Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #humoristique catégorie

Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Humoristique, #Contemporaine, #2017

Synopsis :

Jocelyne, boulangère quarantenaire, s'ennuie ferme dans sa ville du Cotentin. À la faveur d'une décision politique saugrenue, elle va reprendre en mains le cours de son existence ainsi que celui de sa commune peuplée d'administrés au caractère bien trempé. Elle va, au fil de ses mésaventures et des embûches qui ne manqueront pas de se présenter, se révéler à elle-même ainsi qu'aux autres.

Dans ce pétrin, vous trouverez des personnages hauts en couleur : des aristos, des gens « normaux », quelques hurluberlus, un réalisateur de films pornos, un curé pas très catholique, un président omnipotent.

Afin que la pâte lève bien, l'auteure a ajouté une pincée d'adultère, du suspense finement tranché, une bonne dose de solidarité mais aussi quelques zestes de lâcheté. Le tout nappé d'humour et de fantaisie.

 

Mon avis :

Je tiens tout d’abord à remercier Céline Barré pour sa confiance et pour m’avoir permis de découvrir son premier roman. Son résumé avait attiré mon attention et je voulais absolument découvrir cette histoire qui me promettait de bons fous rires.

Ici, on découvre les tribulations des différents membres de la commune de Tresville-sur-mer. Suite à la décision du Président de la République, les Tresvillois apprennent l’impensable : S’ils souhaitent avoir leur contournante afin que les poids lourds ne passent plus par leur centre ville, ils vont devoir être ingénieux et mettre la main à la pâte afin de le rendre attractif ! En effet, seules les villes qui prospèrent auront doit au financement de l’Etat pour leur projet. Malheureusement pour Jocelyne, la boulangère, c’est elle qui se retrouve à la tête de l’organisation du réaménagement des lieux incriminés. Mais entre son nouveau rôle, son métier et sa nouvelle employée qui fait du charme à son mari, il est difficile de tout gérer. Arrivera-t-elle à être un bon leadeur et motiver ses troupes avant la date fatidique ? Les Tresvillois auront-ils leur financement ?

C’est avec beaucoup d’humour caustique que l’auteure nous emmène au cœur de cette communauté et aborde les thèmes de société actuelle, tels que ; le pouvoir de l’Etat, les financements publics, les préjugés, les histoires de vies, les histoires de couples, les rêves, les désillusions, … Grâce à ce ton et à la tendresse qu’apporte Céline Barré, l’histoire et les protagonistes poussent les lecteurs à la réflexion sur leur propre vie, leurs propres choix et aussi sur d’autres sujets.

Les événements et les retournements de situations se déroulent fluidement, comme dans nos vies quotidiennes. Ils donnent le juste tempo à cette histoire. Constamment, j’ai voulu savoir le devenir de cette commune et ses habitants. A aucun moment je ne me suis ennuyée ! Il y a ce suspense de connaitre si oui ou non, Jocelyne et les autres vont réussir à obtenir l’argent pour leur projet. Résultat, le récit est totalement addictif !

Quant à la fin, qu’en ai-je pensée ? Eh bien, je ne vois pas comment vous en parler sans vous spoiler. Je peux juste vous dire que j’ai très hâte de découvrir la suite et d’être de nouveau avec tout ce petit monde !

Du côté des protagonistes, le lecteur rencontre des personnalités Tresvilloise hautes en couleurs. On a Jocelyne qui va devoir puiser en elle toutes les ressources insoupçonnées afin de mener à bien sa mission et les responsabilités qui vont avec. Cynthia, la vendeuse bimbo, qui sait ce qu’elle désire, ou plutôt qui elle désire. Jérôme, le boulanger, qui espère et rêve d’une vie de couple piquante et trépidante. Célestin, le Maire qui ne pense qu’à son musée sur les cochons. Gérard dont la passion des courses de chevaux lui fait acquérir l'un de ses animaux. Et ainsi que tout un tas d’autres personnages aussi drôles et farfelus qu’eux.

C’est simple, ils sont tellement attachants qu’on a plus envie de repartir une fois qu’on se retrouve dans cette petite ville !

