Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #dystopie catégorie

Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Dystopie, #2016
Divergent – Tome 3 : Allégeance de Veronica Roth

Synopsis :

La société basée sur les factions en laquelle Tris Prior croyait est maintenant détruite, fracturée par la violence et les batailles pour le pouvoir, marquée par les pertes et les trahisons. Alors, quand Tris se voir offrir la chance d’explorer le monde au-delà des frontières qu’elle a toujours connues, elle est prête. Tris et Tobias trouveront peut-être de l’autre côté de la Clôture une nouvelle vie plus simple, libre des mensonges compliqués, des loyautés emmêlées et des souvenirs douloureux.

Mais la nouvelle réalité de Tris est encore plus effrayante que celle qu’elle vient de quitter. Les anciennes découvertes sont rapidement devenues vides de sens. Les nouvelles vérités fracassantes modifient les sentiments de ceux qu’elle aime. Et, une fois de plus, Tris doit se démener pour comprendre les complexités de la nature humaine – et de comprendre elle-même – tout en faisant face à des choix impossible concernant le courage, l’allégeance, le sacrifice et l’amour.

Mon avis :

Après avoir commencé ce roman il y a plusieurs mois pour ensuite le mettre rapidement en lecture secondaire, j’ai décidé qu’il était plus que temps de le terminer pour pouvoir enfin voir le film et savoir ce que valait l’adaptation.

Dans ce troisième tome, suite aux révélations contenues dans la vidéo, Tris et ses amis décident explorer le monde derrière le mur. Leur petite bande quitte leur ville sans regret pour ces territoires inconnus, car rien ne peut être pires que celle qu’ils connaissent actuellement. Mais, après la découverte d’une nouvelle communauté où toutes leurs intentions semblent formidables et bonnes, de nouvelles réflexions se poseront pour Tris, Tobias, Christina et les autres. En effet, derrières leurs « bonnes actions » se cachent un énorme secret qui se trouve être ancestral et machiavélique. Tris décidera avec l’aide de ses compagnons de faire changer les choses en combattant pour les valeurs auxquelles ils ont toujours cru. Mais, sera-t-il suffisant ?

L’intrigue est dans la continuité des deux premiers tomes. L’histoire est riche en rebondissements, en révélations et en actions. Pourtant, le début a été difficile pour moi, j’ai eu du mal à rentrer dans le roman. Je pense que lorsque je l’ai débuté, ce n’était pas ce qu’il me fallait à ce moment là. En plus, j’avais trouvé quelques longueurs qui ne m’avaient pas aidé à poursuivre ma lecture. Je l’ai donc posé pour le reprendre plus tard. Cela a été une bonne idée puisque j’ai lu plus de 50% en 2-3 jours.

Une fois repris et que l’on est bien dedans, l’intrigue soutenue et les courts chapitres permettent d’avoir un rythme addictif. De plus, les choix de l’auteure m’ont surpris et m’ont donné envie d’en savoir sans cesse plus.

Qui dit dernier tome d’une saga, dit conclusion. Je dois avouer que la décision de cette fin est celle qui m’a le plus surprise. Je savais qu’elle avait eu cette effet là pour beaucoup de lecteur et qu’elle en avait choqué plus d’un, mais pour la part, je la trouve absolument cohérente. Et bien sûr, c’est sans compter qu’elle restera très longtemps gravée dans ma mémoire.

Du côté des protagonistes, Tris est, contrairement au volume précédant où elle m’a paru égoïste et agaçante, une jeune femme plus mature et plus humaine.

Qu’en a Tobias, on lui découvre d’autres fêlures de sa personnalité, mais avec toujours cette droiture et ses valeurs auxquelles il a toujours cru.

La plume de Veronica ne change pas depuis son premier tome. Cependant, la nouveauté est l’incorporation de l’alternance des points de vus. En effet, auparavant nous avions seulement Tris pour narratrice. Ici, nous pouvons enfin connaitre les pensés et ressentis de Tobias. Cela est un vrai plus et apporte une histoire beaucoup complète et complexe. C’est pour moi, l’un des points forts de ce dernier volume.

En conclusion :

Malgré mes difficultés en commençant le roman, ce tome conclue parfaitement bien toute cette saga. Toutes les questions que l’on a pu se poser dès le début trouvent des réponses. Plus on avance et plus on découvre les faces cachés de cet univers et l’idée de l’auteure est vraiment brillante. Même avec ses défauts, cette trilogie a su avoir l’intrigue et les protagonistes qu’il fallait pour porter cette histoire. Pour cette raison, elle restera dans ma mémoire pour un bon moment.

Note : 17/20

Note de la trilogie : 18/20

Quelques mots sur l’adaptation :

Tout comme pour le deuxième, celui-ci a une adaptation très libre

Ce film avait été annoncé comme étant coupé en 2 comme ce fut le cas pour Harry Potter et les reliques de la mort, Twlight : Révélation, Hunger Games : La révolte, … Mais en le regardant il n’y a absolument pas de coupure net avec les événements qui se trouvent en milieu du livre. Au contraire, on a une conclusion ! En plus, les événements clés du roman ne sont pas respectés ! C’est du vrai n’importe quoi !! Et dire que c’est avec le très peu de péripéties important non ajoutés qu’ils vont faire la partie 2 … Pfff, ça signifie surtout que cette suite va être inventée à 98%. !! C’est lamentable de massacrer une telle saga !

