Dans la première partie du roman, j’ai été témoin d’une magnifique histoire d’amour. Vous vous dites, pourquoi témoin ? Tout simplement, parce que les personnages créés par John Green sont d’un tel réalisme que l’on ne peut que s’attacher à eux, tant qu’ils sont remplis d’optimiste malgré les épreuves qu’ils traversent. On en oublie presque qu’ils sont malades, jusqu’ à ce que la maladie se manifeste à nouveau comme pour nous faire signe, qu’elle n’est malheureusement jamais bien loin.

Bien que le livre traite un sujet difficile, il est décrit avec beaucoup de réalisme. L’auteur maltraite le lecteur en l’entrainant du rire aux larmes, car ce livre parle de vie avant tout ! L’humour que l’on trouve se situe dans toutes les maladresses des premiers amours, mais également dans les valeurs de l’amitié.

Pour ma part, les larmes ont commencé à couler à partir du chapitre 21 et lorsque j’ai refermé le livre. J’ai pris une véritable claque avec cette histoire ! J’ai eu des difficultés à penser à autre chose.

Côté personnage, Hazel est protectrice, étant donné qu’elle se considère comme une « grenade » et qu’elle souhaite faire le minimum de « victime » au moment de son décès. Mais, elle est également pleine d’humour, intelligente, forte, courageuse et c’est une véritable battante ! Il s’agit tout à fait du genre de personne que l’on souhaite être si l’on se trouvait dans sa situation. En tout cas, c’est mon cas.

Augustus, je suis tombée sous son charme dès que son personnage est apparu ! Il a un charisme indéniable avec son sens de l’humour, sa bonne humeur et sa joie de vivre en toute circonstance, sa "métaphore",… Pas étonnant qu’Hazel ait fini par craquer et tomber dans ses bras.

Concernant la plume de John Green, elle est simple, magnifique et percutante par son réalisme. J’en ai même fini par oublier qu’il s’agissait d’une fiction. Je dis donc BRAVO à l’auteur et à bientôt dans ses prochains romans, car je compte bien lire ses autres histoires.

En conclusion :

Cette histoire est une pépite ! C’est une véritable leçon d’humilité face aux personnes atteintes de cancer qu’elle nous donne ! De plus, il est rempli de phrases magnifiques et percutantes. Je vous invite fortement à la découvrir rapidement ou bien courir chez votre libraire, mais surtout, n’oubliez pas, les mouchoirs doivent être à porté de mains !

Note : 18/20

A propos du film :

Pour toutes les personnes qui doutent encore d’aller le voir de peur d’être déçu, je vous rassure, il est MAGNIFIQUE !!

L’adaptation est très fidèle au roman, même s’il y a quelques petits changements. Les dialogues cultes sont presque toutes présentes. Les acteurs choisis sont vraiment excellents et parfaitement crédible. La Bande Originale est vraiment magique et reflète exactement l’atmosphère de cette histoire.

En réalité, j’ai été beaucoup plus touchée par ce film que part le livre.

Je vous conseille de tout cœur de vous rendre vers votre cinéma le plus proche et surtout, tout comme le livre, n’oubliez pas vos paquets de mouchoirs !! Je vous garanti que vous en aurez besoin !

Voir les commentaires

Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Fantastique, #Challenge : 1 mois = 1 consigne, #2014
Les Larmes Rouges, tome 1 : Réminiscences de Georgia Caldéra

Synopsis :

« Le temps n’est rien…

Il est des histoires qui traversent les siècles… »

Après une tentative désespérée pour en finir avec la vie, Cornélia, 19 ans, plus fragile que jamais, est assaillie de visions et de cauchemars de plus en plus prenants et angoissants.

Elle se retrouve alors plongée dans un univers sombre et déroutant, où le songe se confond à s’y méprendre avec la réalité.

Mon avis :

Après tous ces excellents avis concernant cette histoire, je n’avais qu’une envie, la découvrir à mon tour. Mais chez les éditions « Le chat noir », le livre à été rapidement épuisé. Heureusement, les éditions « J’AI LU » ont eu la très bonne idée de le rééditer et je me suis donc empressée de l’acheter. Pourtant, cet énorme pavé est resté dans ma PAL pendant quelques mois. Ma rencontre avec Georgia, m’a rappelé à quel point il me donnait très envie et je n’ai alors plus hésité une seconde à le sortir enfin de la bibliothèque !

