Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #fantasy catégorie

Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Fantasy, #Jeunesse, #2017

 

Synopsis :

Ce n'était pas une vie ordinaire pour une jeune fille de onze ans : Lyra vivait, en compagnie de son daemon Pantalaimon, parmi les Érudits de Jordan Collège, passant ses journées à courir dans les rues d'Oxford à la recherche éperdue d'aventures.

Mais sa vie bascule le jour où elle entend parler d'une extraordinaire particule. D'une taille microscopique, la Poussière que l'on trouve uniquement dans les vastes étendues glacées des Royaumes du Nord - est censée posséder le pouvoir de briser les frontières entre les mondes, un pouvoir qui suscite effroi et convoitises...

Jetée au cœur d'un terrible conflit, Lyra sera forcée d'accorder sa confiance aux gitans et à un our en armure. Et, lors de son périlleux voyage vers le Nord, elle devra découvrir pourquoi son propre destin semble étroitement lié à cette bataille sans merci où s'opposent des forces que nul ne l'avait préparée à affronter.

 

Mon avis :

Je me souviens d’avoir découvert cet univers à la sortie de son adaptation cinématographique et qu’il m’avait captivé. Seulement à l’époque, je ne lisais pas autant qu’aujourd’hui, bien que je m’étais procurée l’intégrale. En apprenant la sortie du premier tome de la nouvelle trilogie de Philip Pullman, je me suis dit qu’il était plus que temps de me lancer dans cette incroyable saga.

Ici, on fait la connaissance de Lyra, une jeune fille de onze ans qui a vécu presque toute sa vie au sein du Jordan Collège. Rien ne change dans sa vie quotidienne, jusqu’au jour où son Oncle Asriel manque de se faire empoisonner et que son meilleur ami Roger disparait. Elle pense immédiatement aux Enfourneurs, ces kidnappeurs d’enfants dont elle a si souvent entendu parler. Mais, Lyra a peu de temps pour y songer car elle rencontre Mme Coulter et devient son assistante à sa demande. Elle découvre aussi que « la poussière » est de plus en plus souvent sur lèvres des adultes et veut comprendre de quoi il s’agit exactement. Tout comme elle souhaite savoir pourquoi il y a autant d’agitation au sujet de cette poussière ? Pourquoi les enfourneurs enlèvent-ils des enfants ? Que leur font-ils ? Y aurait-il un lien entre les deux ?

Grâce à Philipp Pullman, on découvre dans ce roman un univers riche et passionnant. Tout d’abord, le monde dans lequel on est catapulté est proche du notre, mais avec des variantes très intéressantes. Chaque humain possède un Daemon qui est une représentation animale de leur âme et le monde est également dirigé par un Ordre religieux appelé Magisterium. Mais ce premier volume est surtout rempli d’aventures, d’actions, de révélations et de retournements de situations. J’ai adoré ce voyage aux côtés de Lyra, de Pantalaimon et de Iorek, cet ours polaire en armure.

Quant au rythme, il est rapidement donné avec l’aide des trois parties qui composent ce premier tome. La première prend son temps à poser les bases de l’histoire et de son univers. Elle est donc un peu lente, mais permet de bien s’imprégner du récit et de ses enjeux. La deuxième est centrée sur l’action et elle dépote vraiment ! La dernière ne manque pas de frissons par les surprises qu’elle réserve.

D’ailleurs, je ne m’attendais absolument pas aux événements de la fin ! J’en suis restée bouche bée ! Je n’ai rien vu venir ! Chapeau à l’auteur !

Du côté des personnages, nous passons tout le roman aux côtés de Lyra, une jeune fille possédant une force de caractère et de courage que très peu ont à cet âge. De plus, elle est très futée, très observatrice, et à l’écoute. Des qualités qui vont lui être très utile dans cette aventure. Pour l’accompagner, il y a Iorek, un Ours Polaire en armure qui va devenir un allié de taille et un grand ami sur qui elle peut compter en toute circonstance. Le Duo Lyra/Iorek m’a beaucoup plus. Ce lien qui les unit est digne d’une des plus grandes amitiés que l’on peut découvrir entre 2 êtres humains.