Bref, d’après moi, si on prend en compte seulement le film, on passe un très bon moment. Le jeu des acteurs, les effets spéciaux sont bons et n’ayant pas de comparaison livre/film à faire, on n’est pas agacé par certains éléments.

Malheureusement, si on aime les adaptations les plus fidèles possibles, la déception sera très grande. Rien d’autres ne vous fera oublier ces libertés prises.

Voir les commentaires

Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Dystopie, #2015
Evolutis - Tome 1 : De chairs et de sang de Christie Bronn

Synopsis :

2033, Ebola a ravagé notre monde. Les Evolutis protègent ce qui reste de l’humanité.

Traquée, Emma doit lutter pour sa survie et contre elle-même. Son sang est la clé.

Dans sa fuite solitaire, elle rencontre Ian qui lui fait entrevoir ce qui peut la sauver ou la détruire : l’espoir.

Ami ou ennemi ?

Tiraillée dans sa chair et son sang, elle devra choisir.

Mon avis :

Je tiens tout d’abord à remercier Stéphanie et les Editions de la Reine pour leur confiance et pour m’avoir permis de découvrir cette histoire. Les dystopies étant un genre que j’aime de plus en plus me plonger dedans, j’avais très hâte de connaitre celle-ci.

Ici, on rencontre Emma, une adolescente qui se cache par tous les moyens dont elle dispose. Après la visite d’un jeune homme dans le café où elle travaille, elle se sent en danger. Elle décide de fuir à nouveau. Mais, elle fini par être rattrapé par celui-ci. Pourtant, il n’a pas l’air aussi dangereux qu’Emma le pense. Qui est-il ? Pourquoi voudrait-il l’aider ? Est-il comme elle ? Telles sont les questions qu’elle se pose ainsi que le lecteur.

D’ailleurs en commençant la lecture, nous ne savons rien du passé d’Emma. On l’apprend petit à petit grâce aux souvenirs qu’elle nous dévoile. On découvre pourquoi elle est traquée par une organisation et comment elle est devenue ce qu’elle est. J’ai beaucoup aimé la manière dont tout cela est amenée et incorporée dans l’histoire.

Le rythme est fou. Dès la première page, on se retrouve catapulté dans cet univers. Au côté d’Emma, le lecteur la suit sans qu’il y ait un seul temps mort. On court tout autant qu’elle. Les pages se tournent toutes seules, tellement on est prit dans le récit, tellement c’est addictif.

L’univers imaginé par Christie Bronn est inédit. Pour moi, il reste cependant trop en retrait. J’aurai aimé qu’il soit plus exploité, plus approfondi. Mais étant un tome d’introduction, je pense et j‘espère que cela sera le cas dans le 2ème volume. J’aimerai pour cette suite, que le mystère des missions de l’organisation des Evolutis soit levé et connaitre davantage les ravages d‘Ebola sur la population mondiale.

La décision d’Emma ainsi que les événements qui clôturent ce tome 1, vont donner un nouveau tremplin intéressant pour la suite. J’ai très hâte de la découvrir.

Côté Personnages, Emma est notre narratrice. Elle est tourmentée après les horribles événements qu’elle a subis. Elle puisse en elle toute l’énergie qu’elle a pour continuer ses différents combats (celle du changement de sa vie d’avant avec celle de sa vie actuelle, celle contre l’organisation qui la recherche, …). Même si elle tombe amoureuse de Ian très rapidement, voir même trop rapidement, elle reste forte, déterminé et garde le cap vers ses objectifs.

Ian est le fameux jeune homme mystérieux. Dans un premier temps, je l’ai trouvé froid, distant, étrange aussi, mais il sait aussi être attentionné et chaleureux. Ce protagoniste est complexe. Par contre, j’espère en découvrir davantage à son sujet dans la suite. Il m’a aussi manqué des informations pour mieux le comprendre et le cerner.

J’ai beaucoup aimé ce duo de personnalités complémentaire. J’ai hâte et j’espère que les retrouver très vite dans la suite de leurs aventures.

Christie possède une plume fluide, entrainante et totalement addictive. Elle a également un don dans la manière de transmettre les émotions qu’elle souhaite. On passe par une multitude de sentiments et de sensibilités qui m’a particulièrement touché. D’ailleurs, cela a été renforcé par son choix de narration à la première personne du singulier.

En conclusion

Il s’agit d’un excellent tome d’introduction. L’intrigue et le rythme donne une histoire très prenante complexe et addictive. Emma et Ian ont des personnalités et caractères bien définis et différents. Cela donne toute la force à leur duo. La fin me donne très envie de me jeter de suite sur le volume suivant. Il ne faut pas oublier la qualité de la plume de l’auteure qui nous offre une plume très agréable et un ressenti des d’émotions très fort.

Bref, je vous recommande cette histoire chaudement !

Note : 18/20

Voir les commentaires

Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Nouvelle, #Dystopie, #Jeunesse, #2015
La Sélection : Histoires secrètes 2 – La Reine & La Préférée de Kiera Cass

Synopsis :

Des années avant America, une jeune femme de caste inférieure est déjà venue au Palais dans l'espoir de conquérir la main du Prince. Découvrez dans « La Reine » comment Amberly, une fille ordinaire, est devenue souveraine d'Illeá.