Dans cette histoire, on rencontre Cornélia qui ne va pas bien du tout, puisque qu’elle s’apprête à mettre fin à sa vie. Pourtant, après ce geste désespéré, elle rencontrera Henri, son sauveur. Cet acte sera le début de sa nouvelle vie. Elle finira par comprendre que contrairement à ce qu’elle pensait, elle n’est pas folle, qu’il y a un gros mystère qui se cache derrière et qu’elle devra principalement le découvrir par elle-même.

Le début du roman est plutôt lent, car il faut le temps de mettre en place tout les éléments de l’intrigue. Mais, plus on avance, plus les événements se corsent et prennent de l’ampleur et le lecteur est pris dans le tourbillon des révélations et des mystères restant à découvrir. Tout s’accélère et sans se rendre compte, les 761 pages, sont lu.

J’ai énormément aimé tout au long de ce roman, l’alternance entre les passages de la vie présente de Cornélia et ceux ce déroulant dans le passé. Ce genre d’histoires traitant des vies antérieures m’ont toujours attirée et fascinée et celle-ci est amenée de façon magistrale. J’Ai ADORE !

Ce roman est riche, dense, intense, sombre, sanglant, angoissant, … Bref, il y a tout un tas d’adjectifs pour décrire cette atmosphère dans laquelle Georgia nous plonge. Cette ambiance est tellement bien construite que le temps passé dedans, on en perd nos repères temporels. J’avais souvent l’impression que je m’étais plongé dedans depuis seulement quelques minutes et en réalité, une ou plusieurs heures s’écoulaient.

L’univers créé par l’auteure, est très bien réfléchi, rien n’est laissé au hasard. Même si l’histoire tourne principalement sur les relations entre Cornélia et Henri. Un troisième personnage rentre en jeu d’une manière inhabituelle. Le lecteur partira en quête avec l’héroïne dans ses recherches aux réponses qu’elle se pose.

Cependant, le personnage de Cornélia m’a parfois exaspéré dans ses agissements irréfléchis. Très souvent elle agit, poussé par sa curiosité, mais sans essayer de savoir jusqu’où iront les conséquences de ses actes. Ce sont dans ces moments là, que je me rappelle qu’elle n’est âgée seulement de 19 ans. Cet âge où encore, ces jeunes ne sont pas tous sortis de leur adolescence. Cependant, avec toutes ces épreuves, je comprends qu’elle soit désorientée. Pourtant, elle m’a surprise à la fin du roman. J’ai hâte de la retrouver et la voir continuer à évoluer.

Concernant Henri, j’ai été complètement envoutée par lui. Ce personnage qui au premier abord parait froid et austère. Le genre d’individu que tout le monde fuit. Pourtant, il est tout autre en compagnie de Cornélia. Ce protagoniste est tellement riche en mystères que la fascination du lecteur le rend encore plus charismatique. Pour moi, c’est « THE PERSONNAGE » !!

La plume de Georgia est juste MAGNIFIQUE !! Le livre est peut être une « brique », mais avec cette écriture, envoutante, fluide et complètement addictive, les pages se tournent rapidement et sans s’en rendre compte.

En conclusion :

Ce livre d’introduction (il s’agit du premier tome d’une trilogie) est une MERVEILLE qui promet pour la suite !! Le rythme de l’histoire va crescendo et le lecteur est pris entre 2 espaces temps qui est magistralement bien mené ! A aucun moment, je me suis sentie perdue, tout est bien expliqué et le dosage ainsi que les moments des révélations sont parfaitement bien trouvé. Bref, vous l’avez compris, j’ai passé un excellent moment en compagnie d’Henri et de Cornélia. Je vous recommande fortement ce livre !!

Note : 19/20 => PETIT COUP DE CŒUR !!