Pour finir, la plume de Céline Barré est fluide et addictive. La présence d’humour, de tendresse et de réalisme permettent de nous identifier à leur quotidien et à eux tout simplement. De plus, le choix d’utiliser la 3ème personne pour avoir un regard omniscient est bien vu. J’ai grandement apprécié !

 

En conclusion :

Ce premier roman et premier tome de la trilogie « Les farfelus » est une excellente surprise ! Grâce à une intrigue et des sujets actuels traités avec humour, tendresse et réalisme. Sans oublier bien sûr, les protagonistes hauts en couleurs sans qui ce roman ne serait rien !

Je vous recommande chaudement cette lecture avec laquelle vous passerez un moment irrésistible. Parfaite pour cet été, mais également pour le reste de l’année !

Note : 18/20

Voir les commentaires

Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Thriller, #Humoristique, #2015
N’oublie pas mon petit soulier de Gabriel Katz

Synopsis :

En acceptant ce job de Père Noël aux grands magasins, Benjamin Varenne ne s'attendait pas à déclencher un cataclysme dans sa petite vie de comédien raté. Beau gosse, séducteur, il va flasher sur la seule fille de Paris qu'il aurait mieux fait d'éviter comme la peste. Il faut dire que Victoire, cette petite blonde irrésistible, n'est pas la gosse de riche qu'elle a l'air d'être, mais la femme d'un mafieux albanais, qui ne plaisante pas avec le code d'honneur.

Happé dans un engrenage de luxe et de violence dont il ne maîtrise pas les rouages, Benjamin va devoir improviser et, contrairement à ce qu'il pense, ce n'est pas ce qu'il fait de mieux. Des palaces parisiens aux îles paradisiaques du golfe de Thaïlande, il va vivre le Noël le plus mouvementé de sa vie...

Mon avis :

Après avoir découvert Gabriel Katz avec Le puits des mémoires, j’avais très hâte de le connaitre dans un autre genre. N’oublie pas mon petit soulier était donc parfait pour ça.

Ici, Benjamin est un acteur raté, qui pour vivre va endosser le costume du père Noël dans un grand magasin de Paris. Etant charmeur, il ne peut pas s’empêcher de séduire des filles, alors quand Victoire entre dans son champ de vision, plus rien d’autre n’existe. Dans cette tenue, il n’hésite pas une seconde à déserter son grand fauteuil, les enfants et leurs parents qui attendent, pour lui courir après. Rapidement, il apprendra qu’elle n’est pas la fille à papa qu’elle prétend être mais plutôt la femme d’un mafieux. Alors forcément, en se mettant la mafia Albanaise à dos, de très gros ennuis vont foncer droit sur lui.

Une fois de plus, l’intrigue est parfaitement bien ficelée et maitrisée du début à la fin. Les éléments pour faire avancer ce thriller tombent au bon moment et m’ont permis de garder constamment mon intérêt, si ce n’est de m’interroger davantage.

De Paris au soleil de la Thaïlande, le lecteur suit le Noël très mouvementé de Benjamin où les courts chapitres aident le rythme à monter crescendo. Pas un seul instant je me suis ennuyée et l’embarcation s’est faite dès la toute première page !

Ce roman ne serait pas du tout le même sans l’humour que Gabriel y a mis. C’est simple, cet humour, c’est le sien et c’est aussi sa signature (sous une « forme » différente, je l’avais découverte dans sa trilogie Le puits des Mémoires). Grâce à lui, cette histoire donne un thriller complètement et totalement décalé à souhait. J’ai commencé à rire au bout de 2 pages, c’est pour vous dire.

Même si j’avais dû penser à cette fin, j’ai été surprise par celle-ci. D’ailleurs, je la trouve parfaite et en accord avec tout ce récit.

Côté personnages, on rencontre un trio complémentaire et haut en couleur. Je les ais adoré. Benjamin est très drôle dans son comportement, ses réactions, son humour et son narcissisme. Victoire, elle aime jouer la fille capricieuse, inaccessible et effrontée. Marco, le garde du corps de cette dernière possédant un physique menaçant se révélera être tout de même attachant.

J’ai adoré retrouver la plume de Gabriel Katz ! Même avec le changement de genre, il garde sa signature avec son humour, sa fluidité et ce petit quelque chose qui la rend complètement addictive. De plus, le choix de la première personne au singulier est excellente ! Il nous permet d’être proche de Benjamin, de comprendre et suivre son état d’esprit à tout moment.