« La Préférée » vous révèle les coulisses de l'histoire de Marlee : si America a longtemps hésité entre Aspen et Maxon, sa meilleure amie, elle, a su immédiatement ce qu'elle voulait... ou plutôt qui elle voulait. Quitte à tomber en disgrâce.

Mon avis :

Après avoir découverte les nouvelles concernant Le Prince Maxon et Le Garde Aspen, je ne pouvais évidemment pas passer à côté de La Reine Amberly et de la Préférée (Marlee). Celle de La Reine étant sorti en numérique quelques mois plus tôt, je n’étais naturellement jeté dessus, tout comme Mathieu d’Enjoy Books avec qui j’avais partagé cette lecture. Vous trouverez d’ailleurs mon avis ici et le sien ici.

Dans la Préférée, on retrouve Marlee au moment où elle est sur le point de vivre le moment le plus humiliant de sa vie. C’est à cet instant précis qu’elle se replonge dans ses souvenirs et qu’elle nous raconte à travers eux sa rencontre avec Carter, l’homme de sa vie, leur complicité évidente et leur amour naissant mais surtout interdit. Peu importe, leurs sentiments sont beaucoup trop forts pour les faire taire.

C’est donc avec une narration en 2 temps que le lecteur devient témoin de la naissance de leur histoire d’amour, des moments merveilleux comme les plus difficiles.

La fin m‘a beaucoup plus et m’a même émue. C’est pour vous dire à quel point j’ai A-DO-RE !! Elle laisse un bref aperçu de ce que l’on peut apprendre dans l’après-sélection avec America. On a même une réponse sur l’un des projets de Maxon qui lui tenait vraiment à cœur.

De toutes les autres candidates de la Sélection, Marlee était de loin ma préférée. J’ai été ravie de pouvoir la connaitre mieux. Elle est authentique, joyeuse, attentionnée, spontanée, aimante et fidèle à ce que lui dicte son cœur, quitte à en devoir payer le prix fort.

Carter de son côté est affectueux et même s’il est l’un des gardes du château, il serait naturellement prêt à donner sa vie à Marlee, celle qu’il aime.

La plume de Kiera Cass est toujours aussi entrainante et addictive. Les pages se tournent encore et toujours toutes seules et la fin arrive malheureusement bien trop vite. Encore une fois, j’en aurai voulu bien davantage afin de rester un maximum de temps avec eux.

A travers les petits bonus ajoutés, l’auteure nous amène à nouveau dans les coulisses de sa saga grâce à une interview et les complète avec des informations sur le devenir de certaines anciennes candidates de La Sélection. Pour les véritables fans, ces éléments les raviront.

En conclusion :

Biens qu’il soit trop court à mon goût, c’est un recueil vraiment attrayant pour les fans de la saga. Après la découverte des nouvelles sur les deux protagonistes masculins de la saga, ici, on fait place aux Dames ; Amberly, la futur Reine d’Iléa et Marlee. Ces deux courtes histoires sont deux petites merveilles qui permettent de mieux les connaitre et les comprendre. J’ai passé un excellent moment auprès d’elles. Les bonus sont intéressant aussi et complètent très bien cette saga formidable et à succès.

Note : 19/20

Voici ici l’avis complet de Mathieu, mon binôme de cette LC.

Voir les commentaires

Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Dystopie, #Jeunesse, #2015
La symphonie des abysses – Livre 2 de Carina Rozenfeld

Synopsis :

UNE NOUVELLE VILLE, DE NOUVELLES LOIS, LES MÊMES INTERDITS.

Abrielle et ses compagnons croyaient s’être enfin affranchis du tyrannique Règlement Intérieur. Hélas, ils vont découvrir que les rêves qu’ils portent en eux ne pourront jamais s’exprimer dans l’enceinte du Mur. Mais leur rencontre avec Eyal, jeune homme assoiffé de vérité, va faire renaître l’espoir.

AUCUN MUR, AUSSI HAUT SOIT-IL, NE PEUT ÉTOUFFER LES CŒURS ÉPRIS DE LIBERTÉ.

Mon avis :

Après avoir lu le tome 1 un peu plus de 10 mois plus tôt, il était vraiment temps que je découvre enfin la suite et fin de ce dyptique dont j’avais beaucoup aimé la première partie. C’est avec Mathieu d’Enjoy Books que je suis partie à la recherche du chemin de la liberté pour découvrir comment passer derrière le mur.

Ce livre est à nouveau composé de deux parties. On découvre un nouveau protagoniste, celui Eyal que l’on avait très brièvement aperçu à la toute fin du premier volume. A travers sa partition, on découvre la ville de Porte avec de nouvelles règles, un nouveau mode de vie, mais aussi on en apprend beaucoup sur son passé, sa soif de vérité et de liberté. En effet, Eyal étant un « mélangé », il n’a pas de statut reconnu au sein de sa communauté de « peaux sombres » et doit se faire passer pour quelqu’un qu’il n’est pas. C’est en persévérant dans ses recherches et aussi par le plus grand des hasards, qu’il va se retrouver sur le chemin d’Abrielle, de Sa et de Ca.

Dans cette seconde et dernière partie de ce dyptique titré « La symphonie des abysses », on comprend tout de suite qu’elle est synonyme de révélations et de réponses à toutes les questions soulevées tout au long de la lecture. J’ajouterais juste que l’ensemble de toute cette histoire est très bien ficelée, très bien pensée et totalement cohérente. Les découvertes faites m’ont laissé bouche bée et en même temps, je me suis dit que j’aurai dut y penser avant. Je n’en dirai pas plus afin de bien conserver le mystère de cet atoll.