Voir les commentaires

Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Jeunesse, #Fantastique, #Challenge : 1 mois = 1 consigne, #2014
La quête des Livres-monde - Tome 2 : Le livre des lieux de Carina Rozenfeld

Synopsis :

Zec et Eden sont deux adolescents originaires de Chébérith, une lointaine planète jadis détruite par l'Avaleur de Mondes. Au cours d'une première aventure, ils ont déjà récupéré le premier Livre-Monde, dans lequel est enregistré une partie de la mémoire de cette planète afin de la recréer un jour. A présent, ils doivent retrouver le second Livre-Monde. Mais un événement inattendu se met en travers de leur chemin. Leur quête s'annonce d'autant plus dangereuse que l'Avaleur de Monde rôde, plus que jamais décidé à achever ce qu'il a commencé : détruire Chébérith et tous ses habitants...

Mon avis :

Après la découverte de l’univers de la saga, j’avais envie de poursuivre l’aventure avec nos trois personnages.

On peut dire que ce tome 2 démarre sur les chapeaux roues ! On retrouve Zec, Eden et Louis deux ou trois semaines après les évènements à la fin du tome 1. Même s’ils doivent démarrer une nouvelle quête pour le deuxième livre-monde, le livre des lieux, ils restent tout de même des adolescents avec tous les soucis que comporte cette période. Comme si cela ne leur suffisait pas, l’avaleur des mondes en ont après eux. Il se rapproche de plus en plus. Le danger est de plus en plus présent !

Ce tome 2 est incroyable !! On ne s’ennuie JAMAIS ! L’action et les rebondissements sont nombreux et nous transportent dans le tourbillon de cette histoire. Il s’agit bien d’un tome de transition comme pour la plupart des trilogies. Nos héros sont confrontés à la lourde tâche qui leur est confié et doivent également faire face aux premiers sentiments amoureux qui vont naitre en eux.

Ce que j’aime dans cette saga, c’est que chaque tome a sa propre quête avec sa propre conclusion même s’il y a une continuité. Il n’y a pas de suspense insoutenable qui peuvent vous rendre fou, bien qu’on ait envie de connaitre la suite.

Côté personnages, j’ai beaucoup aimé suivre et constater l’évolution de Zéc, d’Eden, de Louis et de Léa.

Zéc est prêt à tout pour accomplir sa mission, mais, ne fait jamais rien contre les valeurs auxquelles il croit.

Malgré les difficultés de leur tâche, Eden reste déterminé à la remplir.

Louis est toujours fidèle à lui-même et c’est pourquoi on l’aime toujours autant ! Il a le sens de l’humour qui le caractérise et je n’envisage pas la saga sans lui !

Léa n’est pas celle que l’on croit et j’ai apprécié de la connaitre d’avantage et savoir quel rôle elle peut avoir dans cette histoire.

Décidément, même avec une saga s’adressant à un public plus jeune que Phaenix, je suis complètement fan de l’imagination et de la plume de Carina ! L’auteure arrive à me faire voyager et sa plume est toujours aussi fluide, imagée, poétique et entrainante. Bref, j’adhère complètement !

En conclusion :

Un tome 2 bien plus prenant et rythmé que le précédant ! Les personnages sont toujours aussi attachants et bien exploiter dans leur évolution. La plume et l’imagination de Carina sont un véritable atout dans ce tome. J’espère pourvoir découvrir rapidement la suite et fin de cette trilogie.

Note : 19/20

Voir les commentaires

Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Fantasy, #Jeunesse, #Challenge : 1 mois = 1 consigne, #2014
L’épouvanteur, Tome 3 :  Le secret de l’épouvanteur de Joseph Delaney

Synopsis :