Je voulais ajouter d’un dernier élément avant la fin. Il s’agit de cette magnifique couverture. Elle est tout en sobriété et caractérise parfaitement l’histoire du roman grâce à l’escarpin, aux balles et à la boule de Noël.

En conclusion :

Ce premier thriller pour Gabriel Katz est une réussite ! J’ai ri du début à la fin et bien que l’humour ait une très grande place, l’intrigue n’en est pas moins mis de côté. Bien au contraire, elle est maitrisée et très bien menée. Les protagonistes sont charismatiques et attachants et jouent leurs rôles à merveille. Le tout est écrit par une plume entrainante et addictive. Vous l’avez compris, j’ai ADORE et je vous le recommande vivement !

Note : 19/20 à PETIT COUP DE CŒUR !

Voir les commentaires

Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Fantastique, #Humoristique, #2013
Les aventures d’Aliette Renoir Tome 1 : La secte d’Abaddon  de Cécilia Correia

Synopsis :

En arrivant à Paname, les Allemands s’étaient rendu compte qu’une menace plus dangereuse qu’eux sévissait déjà. Alors, en accord avec leurs autorités, ils laissèrent ma famille, les Renoir, continuer leurs petites affaires. Je vais vous dire : cela aurait été plus simple si j’avais dû zigouiller des rongeurs et encore… j’en avais horreur. Bon, je ne vais pas vous mentir plus longtemps, je déteste toutes les bestioles, qu’importe l’espèce animale. Sauf que la plus terrible de toutes, celle que je traquais chaque nuit demeurait mon pire cauchemar. Mais voilà, l’honneur de la famille restait ma priorité. Si bien que même si j’avais le trouillomètre à zéro, je devais quand même braver mes peurs en affrontant mon ennemi juré : le vampire.

Mon avis :

Ce livre était dans ma PAL depuis sa sortie et je ne sais pour quelle raison, il y est resté depuis tout ce temps. Avec l’annonce de la sortie du tome 2, on a décidé d’en faire une Lecture Commune (ma première) avec Lili Drawinthecity. J’ai beaucoup aimé partager cette lecture et j’adore le concept. J’espère en faire d’autres à l’avenir.

Ici l’histoire comme l’indique le titre, ce sont les aventures d’Aliette Renoir, une jeune femme de 25 ans que nous suivons à travers son récit. Elle se déroule pendant la seconde guerre mondiale. Elle est chasseuse de vampires et c’est une très grande trouillarde, donc pas facile pour elle d’exercer sa profession !

Dès le premier chapitre, on est dans l’action et Aliette fera une rencontre qui aura des conséquences pour le reste de sa vie. Cet événement va la conduire à rencontrer Lawrence, Sytry et les membres de la secte d’Abaddon et Abaddon lui-même.

La suite de l’histoire est passionnante, entre complot, trahison et une dose d’amour, sans oublier l’humour, beaucoup d’humour. Notre petite héroïne (au sens littérale et surtout ne lui répétez pas !) n’en manque pas et j’adore son sens de la répartie. Je ne sais pas combien de fois j’ai souris ou ris.

Concernant la fin, il y a une partie de l’intrigue que j’avais devinée mais je n’ai rien vu venir pour l’autre.

Au cours de l’histoire, un personnage de la saga « Félicity Atcock » de Sophie Jomain fait un petit passage. J’ai ADORE ce clin d’œil car ces deux sagas sont d’univers proche même si des décennies les séparent.

Côté personnage, Aliette est vraiment attachante, drôle et pétillante, même si elle prend beaucoup de place. Elle est plutôt du genre « grande gueule » à vouloir dire tout ce qu’elle pense, sans toujours se rendre compte des conséquences qu’elle va créer. Ses répliques sont tantôt cinglantes, tantôt désopilantes, de vrais expressions de l’époque. J’ai beaucoup aimé.

On y découvre également deux vampires : Lawrence et Sytry.

Lawrence est le personnage le plus présent des deux. C’est un vampire américain décontract et a tout du grand charmeur. Il est aussi très protecteur. Bien que ce soit le personnage masculin que j’ai préféré, c’est celui qui a été le moins approfondi. J’espère en apprendre d’avantage sur lui dans le tome 2. Par contre, la répétition de « Damn it » devenait lassante à la longue.