Cependant, l’histoire contient également beaucoup d’autres protagonistes. Parmi eux, il y en a qui vont vous faire frémir, d’autres vont se révéler sous un autre jour et d’autres vont apporter l’aide dont Lyra va avoir besoin. Bref, c’est une belle palette de personnages hauts en couleurs que l’auteur nous présente.

Pour finir, la plume de Philip Pullman est fluide et terriblement addictive ! Une fois plongée dans l’histoire, il est très difficile, voir impossible de lâcher le livre ! J’ai été captivée du début à la fin et maintenant, je n’ai qu’une hâte ; me jeter sur la suite.

 

En conclusion :

Ce premier tome est un voyage incroyable ! L’univers est bien trouvé, tout comme son intrigue est captivante. La multitude de personnages nous permet de découvrir la bonté et également la noirceur de l’être humain. Après Bolvangar et Svalbard, j’ai hâte de retrouver Lyra dans le tome 2 : La tour des Anges. Sans oublier que je vous recommande vivement cette saga incontournable !

Note : 18/20

Voir les commentaires

Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Fantasy, #2017

Synopsis :

Que feriez-vous si une prophétie menaçait votre règne ? Anos, roi tyran de la planète Catiopé, est prêt à tout pour sauvegarder son trône. Il ne peut laisser quiconque détruire tout ce qu’il a mis si longtemps à bâtir et encore moins freiner sa quête du Voyageur bleu. Rien ne peut se mettre entre lui et sa soif de pouvoir. Rien à part le destin…

 

Mon avis :

Je tiens tout d’abord à remercier Olivia Lapilus pour sa confiance et pour m’avoir permis de découvrir son premier roman. Son résumé et sa couverture avaient attiré mon attention. Mais, c’est surtout Emilie d’Emi-livres qui m’a donné très envie de le découvrir.

Ici, on fait la connaissance d’Anos, un seigneur tyrannique et psychopathe. Ce qu’il cherche par-dessus tout, c’est de conquérir toutes les contrées et être le seul à régner sur toutes ces Terres. Pour y parvenir, il recherche ardemment « Le Voyageur Bleu ». Alors, bien sûr, lorsqu’il apprend que l’un de ses jumeaux nouveaux nés pourrait tout compromettre, voir même y mettre un terme, il décide de s’en débarrasser ! Plus de bébé, plus de menace ! Mais, les événements ne se passent pas comme prévus. Qu’arrive-t-il vraiment aux bébés ? La prédiction de la prophétie est –elle en marche comme prévu ? Pourquoi seul un des enfants, souhaite la fin du règne de leur fou furieux de père ? Et pour quelle raison Anos est-il si obsédé par ce Voyageur bleu ? Qu’est-il vraiment ?

L’intrigue est parfaitement construite, structurée et maitrisée. Elle évolue dans un univers riche, sombre et cruel. Mais on trouve également des instants d’espoirs portés par l’amour des différents protagonistes. Comme dans toute fantasy, la Magie est présente et son dosage est parfait pour moi. Elle ne prend pas toute la place et permet ainsi à l’histoire de poser toutes les bases de sa trame. On a donc affaire à un tome d’introduction. Cependant, il ne manque pas d’actions, de rebondissements et de révélations. Bien au contraire ! C’est d’ailleurs pour cette raison qu’une fois la lecture commencé, il est très difficile de s’arrêter de la lire. On repose le roman, qu’une fois terminé. L’addiction est totale et indéniable !

Je dois vous avouer que la fin m’a laissé dans une certaine frustration. Olivia Lapilus fait partie de ces auteures qui aiment torturer ses lecteurs et ses personnages en les laissant avec un énorme Cliffhanger. Résultat, J’attends la suite avec une très très grande impatience ! Heureusement qu’elle est prévu pour mi-juillet !