" L'hiver va être long et rude, mon fils. Tous les signes l'annoncent. Les hirondelles se sont envolées vers le sud presque un mois plus tôt qu'à l'accoutumée, et les premières gelées sont survenues alors que mes rosiers étaient encore en fleur Je n'avais jamais vu ça. Ca sera une période éprouvante : aucun de nous n'en sortira indemne. Aussi, ne quitte jamais ton maître. Il est ton seul véritable ami. Vous devrez vous soutenir l'un l'autre " Alors que le froid se fait plus vif, l'Epouvanteur reçoit un message qui semble grandement le perturber. Il décide aussitôt de quitter Chipenden pour se rendre dans sa maison d'hiver, à Anglezarke. La vieille demeure est lugubre : dans les profondeurs obscures de ses caves sont enfermées des sorcières et des gobelins. Quant au mystérieux auteur de la lettre, qui rôde dans les parages, il se révèle être l'ennemi juré de John Gregory. Au cours de longs mois d'hiver, Tom découvre peu à peu le passé caché de son maître. L'Epouvanteur doit-il payer le prix de ses erreurs de jeunesse ? Lorsque certains secrets qu'il a toujours dissimulés, seront finalement dévoilés, Tom va se trouver en grand danger...

Mon avis :

Tout comme les Tome 1 et 2, cette lecture rentre dans le cadre du challenge « 1 mois = 1 consigne », où pour ce mois de mai, nous devons découvrir une suite de saga. Il s’agit également et toujours d’une Lecture Commune avec Thomas du blog « Le chasseur de mots ».

Le tome précédant étant un COUP DE CŒUR, j’avais hâte de retrouver nos héros, son univers et son atmosphère.

L’histoire reprend peu de temps après la fin des précédentes aventures de Thomas, de l’épouvanteur et d’Alice. Ils vont se rendent à la maison d’hiver de Monsieur Gregory situé à Anglezarke et bien entendu rien ne se passe comme prévu ! Un certain Morgan fera tout pour se venger de l’épouvanteur et n’hésitera pas à utilisé des ruses pour arriver à ses fins.

L’histoire s’installe lentement contrairement au volume 2 et jusqu’ à la fin, le lecteur ne sait pas où l’auteur souhaite l’emmener. Petit à petit, le lecteur en apprendra plus sur le passé de Monsieur Grégory et certains de ses secrets. Mais heureusement, tout n’est pas dévoilé. Il y a toujours une part de mystère qui l’entoure.

J’ai particulièrement apprécié les passages dans la cave de cette demeure où la tension est palpable. Mais, la fin est trop rapide à mon goût, même si cela est bien expliqué et exploité. L'épilogue annonce une suite prometteuse que j'ai hâte de découvrir.

J’apprécie beaucoup que l’auteur intègre toujours dans son histoire des valeurs telles que le devoir, l’amitié, la confiance, …

Côté personnages, Thomas a grandi mais ici, ses actes et ses réactions de sont pas toujours réfléchi avec du recul même si les situations auxquelles il est confronté explique cela. Cependant, Thomas est toujours aussi courageux, voir même plus dans ce tome.

Alice reste égale à elle-même. Elle continue de dire ce qu’elle pense et d’agir comme elle l’a toujours fait. Elle sait aussi ce qui est juste et lorsque Thomas ou l’épouvanteur sont en difficultés, elle est toujours présente.

L’épouvanteur, Monsieur John Grégory est depuis le début l’un des personnages les plus mystérieux. Ici, il y a des révélations faites sur des situations liés à son passé et sur ses secrets. On constate qu’il est humain dût à certaines de ses faiblesses. Le voile sur lui se lève un peu.

J’aime toujours autant suivre les aventures du trio et continue a être attachant.

La plume de l’auteur est toujours aussi fluide et addictive. Les pages se tournent encore et toujours trop vite et j’aime toujours autant l’atmosphère sombre et glaciale de ce tome.

En conclusion :

Un tome un peu moins bien pour ma part, dut à l’installation de son histoire trop lente à mon goût. Les révélations arrivent en comptes gouttes ce que j’ai apprécié. Avoir été dans le flou pendant toute la durée de l’histoire est en même temps une bonne et une mauvaise chose. Une bonne pour la surprise, une mauvaise parce que je ne m’attendais à une autre fin. Cependant, dans l’ensemble, j’ai passé un bon moment de lecture.