De peur de me faire spoiler, j’avais lu et entendu très peu d’avis sur ce volume. Cependant, j’avais entendu dire que certaines personnes avaient été un peu déçues par cette fin. En ce qui me concerne, ce n’est absolument pas le cas, c’est même tout le contraire. J’ai adoré, les messages d’espoir, de choix et d’acceptation des personnes pour qui ils sont entièrement.

Le rythme se fait comme dans le premier tome, c'est-à-dire petit à petit, le temps que le lecteur prenne ses marques avec les nouveaux lieux, les nouvelles lois et surtout qu’il fasse connaissance avec le personnage pour qu’il s’y attache. Une fois fait, les événements s’enchainent les uns après les autres et impossible de souffler, de lâcher le roman ! Tout se fait de manière crescendo ! J’ai A-DO-RE !!

Le protagoniste d’Eyal est aussi bien travaillé que ceux d’Abrielle, de Sa et de Ca. On découvre un jeune homme déterminé et décidé pour que sa vie change et pourquoi pas celles des autres par la même occasion. Absolument rien ne l’arrête pour connaitre les secrets de sa ville et de l’atoll car il veut tout comme ces trois amis, ne plus se soumettre à cette existence. Il est également attentif, prévenant et tendre. Bref, j’ai craqué pour lui de la même manière que pour les trois autres.

On constate que l’amitié qui relie Abrielle, Sa et Ca est très forte. Abrielle est toujours aussi forte, même si sa fragilité ressort de temps à autres. Sa et Ca doivent s’habituer à leur nouveaux corps, ce qui n’est pas toujours facile pour eux et créé parfois des tensions.

J’avais à peine terminé de lire la première page que j’avais le sourire aux lèvres d’avoir retrouvé la plume de Carina Rozenfeld ! Elle est tellement magique avec toutes les émotions diverses et variées qu’elle arrive à dégager ! J’ai été encore une fois transportée et souvent complètement bouleversée par ce présent récit ! Bien que ses sagas soient très différentes des unes des autres, je retrouve toujours sa marque, sa signature et j’ai hâte de la retrouver en découvrant ses prochaines histoires !

En conclusion :

Ce dyptique m’aura transporté du début à la fin. Les messages forts délivrés ici forment avec les protagonistes et l’univers créé, une histoire puissante qui pousse et laisse le lecteur à réfléchir sur nos libertés, nos façons de vivre, nos choix et l’ouverture d’esprit. J’ai aimé la construction de cette saga en quatre parties, en quatre partitions, la façon dont le destin de nos quatre héros s’entremêlent et leur combat vers le même objectif. Sans oublier, la plume merveilleuse et envoutante de Carina Rozenfeld.

Note : 19/20

Note du dyptique : PETIT COUP DE CŒUR !

Ici, ma chronique du tome 1 pour les curieux ;)

Vous trouverez ici la chronique de Mathieu pour cette lecture commune.

Voir les commentaires

Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Dystopie, #Jeunesse, #2015
Cinder de Marissa Meyer

Synopsis :

Humains et androïdes cohabitent tant bien que mal dans la ville de New Beijing.

Une terrible épidémie ravage la population.

Depuis l’Espace, un peuple sans pitié attend son heure…

Personne n’imagine que le salut de la planète Terre repose sur Cinder, brimée par son horrible belle-mère. Car la jeune-fille, simple mécanicienne mi-humaine, mi-cyborg, détient sans le savoir un secret incroyable, un secret pour lequel certains seraient prêts à tuer…

Mon avis :

Franchement, qui peut résister à une couverture pareil ? Pas moi en tout cas ! Pourtant, l’ayant reçu à Noël 2013, il était resté dans ma PAL depuis tout ce temps. Alors, lorsque j’ai su que Mathieu de « Enjoy Books » allait le lire prochainement, j’en ai profité pour lui proposer une LC. Chose que nous avons faite et dont j’ai été ravie de partager.

Ici, on découvre une réécriture du Conte de Cendrillon, mais cette fois dans une version futuriste et dystopique. Cinder nous est présentée dès la première page. Elle est à moitié humaine et à moitié Cyborg. Comme dans l’histoire Originale de Charles Perrault, cette dernière vit avec sa belle-mère (Adri) et ses deux demi-sœurs (Pearl et Peony). Même si Adri est détestable à souhait, il n’y a seulement que Pearl qui l’est tout autant que sa mère.

Ce récit présente également d’autres enjeux que ceux que l’on connaissait déjà et c’est cela qui le rend autant intéressant ! A la lecture, on constate qu’une grave maladie sous une allure d’épidémie sévit sur la ville de New Beijing depuis déjà plusieurs années. Mais ce n’est pas tout, le Prince Kai à aussi de quoi se faire des cheveux blancs.

Dès le début, j’ai réussi à rentrer dans l’histoire et dans cette atmosphère particulière. Cependant, avec du recul, je constate que l’histoire met du temps à démarrer, qu’il faut attendre la présentation des protagonistes, des lieux et de l’univers imaginé par Marissa Meyer pour que l’intrigue démarre vraiment. Heureusement, au fil de la lecture le rythme s’accélère crescendo jusqu’à la dernière page.