Du côté des protagonistes, je tiens à vous laisser la surprise pour que vous appréciiez pleinement cette histoire. Il y a des méchants, très méchants et des gentils qui vont avoir un destin hors du commun. Grâce à cette palette très variée, le roman en est beaucoup plus riche et passionnant. C’était un plaisir de les suivre ! Vivement nos retrouvailles !

Quant à la plume d’Olivia Lapilus, elle est fluide et addicitve à souhait. Vous verrez, il est si difficile de le lâcher ! J’ai également aimé alternance des points de vus à chaque chapitre. La vision globale est essentielle pour l’avancement du récit.

 

En conclusion :

Pour un premier roman de l’auteure, Olivia Lapilus a mis la barre haute ! La mythologie présente et développée est absolument passionnante ! Les personnages sont juste parfaits et m’ont entrainé dans leur aventure du début à la fin. J’ai hâte de les retrouver et de découvrir ce qu’ils deviennent dans le tome suivant. Sans oublier la plume de l’auteure qui est totalement addictive.

Note : COUP DE CŒUR !

Voir les commentaires

Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Fantasy, #Jeunesse, #2017

Synopsis :

Dans un monde où cohabitent humains, elfes et inferniths – des êtres hybrides mi-humains, mi-démons comme des muses, des vampires, des chimères… la guerre fait rage. Mené par un mage noir nommé Kendrick, un groupe d’inferniths terrorise Galénor depuis des décennies – meurtres, maisons incendiées et disparations s’enchaînent… JudyAnn, une jeune paysanne, voit sa vie changée à jamais lorsque le célèbre Edgar Grimm Mérindol lui apprend qu’elle est une géminie, sorte de magicienne qu’elle croyait pourtant disparue… Elle partira pour la grande cité de Godwynn où elle apprendra à maîtriser ses pouvoirs avec Vincent, un professeur et un vampire pas comme les autres…

 

Mon avis :

Je tiens tout d’abord à remercier Audrey Verreault pour sa confiance et pour m’avoir permis de découvrir le premier roman de sa saga « Galénor ». La couverture m’avait vraiment attiré l’œil et le résumé en avait fini de moi. Je voulais donc absolument découvrir cette histoire prometteuse.

Ici, on rencontre JudyAnn. A quelques jours de ses 19 ans, elle apprend par le grand et vieux Magicien Mérindol qu’elle est une Géminie, une espèce de magicienne dont tout le monde croyait disparu. Afin de développer et de contrôler ses pouvoirs naissant, JudyAnn n’a pas le choix que de quitter le lieu de son enfance et de se rendre à Godwynn. Sur place, elle fait la connaissance de 3 autres jeunes Géminies. Ensemble, ils vont apprendre les bases de la magie, d’alchimie et apprivoiser leurs pouvoirs. En parallèle, JudyAnn va doucement et sûrement tomber sous le charme de l’un de ses professeurs, Vincent. Mis à part son statut d’enseignant, c’est aussi un Vampire. Ce qui va un peu compliquer les choses. Mais, si la nouvelle vie de JudyAnn semble baigner dans du rose, il n’en n’est rien. Le terrible et effrayant Mage noir connu sous le nom de Kendrick traque les 4 jeunes magiciens afin qu’une certaine prophétie ne se réalise pas. JudyAnn et ses amis arriveront-ils à maitriser leur pouvoir avant qu’il ne soit trop tard ? Peuvent-ils se fier aux apparences de leurs alliés ou doivent-ils seulement se fier à eux même ?