Note : 18/20

Voir les commentaires

Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Thriller, #Jeunesse, #Challenge : 1 mois = 1 consigne, #2014
Clairvoyance, Tome 1 : La maison de l’ombre d’Amélie Sarn

Synopsis :

Ses poignets sont attachés. Serrés. Ses chevilles également. La peur est là, à présent. Au même moment, le goût. Celui du sang dans sa bouche. Et des souvenirs. Trois coups frappés au carreau. Le visage derrière la vitre. Et une main, avec une boîte en plastique débordant de framboises. Elle sourit et va ouvrir la porte...

Mon avis :

Cette lecture rentre dans le cadre de mon challenge : 1 mois = 1 consigne créé et organisé par Nessa, où pour avril, nous devons découvrir un thriller. Pour ma part, mon choix s’est porté pour celui-ci, par sa couverture que je trouve splendide et mystérieuse. Mais aussi, grâce à différent avis dont celle d’Enjoy Books.

L’histoire est celle d’Emma, une lycéenne de 15 ans qui se retrouve dans une nouvelle maison, dans une nouvelle ville après la séparation de ses parents. Très vite, elle apprend que 16 ans auparavant, il s’est passé un drame dans sa nouvelle demeure. Elle fera tout pour découvrir ce qui s’est réellement passé.

Ici, il s’agit plus d’un thriller jeunesse que d’un thriller sombre et glauque. L’ensemble est bien construit et amené mais, j’ai trouvé la fin précipitée, sûrement dût aux nombre de pages pas assez suffisant selon moi. Quelques une supplémentaires n’auraient pas été du luxe.

D’ailleurs, elles auraient permis à développer l‘acceptation d’Emma face à son don. Je n’ai pas compris pourquoi, elle ne se posait aucune question sur leur provenance. Cette faculté apparait par enchantement et elle l’accepte comme si cela était naturel.

Côté personnages, on suit essentiellement Emma et sa copine Anaïs. Mais, il y a toute une multitude de personnages.

Je suis surprise de constater que je ne me souviens pas d’une seule description physique des personnages, pas même d’Emma. Même si ce n’est peut être pas essentiel pour certaine personne, cela n’est pas mon cas.

Par contre, Emma est une adolescente têtu avec des valeurs, qu’elle défendra coute que coute et son don l’aidera à aller dans cette direction.

Anaïs est la nouvelle meilleure amie d’Emma. Elle facilitera sa nouvelle vie et va l’intégrer rapidement dans son groupe d’amis et de loisirs. Elle a un côté rêveuse qui la rend naïve.

Il y a plusieurs personnages secondaires qui permettent de se questionner à leurs sujets afin de connaitre enfin qui est responsable de ce qui s’est passé 16 ans plus tôt. Les retournements de situations sont également nombreux. Malheureusement pour moi, je me suis doutée de qui se passerai avant même de découvrir la fin. Du coup, petite déception pour ma part.

La plume de l’auteure est agréable et fluide. Les pages se tournent rapidement et la curiosité rend tout de même la lecture addictive. Elle arrive également à attraper le lecteur dans ses filets et ceuli-ci laisse facilement prendre au jeu.

En conclusion :

Un petit thriller jeunesse intéressant mais avec une fin prévisible pour ma part. Un nombre de pages pas assez nombreuses et une absence de description des personnages. Cependant, j’ai passé un agréable moment grâce au mystère des événements passés dans cette fameuse maison.

Note : 14/20

Voir les commentaires

Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Bit-lit, #Chick-lit, #Challenge : 1 mois = 1 consigne, #2014
Felicity Atcock, Tome 2 : Les anges ont la dent dure de Sophie Joman

Synopsis :

« Je crois que cette fois, c’est sûr, je suis née sous une mauvaise étoile. J’ai d’abord découvert les vampires, puis les anges, ensuite les entre-deux, les démons, et maintenant, voilà qu’on me jette des sorts et qu’on accroche des poulets égorgés à ma porte. Il ne manquait plus que ça ! Daphnée, ma colocataire, affirme que c’est parce que j’ai un mauvais karma, tu parles !
Quoi qu’il en soit, j’allais devoir me sortir au plus vite de ce pétrin, mais c’était sans compter que j’avais une deuxième préoccupation : Greg le Bulldozer. Cet idiot s’était amouraché d’une griffeuse psychopathe que je ne voyais pas d’un bon œil. Il avait l’air d’avoir de sérieux problèmes.
C’était plus fort que moi, il fallait que je m’en mêle, même si à coup sûr, j’allais au-devant de sacrés ennuis. »

Mon avis :

J’ai terminé cette relecture après ma visite au Salon Du Livre de Paris se déroulant du vendredi 21 au lundi 24 mars 2014. Je tenais ABSOLUMENT à rencontrer Sophie Jomain. Aujourd’hui, c’est chose faite et j’en suis vraiment très heureuse !! C’est une PERLE, cette femme !!