Lorsque la révélation de la fin est arrivée, je ne suis pas tombée des nues. Nous (Mathieu et moi) l’avions déjà deviné une centaine de pages auparavant. Toutefois, elle annonce de beaux rebondissements pour la suite avec Scarlet, le tome 2.

Le portrait de chacun des personnages est bien travaillé. Leur caractère et personnalité sont affirmés et définis. Cinder est généreuse et humaine. Elle est prête à tout pour les personnes qu’elle aime quitte à se mettre en danger. J’ai vraiment aimé suivre ses aventures tellement je l’ai trouvé attachante. Kai est un Prince bienveillant dont j’ai aimé les moments qu’il partage avec Cinder. L’adorable petite Peony est juste trop mimi avec sa joie de vivre. Par contre, j’ai clairement détesté Adri, Pearl et Levana dont seule leur motivation compte à leurs yeux.

La plume de Marissa Meyer est fluide et addictive. Pour ma part, chaque page appelle la suivante. De plus, la narration à la troisième personne nous donne la vue d’ensemble nécessaire pour bien connaitre et s’imprégner de l’univers de ce premier tome. J’ai aussi beaucoup apprécié que le roman soit découpé en 4 livres. Ces différentes parties apportent et abordent un nouvel élément précis et dont chaque fin appelle la phase suivante.

En conclusion :

Cette réécriture du Conte de Cendrillon m’a beaucoup plus. Les nouveaux éléments apportés ont été bien exploités afin de d’enrichir l’histoire. Tous les protagonistes sont hauts en couleurs et ont un rôle bien défini. Je me demande d’ailleurs si les plus effacés d’entre eux auront une place plus importante dans la suite de la saga. Et puis, il y a cette plume où les pages se sont tourné toutes seules. Bref, j’ai vraiment beaucoup aimé et j’ai hâte de découvrir Scarlet !

Note : 18/20

Voir les commentaires

Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Dystopie, #Romance, #2015
The Book Of Ivy d’Amy Engel

Synopsis :

Voilà cinquante ans qu’une guerre nucléaire a décimé la population mondiale. Un groupe de survivants d’une dizaine de milliers de personnes a fini par se former, et ce qui reste des États-Unis d’Amérique s’est choisi un président. Mais des deux familles qui se sont affrontées pour obtenir le pouvoir, la mienne a perdu. Aujourd’hui, les fils et les filles des adversaires d’autrefois sont contraints de s’épouser, chaque année, lors d’une cérémonie censée assurer l’unité du peuple.

J’ai seize ans cette année, et mon tour est venu.

Je m’appelle Ivy Westfall, et je n’ai qu’une seule et unique mission dans la vie : tuer le garçon qu’on me destine, Bishop, le fils du président. Depuis ma plus tendre enfance, je me prépare pour ce moment. Peu importent mes sentiments, mes désirs, mes doutes. Les espoirs de toute une communauté reposent sur moi. Le temps de la rébellion approche…

Bishop doit mourir. Et je serai celle qui le tuera.

Née pour trahir et faite pour tuer… Sera-t-elle à la hauteur ?

Mon avis :

Je remercie tout d’abord Anne-Charlotte de « Gala de Livres » de m’avoir forcé ou plutôt devrais-je dire, ordonné d’acheter ce livre lors du SDL de Paris de cette année. Sans elle, ce roman serait surement encore dans ma wish list ce qui serait vraiment dommage.

Ici on rencontre Ivy qui se retrouve à 16 ans obligé de se marier à un homme qu’elle ne connait pas et dont sa famille a toujours détesté. Mais alors, pourquoi ce mariage ? Cette règle date depuis déjà deux générations, celles au temps des grands-pères d’Ivy Westfall et de son futur mari Bishop Lattimer. La société telle que nous la connaissons n’existe plus et pour continuer à vivre en meilleur harmonie, deux familles d‘élite se sont affrontés pour avoir le pouvoir de diriger cette communauté. Ces clans étaient celles d’Ivy et de Bishop. Depuis, la victoire des Lattimer, le peuple est divisé en deux secteur et les Westfall ne rêvent que de vengeance et de pouvoir.

Evidemment, les événements ne se passent pas comme prévu. Ivy va apprendre à connaitre Bishop et sa mission pourrait être bien plus difficile que prévu. Elle va se retrouver à choisir entre son devoir à accomplir envers sa famille, les alliés de son secteur, ses idées et Bishop. Tout au long de l’histoire, on se questionne sur sa décision, même si finalement, j’avais deviné au 2/3 du roman.

La fin est comme je l’avais imaginé. Le cliffhanger n’est pas à coup le souffle, mais je meure d’envie de me jeter sur la suite dès maintenant.

Une fois de plus, on se retrouve dans un schéma de dystopie classique, tels que les guerres politique entre clan après une tragédie mondiale, puis la lutte pour le pouvoir et/ou le renverser. Cependant, la force de ce récit ce trouve dans le rythme du roman, dans ses personnages et dans la plume de l’auteure.

Le tempo et la tension sur la décision d’Ivy montent crescendo, derrière un décor où les crimes sont punis de la pire des manières. J’ai redouté sans cesse ce qu’il pouvait en découler de son choix.