J’ai particulièrement adoré l’univers proposé par l’auteure. La magie est omniprésente et grâce à elle, je me suis plongée dans cette histoire en moins de temps qu’il n’en faut. Même si l’histoire et la mythologie de ce premier tome n’a rien à voir avec la célèbre saga d’Harry Potter, certains éléments m’y ont fait penser. Généralement, c’est le genre de choses qui m’agace. Mais, ce n’était pas le cas ici. Pourquoi ? Tout simplement parce que ce récit m’a aussi fait penser au premier tome de la série « Le secret des druides » d’Elodie Loisel. Ce mélange et sa maitrise en font un roman unique et inédit. Audrey Verreault a réussi à me convaincre, à m’embarquer et à me faire passer un moment formidable et inoubliable aux côté de JudyAnn.

En plus d’un univers riche et captivant, le rythme est entrainant et addictif. Plus j’avançais et plus je voulais en savoir plus. J’y pensais la journée et j’en ai même rêvé, c’est pour vous dire à quel point j’avais cette histoire dans mon esprit !

Concernant la fin, j’ai beaucoup apprécié que ce premier tome possède une conclusion à son intrigue principale. Cependant, grâce à un faible aperçu des tous derniers événements, on peut supposer quel sera le thème principal du prochain volume. En tout cas, il y a une chose de sûre, c’est que j’attends cette suite avec une très très grande impatience !!!

Du côté des protagonistes, on découvre donc JudyAnn. Une jeune femme qui doit apprendre à maitriser ses nouveaux pouvoirs et à se fier à son instinct. Mais elle est aussi très humaine et loyale envers les gens qu’elle aime. C’est un personnage que j’ai apprécié instantanément et dont je me suis attachée très rapidement. J’ai aussi beaucoup aimé son fidèle compagnon à plumes, son Phénix Drago.

Il y a aussi Vincent, un Vampire atypique qui va faire tourner la tête à notre jeune magicienne. Il est charismatique et terriblement mystérieux. Tout un tas de questions se posent à son sujet et cela en est très intriguant.

Quant à Mérindol, ce grand, vieux et célèbre Magicien, il m’a fait penser à un mix de Merlin l’Enchanteur et de Dumblerore. Un beau mélange de sagesse et de malice.

Pour les autres, je vous laisse le plaisir de les découvrir lors de votre lecture. Vous verrez, ils ont chacun leur place et ont tous un rôle à jouer à un moment ou à un autre.

Pour finir, la plume de l’auteure est entrainante, fluide et addictive. Ce que j’ai particulièrement apprécié, c’est toute la mythologie qu’Audrey Verreault a développé, transmise et partagé lors de cette lecture. C’était totalement dépaysant. J’ai vraiment hâte de connaitre les nombreuses choses qu’elle nous réserve pour la suite.

 

En conclusion :

Ce premier tome a été une excellente surprise par son histoire prometteuse, son univers riche et ses protagonistes haut en couleurs. Mon seul regret est de ne l’avoir pas sortie plus tôt de ma PAL. Tout est présent pour passer un moment incroyablement magique, avec la bonne dose de frissons, de stress, d’humour, d’amour, …

Bref, allez sur Amazon et achetez le sans tarder !

Note : COUP DE CŒUR !

Voir les commentaires

Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Fantasy, #Théâtre, #2016

Synopsis :

Etre Harry Potter n'a jamais été facile et ne l'est pas davantage depuis qu'il est un employé surmené du ministère de la Magie, marié et père de trois enfants. Tandis que Harry se débat avec un passé qui refuse de le laisser en paix, son plus jeune fils, Albus Severus, doit lutter avec le poids d'un héritage familial dont il n'a jamais voulu. Le destin vient fusionner passé et présent. Père et fils se retrouvent face à une dure vérité : parfois, les ténèbres surviennent des endroits les plus inattendus.

 

Mon avis :

La grande fan de la saga Harry Potter que je suis, ne pouvait pas passer à côté de cette ultime histoire. Je me suis donc jetée dessus dès réception de mon exemplaire.

Ce qu’il faut bien savoir avant de commencer ce livre, c’est qu’il s’agit du texte intégral de la pièce de théâtre actuellement jouée à Londres et portant le même nom. Si l’on regarde bien, il est spécifié en haut de cette magnifique couverture.