Pourtant, Sytry n’est pas mal non plus, même s’il est moins présent. C’est un personnage qu’on découvre au fil de l’histoire. J’ai beaucoup aimé la part de mystère qui l’entoure et je suis sûre qu’il y en aura encore pleins d’autres dans les prochains romans.

Les autres personnages sont très secondaires. Je ne les ai pas vraiment aimé, sauf Uphir, dont je serai ravie de retrouver par la suite.

Pour ma part, j’ai adoré le style de l’auteur, sa plume est fluide et très addictive. Les pages se tournent toutes seules. L’histoire est drôle, légère et fraiche. Bref, parfaite pour passer un super moment sans prise de tête. On ne s’ennuie pas une seule seconde. Il n’y a pas de description inutile.

En conclusion :

C’est un premier tome réussi, où j’ai pris énormément de plaisir à le lire, où j’ai beaucoup ris. Aliette est un personnage haut en couleur que j’adore !! J’ai vraiment hâte d’avoir la suite (heureusement le tome 2 sort courant mai) pour retrouver notre «petite» héroïne mais aussi pour en découvrir davantage sur Lawrence et Sytry.

Note : 18/20

Voir les commentaires

Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Humoristique, #Contemporaine, #2013
Demain j'arrête !! de Gilles Legardinier

Synopsis:

Comme tout le monde, Julie a fait beaucoup de trucs stupides.
Elle pourrait raconter la fois où elle a enfilé un pull en dévalant des escaliers, celle où elle a tenté de réparer une prise électrique en tenant les fils entre ses dents, ou encore son obsession pour le nouveau voisin qu'elle n'a pourtant jamais vu, obsession qui lui a valu de se coincer la main dans sa boîte aux lettres en espionnant un mystérieux courrier… Mais tout cela n'est rien, absolument rien, à côté des choses insensées qu'elle va tenter pour approcher cet homme dont elle veut désormais percer le secret.
Poussée par une inventivité débridée, à la fois intriguée et attirée par cet inconnu à côté duquel elle vit mais dont elle ignore tout, Julie va prendre des risques toujours plus délirants, jusqu'à pouvoir enfin trouver la réponse à cette question qui révèle tellement : pour qui avons- nous fait le truc le plus idiot de notre vie ?

Mon avis:

D'habitude je ne suis pas chick lit ou très peu car j'ai tendance à m'ennuyer. Mais la couverture de ce livre ma rendue curieuse et de temps en temps une lecture détente ça ne peut que faire du bien.

Il m'a fallu un bon quart du roman pour m'attacher aux personnages (surtout à Julie) pour pouvoir rentrer dans l'histoire.

Julie est du genre un peu "dingue" et parano. Elle se retrouve donc dans des situations incroyables !! Par exemple, mettre sa main dans la boîte aux lettres de son voisin pour le connaitre à travers son courrier. A côté de ça, c'est une fille vraiment généreuse auprès de ses ami(e)s et tous ceux qu'elle aime. Et j'admire son courage d'avoir changer de travail pour un domaine qu'elle ne connaissait pas afin de s'épanouir.

Ric est le fameux voisin de Julie. Il se dévoile très peu et on se pose donc beaucoup de questions. Malgré de mystère, je ne me suis pas vraiment attaché à lui, je lui est préféré Xavier.

Xavier est un ami d'enfance de Julie, fou de mécanique et toujours là pour ses amis.

Les autres personnages secondaires sont plutôt sympathique mais sans plus.

Concernant la fin, je l'ai trouvé très rapide, quelques pages supplémentaires auraient été les bienvenues.

L'auteur a une plume fluide et plutôt agréable à lire. A travers ce roman, j'ai constaté qu'il ne manquait pas d'humours de sarcasmes.

En conclusion :

Une bonne lecture, un bon moment, des personnages plutôt sympa, mais qui ne restera pas gravés dans ma mémoire.

Note : 15/20

Voir les commentaires

NetGalley

 

 

 

 

 

 

Articles récents

Badge Lecteur professionnel

Hébergé par Overblog