Ivy du haut de ses 16 ans, est une jeune femme qui possède un regarde juste sur ce qui se passe autour d’elle grâce à son libre arbitre, même quand c’est difficile de l’admettre. Elle est également forte et courageuse. C’est un protagoniste féminin que j’ai adoré découvrir et suivre. Quand à Bishop, j’ai très rapidement eu un gros coup de cœur pour lui. Il possède beaucoup de qualités et de magnétisme dont je vous laisse découvrir par vous-même. Le lien et la relation qu’ils partagent se fait petit à petit et de manière intelligente, ce dont j’ai grandement apprécié.

On découvre bien entendu, les membres des deux familles, ainsi que quelques autres personnages. Ce sont tous des protagonistes hauts en couleurs avec chacun un caractère qui leur est bien propre. J’ai beaucoup aimé la richesse de cette palette personnalités diverses.

La plume d’Amy Engel est très fluide, très agréable à lire et incontestablement addictive. Sans s’en rendre compte, les pages défilent à vive allure et la fin est arrivée bien trop vite à mon goût. J’ai vraiment très très hâte que la suite sorte rapidement.

En conclusion :

J’ai vraiment ADORE le premier tome de ce dyptique ! Il s’agit d’une très bonne dystopie même si on retrouve les bases classiques du genre. L’histoire est très bien amenée et laisse des problématiques qui laissent réfléchir le lecteur. Les protagonistes principaux sont forts, courageux, intelligent, magnétique et moderne. Le lecteur est rapidement aspiré dans cet univers et malheureusement la fin arrive bien trop vite grâce à la plume addictve d’Emy Engel.

Note : GROS COUP DE CŒUR !!

Voir les commentaires

Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Nouvelle, #Dystopie, #Jeunesse, #2015
La Sélection : La Reine de Kiera Cass

Synopsis :

Avant que ne commence l'histoire d'America Singer, une autre fille est venue au palais pour tenter d'obtenir la main d'un autre prince.

Ce prequel se déroule avant les événements narrés dans La Sélection et adopte le point de vue d'Amberly, la mère du Prince Maxon. Vous allez découvrir une toute nouvelle Sélection, assister depuis les coulisses à la rencontre des parents de Maxon et voir comment une fille ordinaire nommée Amberly est devenue une reine adorée.

Mon avis :

Après les nouvelles concernant Maxon et Aspen, Mathieu d’Enjoy Books et moi, avons enchainé, toujours en Lecture Commune avec celle de La Reine Amberly.

Aimant ce protagoniste, j’avais vraiment hâte de connaitre comment elle est devenue cette Reine aimé par son peuple.

Cette fois-ci, à travers ce court texte, on découvre la sélection de la génération antérieure, celle d’Amberly. J’ai pu observer que cette compétition était finalement assez proche de celle d’America. Même si on savait déjà grâce à la trilogie qu’elle était issue de la caste 4, on apprend que son travail correspond plutôt à un métier de caste inférieure. Ce qui lui constitue un certain avantage sur les autres, puisqu’elle connait fort bien les problèmes que rencontre le peuple d’Iléa. De plus avec son caractère bienveillant et sa grande bonté, elle représente parfaitement et possède les qualités d’une grande Princesse et de la Reine que l’on connait.

Ici, la jeune Amberly a su me toucher encore plus. Sa vie avant la Sélection n’était vraiment pas facile, même si ne s’en plaint pas. D’ailleurs, ces conditions de travail et de lieu de vie ont eu un impact important sur son état de santé. Cela aurait pu avoir des conséquences sur la suite du concours. J’ai également aimé constaté que toutes ces années passées au Palais ne l’ont pas changé. Elle a su rester la même et avoir une certaine influence sur son mari, tout en sachant être à sa place quand le fallait.

Grâce à son histoire, on apprend qui était le Prince Clarkson. Même s’il montre une part d’humanité et de gentillesse envers les candidates et surtout envers Amberly, j’ai tout de même perçu tout au fond de lui, un côté calculateur et manipulateur. Je me demande, d’ailleurs, s’il l’aime vraiment sincèrement, contrairement à elle qui l’aime d’un amour inconditionnel. Il faut dire qu’il n’est pas du tout aidé, lorsque je l’on connait ses parents. Ce ne sont vraiment pas des exemples à suivre.

La plume de Kiera Cass joue toujours un rôle important dans ce rythme aussi addictif. Dès que l’on commence une phrase, on se retrouve catapulté dans son monde imaginé et comme toujours, cela se lit beaucoup trop vite. Une fois de plus, on constate que l’auteure à effectuer un travail poussé sur chacun de ses personnages.

En conclusion :

Il s’agit d’une nouvelle forte intéressante pour la fan de la saga que je suis. Découvrir la Sélection d’Amberly a été pour moi un très bon moment. La connaitre avant son changement de vie permet de savoir si elle a su rester la même ou bien le contraire. Qu’en a Clarkson, j‘ai été éclairé sur certaines de mes interrogations.

Je vous recommande de la lire et surtout si vous êtes fan de cette saga.

Note : 18/20

Vous trouverez ici la chronique de Mathieu, mon partenaire de Lecture Commune.

Voir les commentaires

Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Dystopie, #Jeunesse, #Nouvelle, #2015
La Sélection : Histoires secrètes – Le Prince & Le Garde de Kiera Cass

Synopsis :

Avant qu'America n'arrive au Palais pour la Sélection, il y avait déjà une fille dans la vie de Maxon. La nouvelle « Le Prince » s'ouvre sur la semaine précédant l'arrivée des trente-cinq candidates et suit Maxon lors de la première journée de compétition.