Ici, l’histoire commence là où l’épilogue d’Harry Potter et les reliques de la mort nous a laissé. C’est d’ailleurs la première scène. Grâce à cela, elle permet de nous rafraichir la mémoire et de planter le décor. On découvre donc une intrigue centrée autour d’Albus Severus Potter et de son meilleur ami.

Avant de le commencer, j’étais entre deux émotions bien contradictoires ; Entre l’euphorie et l’angoisse de découvrir cette nouvelle histoire. Mais au fur et à mesure de l’avancée de l’intrigue, je l’ai trouvée très originale et ingénieuse. Surtout quand on sait qu’elle est mise en scène sous forme d’une pièce de théâtre, là où les effets spéciaux de cinéma n’auront pas le même effet.

Avec ce format particulier, les scènes et les actes défilent à vive allure. Sans s’en rendre compte, le premier acte, la première partie, puis toute la pièce est lue avant qu’on ne pose le livre. Pourtant, pour le faire durer un maximum, je me suis forcée (et j’avoue que c’était difficile) à ne lire qu’un acte par jour.

Retrouver Poudlard, le Poudlard Express et les autres lieux cultes du monde d’Harry Potter et les spécificités de son univers ont été un vrai bonheur. Pourtant, j’ai tout de même relevé une incohérence de taille vers la fin de la pièce. Je trouve cela bien dommage car selon moi, elle entache cette brillante histoire.

Concernant les protagonistes, je ne vous dévoilerai pas leur caractère. Je veux seulement vous dire que j’ai aimé suivre Albus Severus Potter et le voir évoluer au fur et à mesure. Scorpius, le fils de Drago Malefoy m’a énormément surprise et je dois vous avouer que c’est le personnage que j’ai préféré ! Sinon, les retrouvailles avec le trio chouchou et aux côtés de Ginny et de Drago ont été un délice pour ma part. On ne peut que constater qu’ils ont tous vieillis et que leur raisonnement a évolué avec l’âge.

Du côté de l’écriture, il n’y a pas de plume à proprement parlé puisqu’il n’y a pas de narration mais juste des dialogues. Cependant, ils sont riches en émotions diverses. J’ai ressenti chaque ton dans les dialogues, même sans la présence des didascalies. Cependant, elles sont tout de même bien précieuses pour installer la mise en scène à chaque changement.

 

En conclusion :

Décidemment, cet univers m’avait vraiment manqué ! Dès que je me suis replongée dedans, la magie a opéré de nouveau. Son format en pièce de théâtre ne m’a absolument pas gêné. Le tout est de le savoir avant de commencer la lecture. Les personnages sont au top et l’intrigue est ingénieuse. Cependant, j’ai tout de même un bémol. J’y aie trouvé une incohérence...

Note : 18/20

Voir les commentaires

Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Fantasy, #Jeunesse, #2016
Le secret des Druides : Tome 1 - L’Héritier de Merlin d’Elodie Loisel

Synopsis :

Si vous êtes en possession de ce manuscrit, cela signifie que la situation s’est aggravée.

Voici en détail l’aventure que nous avons menée jusqu’à présent :

L’histoire commence ainsi : Oeilbionix, le devin de la forêt de Brocéliande m’a annoncé que l’Héritier de Merlin, a enfin atteint l’âge de découvrir le pays de ses ancêtres, pour mener sa quête et ouvrir la porte du paradis perdu, scellée depuis maintenant dix huit ans.

Pour écarter les nombreux périls qui le menacent, j’ai réuni cinq autres garçons afin de brouiller les pistes sur son identité et je suis le seul à connaître parmi eux qui est le véritable Héritier de Merlin. J’ai convoqué à Brocéliande les druides les plus prestigieux de ce siècle pour former ces futurs novâtes.