Ce livre rentre aussi dans le cadre du Challenge : 1 mois = 1 consigne, où je devais lire un urban fantasy ou fantastique ou fantasy.

Revenons à l’histoire. Dans ce tome, on retrouve Felicity 5 semaines après les tous derniers événements du volume précédent. Notre héroïne n’est pas au bout de ses surprises. Avec sa poisse légendaire, les ennuis du tome 1 sont « petits » face à ceux dont elle est confrontée ici. Notre héroïne préférée va se rendre compte que son ex Greg est mal en point et bien entendu elle ne pourra pas s’empêcher de mettre son grain de sel pour connaitre la véritable raison de son état. Il y a également des meurtres et des disparitions dans cette petite ville tranquille qu’était Bath il y a quelques mois. Felicity va vite apprendre l’existence des créatures responsables de toutes ces situations… Je vous laisse le plaisir de découvrir quelles sont telles :)

Dans ce deuxième volume, Sophie a trouvé le bon dosage entre l’intrigue et les révélations sur les personnages et sur la mythologie de cette saga. L’histoire est donc plus riche et encore plus captivante que la précédente. Impossible de lâcher ce roman sans y penser ! Et bien entendu, ceux-ci est valable uniquement lorsque l’on n’a pas le choix de le poser. L’humour et la légèreté sont les grandes caractéristiques de cette saga, bien que ceux-lui ci soit beaucoup plus sombre. D’où d’ailleurs la couleur noire sur la sublime couverture.

Comme souvent dans les romans de Sophie, cette dernière aime nous torturer en nous mettant la « petite phrase mordante » en nous laissant nous dire : Non ! Ce n’est pas possible que ce soit déjà la fin !! Grrr !! ;)

Côté personnages, Felicity est égale à elle-même. La poisse lui colle toujours à la peau mais reste généreuse malgré tout et possède toujours son sens de la répartie dont je ne me lasse pas ! On en apprendra davantage sur elle et sur son « don ». Pour moi, c’est toujours un véritable régal de suivre ses aventures !

Concernant Terrence, on en apprend davantage sur son histoire et cela lui donne plus de profondeur. Malheureusement, je le trouve un peu trop absent dans ce tome, mais c’est aussi pour nous laisser davantage avec Stan.

J’ai été très heureuse de pouvoir passer plus de temps avec ce dernier. Stan est tellement mystérieux et referme beaucoup de secrets que l’on est avide de découvrir. On nous révèle aussi une partie de son passé et j’ai juste envie de passer encore plus de temps avec lui !

Alors que Terrence m’avait plus dans le tome 1, je dois avouer que je préfère largement Stan ! J’ai hâte de le retrouver dans le tome 3.

J’étais également ravie de retrouver quelques personnages secondaires même si certains sont peu présents.

Concernant la plume de Sophie, elle est toujours aussi belle, fluide. Sa petite patte si particulière et caractéristique est très reconnaissable dans chacune de ses sagas aussi différentes soient elles.

En conclusion :

Ce tome 2 est EXCELLENT !! Le dosage intrigue/révélations est PARFAIT !! C’est vraiment le juste milieu ! On en sait plus sur chacun des 3 personnages principaux mais également sur les autres. L’intrigue est plus sombre et très addictive. J’ai eu beaucoup de difficultés à poser le livre.

C’est vraiment une saga que je vous recommande vivement !!

Note : COUP DE CŒUR !!

Voir les commentaires

1 2 > >>

NetGalley

 

 

 

 

 

 

Articles récents

Badge Lecteur professionnel

Hébergé par Overblog