Élevé en tant que Six, Aspen Leger n'aurait jamais imaginé intégrer un jour la très réputée Garde royale affectée au Palais. À travers le quotidien d'Aspen, la nouvelle « Le Garde » lève le voile sur cet univers très fermé auquel America n'aura jamais accès...

Mon avis :

Aimant cette saga depuis le premier tome, il m’était incontournable de connaitre les moments clés de cette histoire du point de vue des personnages masculins, dont leur cœur bat pour America. Avec Mathieu d’Enjoy Books, on a donc continué de découvrir cette saga en Lecture Commune, même si nous avions déjà lu la nouvelle concernant Le Prince. (Vous découvriez ici mon avis qui est plus en détails et aujourd’hui toujours le même. C’est celle que j’avais rédigé auparavant). Cependant, dans ce recueil, nous avons enfin pu connaitre les deux chapitres supplémentaires. Ceux-ci, nous offre de prolonger l’immersion dans la Sélection du regard de Maxon. J’ai pu constater à nouveau que Le Prince est bien loin de son Père et qu’il possède les qualités et les valeurs de sa mère. C’est d’ailleurs avec difficultés qu’il vit les éliminations. J’ai perçu encore plus son humanité et sa bonté durant ces passages. Je garde toujours mon gros coup de cœur pour lui.

La nouvelle concernant Aspen se déroule pendant L’élite de la Sélection. Elle nous permet de voir à travers son regard certains événements clés. Moi, qui n’appréciait pas vraiment Aspen, cet aperçu m’a permit de mieux le comprendre et de changer mon avis à son sujet. A l’inverse, de ce à quoi je pensais, il n’est pas égoïste. Quand il a poussé America à s’inscrire à la Sélection, ce n’était pas qu’il ne l’aimait plus, mais qu’au contraire, il ne voulait que son bonheur et surtout un confort financier et social qu’il n’aurait pu lui offrir. Etant devenu un 2 grâce à son statut de Garde, la donne a changé. Il fera donc tout pour regagner le cœur d’America. Il se rend disponible et attentif au moindre de ses faits et gestes. Pour Aspen, la famille est importante, on le voit soucieux et généreux pour les siens. Bref, j’ai vraiment apprécié cette nouvelle et d’apprendre ce nouvel aspect d’Aspen.

Dans l’ouvrage, on trouve aussi dans la partie bonus, une interview de Kiera Cass où l’on découvre des éléments vraiment intéressante sur l’auteure, mais toujours en lien avec la saga. Il y a aussi les arbres généalogiques des familles d’America, d’Aspen et de Maxon. C’est incroyable comment ils sont riches en informations et en détails. Kiera a vraiment poussé le développement de ses protagonistes ! Même si je ne lis pas avec de la musique, j’aime beaucoup connaitre les playlists imaginés par les auteurs. Ici, Kiera partage celles pour La Sélection et pour L’élite.

En conclusion :

Un recueil vraiment intéressant pour les fans de la saga. Deux nouvelles sur les protagonistes masculins qui permettent de mieux les connaitre et de mieux les comprendre. J’ai passé un excellent moment auprès d’eux, même si ma préférence va toujours pour Maxon. Les bonus, m’ont plus aussi, j’avais l’impression de me retrouver dans les coulisses et de découvrir les moindres secrets de cette saga formidable et à succès.

Note : 18/20

Voici ici l’avis de Mathieu, mon binôme de LC.

Voir les commentaires

Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Dystopie, #2015
Divergent – Tome 2 : Insurgés de Veronica Roth

Synopsis :

Le monde de Tris a volé en éclats. La guerre a dressé entre elles les factions qui régissent la société, elle a tué ses parents et fait de ses amis des tueurs.

Tris est rongée par le chagrin et la culpabilité.

Mais elle est Divergente. Plus que tout autre, elle doit choisir son camp et se battre pour sauver ce qui peut encore l'être...

Mon avis :

Avec la sortie de l’adaptation, j’avais envie de le lire avant, pour apprécier l’histoire, contrairement à ce que j’avais fait avec le premier.

On retrouve Tris et Quatre dans un train en direction du siège des Fraternels. Une fois sur place ils doivent appliquer les règles de cette section afin de faire profils bas, ce qui n’est pas vraiment au goût de Tris. Suite aux événements passés à la fin du tome 1, le quotidien des habitants de chaque section est chamboulé à jamais. Aucune d’entre elles n’est épargnée et cette récente guerre déclarée va mettre Tris dans un état émotionnel dont le lecteur aura parfois du mal à comprendre son comportement.

Durant tout ce volume 2, j’appréhendai qu’il soit mou mais au contraire j’ai trouvé qu’il y avait beaucoup plus d’actions que dans le précédant. Du coup, je ne me suis pas du tout ennuyée. Par contre, je n’ai pas compris certains choix de Tris. Il est vrai que pendant les événements déclencheurs de cette guerre, Tris à dut prendre des décisions difficiles et pour ce faire pardonner, choisira ici des décisions téméraires.

J’ai également beaucoup aimé découvrir, que le statut des « divergent », soit au cœur du sujet de cette partie, qu’il soit mis en avant et approfondi.

La fin est comme je les aime. Il y a un événement que je profilais bien dans ma tête, mais certains dont je ne m’y attendais pas. Résultat, j’ai hâte de connaitre cette suite et fin de cette célèbre trilogie !