Malheureusement, rien ne s’est déroulé comme prévu, le terrible Gargantorix a mis le feu à l’asile de Lexoma où il était interné. Nous sommes maintenant tous en danger dans Brocéliande et l’Héritier de Merlin n’est pas encore prêt à apprendre le lourd secret qui pèse sur sa famille.

Je vous laisse découvrir ce manuscrit et je compte sur votre aide.

Recevez mes salutations distinguées,

Reglementix

Archidruide de Brocéliande

Mon avis :

Bien que sa magnifique couverture m’avait fait de l’œil à de nombreuses reprises, c’est en rencontrant l’auteure Elodie Loisel que ce livre a atterri dans ma PAL. Je peux déjà vous dire que cette lecture a été absolument EXTRAORDINAIRE

Ici, on fait la connaissance de Kenric qui après s’est fait enlevé se retrouve à participer à une cérémonie quelque peu étrange où se trouve cinq autres jeunes hommes de son âge. A celle-ci, il apprend que certains d’entres eux ont la capacité et le potentiel de devenir de très grand druide. Mais pas seulement. Parmi eux se cache également l’Héritier de Merlin ! Voulant préserver à tout prix la sécurité de cette personne d’un certain Gargantorix, son identité reste secrète jusqu’au moment opportun, mais qui est-il ? Croyant que tout cela est une très mauvaise blague ou ayant affaire à une secte, Kenric décide de s’échapper dès qu’une possibilité se présentera. Cependant, la forêt de Brocéliance et ses habitants sont riche de mystères et de surprises.

Bien que les débuts de Kenric à Brocéliande me soient parus un poil long, la suite des événements et des rebondissements se sont enchainés sans aucun temps mort ! Toute la trame de l’histoire est parfaitement bien maitrisée. Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde ! Les mystères, la magie, les énigmes à résoudre, les réponses aux questions que l’on se pose nous tiennent tellement en haleine que l’envie de continuer à lire et de savoir se qu’il s’y passe est constante.

Les chapitres ont beaux être long, voir même très long, ce livre ne se lit pas, il se dévore ! Les descriptions faites par Elodie Loisel sont tellement imagées que l’on s’y croit complètement. Le visuel des lieux et des personnages permet au lecteur de s’immerger instantanément dans cet univers très riche.

Pour ce qui est de la conclusion de ce tome, elle est comme je les aime. Il y a de nombreuses réponses apportées aux questions posées et il y en a des nouvelles pour maintenir le suspense au livre suivant. Vivement la découverte de cette suite !

Du côté des protagonistes, on a Kenric, un rebelle de 18 ans qui gagne en maturité au fil des pages. J’ai adoré suivre cette évolution. A la lecture de la dernière phrase, on ne peut que remarquer le chemin parcouru. Kenric est plein de talent et d’ingéniosité et je sais qu’il va de nouveau me surprendre dans les prochains tomes.

Concernant les autres personnages, je préfère que vous fassiez directement connaissance avec eux. La surprise ne sera que plus grande ! Cependant, je peux tout de même vous dire que j’ai adoré Anaël et certains grands Druides.

La plume d’Elodie Loisel est fluide, imagée et totalement addictive. Il y a également cette narration qui lui est propre et apporte sa petite touche en plus. Bref, je l’ai adoré !

En conclusion :

Ce premier tome est une réussite ! Dès premières pages, j’ai aimé l’univers, l’atmosphère, la magie, certains personnages et l’intrigue revisité faite par l’auteure. Je me suis retrouvée happée par cette histoire se déroulant à notre époque et c’est cette particularité là qui me la fait autant aimer. Vivement la suite !

Note : COUP DE CŒUR !!

Voir les commentaires

Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Nouvelle, #Fantasy, #2015
Les enfants de Karia d’Anthony Holay

Synopsis :

Le village de Karia est en proie à la terreur. Des enfants disparaissent la nuit venue, sans que quiconque puisse y remédier. Kenan, Redresseur de Foi officiant pour le Temple et le royaume, enquête sur ces mystérieux kidnappings ; ses soupçons le mènent jusqu'à une ferme isolée tenue par trois vieillards. Là, il s'aperçoit bientôt que les enlèvements cachent en réalité quelque chose d'horrible, et il se trouvera confronté à la créature la plus maléfique qu'il ait jamais rencontrée...