J’ai trouvé que Tris flirtais souvent avec un comportement proche de celui de suicidaire à celui d’audacieux. Comme si, elle ne trouvait pas cette limite. D’ailleurs, agissant ainsi, on pourrait parfois la trouver égoïste dans ses choix.

Encore une fois, j’ai trouvé Quatre entouré d’un halo de mystère, mais avec des révélations très intéressantes. De plus, l’une d’entre elle sera vraiment importante durant ce tome central.

La traduction en français canadien de l’édition ADA est parfaitement fluide et addictive. Je trouve d’ailleurs vraiment chouette que cette maison d’édition est gardée cette magnifique couverture.

En conclusion :

Un tome de transition portant bien sa position, avec rythme soutenu, où je ne me suis pas ennuyée du tout. Une héroïne perdue par ses fantômes et pense trouver le pardon en jouant avec sa vie. Un Quatre, toujours aussi charmant et mystérieux. Sans oublier, une fin qui donne envie de nous jeter sur le 3 pour connaitre enfin le fin mot de cette histoire.

Note : 19/20

Quelques mots sur l’adaptation :

Contrairement au premier, celui-ci a une adaptation beaucoup libre.

Par exemple, dans le film, il est question d’une boite à ouvrir, mais celle-ci n’existe pas dans le roman. Tout comme, les événements concernant certains personnages arrivent bien, mais pas du tout au même moment et de la même manière que dans le livre.

Bref, d’après moi, si on prend en compte seulement le film, on passe un très bon moment. Le jeu des acteurs, les effets spéciaux sont bons et n’ayant pas de comparaison livre/film à faire, on n’est pas agacé par certains éléments.

Malheureusement, si on aime les adaptations les plus fidèles possibles, la déception sera là. Rien d’autre ne vous fera oublier ces libertés prises.

Voir les commentaires

Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Dystopie, #Jeunesse, #2015
L’épreuve –Tome 2 : La Terre brûlée de James Dashner

Synopsis :

Et si la vie était pire hors du labyrinthe ? Thomas en était sûr, la sortie du Labyrinthe marquerait la fin de l’Épreuve. Mais à l'extérieur il découvre un monde ravagé. La terre est dépeuplée, brûlée par un climat ardent. Plus de gouvernement, plus d'ordre.... et des hordes de gens infectés en proie à une folie meurtrière errent dans les villes en ruines. Au lieu de la liberté espérée, Thomas se trouve confronté à un nouveau défi démoniaque. Au cœur de cette Terre Brûlée, parviendra-t-il enfin à trouver la paix... et un peu d'amour ?

Mon avis :

Après avoir aimé le tome 1 : Le labyrinthe et le film, (même s’il y a eu beaucoup de prise de libertés), j’avais hâte de retrouver Thomas, Newt, Minho, Theresa et les autres.

Dès la première page, on se retrouve à nouveau plongé dans la suite des événements du premier volume. Il n’y a donc aucune coupure temporelle. On découvre nos héros dans un bâtiment loin du labyrinthe, à l’abri des griffeurs. Mais, sont –ils vraiment sorti d’affaire ? Malheureusement pour eux, ils vont apprendre qu’ils ont une nouvelle épreuve à passer. Le groupe va devoir traverser et parcourir la Terre brûlée dans un délai défini. Pour les motiver, ils apprennent qu’ils sont atteints d’une maladie dont le remède se trouve à cette destination.

Thomas et ses amis vont devoir encore une fois faire face, à de nouvelles situations périlleuses où l’amitié, la solidarité et la confiance seront des valeurs vraiment importantes pour les aider à en venir à bout. Bien entendu, ils vont avoir des bâtons dans les roues tout au long de leur progression.

On pourrait croire que grâce à une multitude d’événements, le rythme est rapide et riche. Mais malheureusement, j’ai trouvé que ce n’était pas le cas. En effet, même s’ils y a beaucoup de rebondissements, en eux même, ils n’apportent pas grand-chose à l’histoire de ce tome. J’ai trouvé qu’il manquait cette tension qui m’avait tant plus dans le huit clos du labyrinthe (peut-être est-ce dut au fait qu’il s’agisse d’un tome de transition, comme dans de nombreuses trilogies ?).

A nouveau, l’épilogue laisse présager de belles choses et je croise les doigts pour que la suite et fin de cette histoire redonne un coup de peps, de rythme et réponde à mes nombreuses questions, car j’en ai encore beaucoup.

La maturité de ces adolescents est un élément vraiment étonnant dans cette saga car l’évolution entre les 2 tomes est vraiment rapide. J’en ai presque oublié leur âge et cet aspect là m’a plus.

Côté plume de l’auteur, elle est toujours incroyablement fluide, accrocheuse et addictive.

En conclusion :

Cette suite qui se déroule dans un cadre de « grand espace » perd le huit-clos et la tension du tome 1. Malheureusement, cela s’en ressent même avec des nombreux rebondissements. Chacun d’entre eux n’apportent finalement pas grands choses à cette suite, du moins dans ce tome. A voir si tel est le cas, dans le dernier volume « Le remède mortel ». J’attends donc beaucoup de cette suite et fin pour connaitre enfin ce qu’il en retourne réellement.

Note : 14/20

Voir les commentaires

1 2 > >>

NetGalley

 

 

 

 

 

 

Articles récents

Badge Lecteur professionnel

Hébergé par Overblog