Mon avis :

Tout d’abord, je tiens tout particulièrement à remercier Anthony Holay de sa confiance et de m’avoir à nouveau contacté et proposé de découvrir sa nouvelle histoire.

Après avoir beaucoup apprécié « Incubes », la première nouvelle de l’auteur, j’étais plus que ravie de lire son dernier récit et dans un genre différent.

Ici, on rencontre Kenan, un redresseur de Foi, envoyé par l’Ordre du Royaume afin de mener l’enquête sur ces mystérieuses disparitions d’enfants. Arrivé à une ferme loin d’un village, il rencontre trois vieux hommes et une magnifique jeune femme. Qui sont-ils et ont-ils réellement un lien avec ces événements ? L’image projetée de chacun est-elle leur véritable reflet ou bien cache-t-elle autre chose ? Telles ont été mes questions tout au long de cette lecture.

Etant une nouvelle, il n’y pas de place aux descriptions et aux chichis ce que j’ai beaucoup apprécié. Le lecteur est plongé dans le sujet, le cœur du récit dès la première phrase. D’ailleurs, à peine, l’avais-je reçu que j’ai voulu en lire quelques lignes, juste par curiosité et finalement, j’ai été tellement happé par l’histoire que je l’ai dévoré !!

De plus, le rythme est excellent, il n’y a pas de temps mort et donc, je n’ai pas vu le temps passé ! La mythologie développée donne une histoire tellement captivante que j‘avais l’impression de vivre toute cette aventure au côté de Kenan.

Certains éléments exposés, ainsi que la fin peuvent laisser supposer à une possible suite ou éventuellement à une saga plus conséquente, car il y a vraiment matière à développer et a faire poursuivre les histoires de Kenan. Si cela se concrétise, je serai très heureuse de continuer à les découvrir.

Le mystère qui plane autour des personnages de cette ferme est vraiment l’élément qui rend curieux le lecteur et le récit si addictif. A côté, on découvre Kenan, notre héros. On en apprend peu à son sujet mais assez pour s’attacher à lui et ressentir ses émotions (le stress, la peur, …). Je n’en dirai pas plus, mais une chose est sûre, je l’ai beaucoup apprécié !

En conclusion :

Il s’agit de la deuxième nouvelle de cet auteur et c’est un presque coup de cœur. Il me manque un petit je ne sais quoi pour en faire un. Mais, cette lecture a été excellente !! J’ai vraiment aimé du début à la fin ! J’espère qu’un jour je retrouverai Kenan et avoir ainsi l’occasion de le connaitre un peu plus.

Si avec tout ce que j’ai dit, cela ne vous convaincs pas à découvrir cette merveille, alors je ne sais pas quoi ajouter de plus ;)

Jetez-vous dessus, vous ne le regretterez pas !

Note : 19/20

Voir les commentaires

Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Fantasy, #Jeunesse, #2014
Les Haut-Conteurs ; Tome 1 : La voix des rois  d’Oliver Péru et Patrick Mc Spare

Synopsis :

1190, Tewkesburry, royaume d'Angleterre. A treize ans, Roland ne rêve que de voyages, de chevalerie et d'aventures. Seulement ses parents ont besoin de lui pour tenir l'auberge familiale. Il ne connait le monde que par les gens de passage, et son meilleur ami, l'ennui, semble bien décidé à lui gâcher son existence.

La venue d'un Haut-Conteur au village va tout changer. Le prestigieux chasseur d'histoires et d'énigmes enquête sur les mystères de la forêt de Dean et sur les goules qui s'y cachent. Il ne craint pas les croque-cadavres et s'enfonce seul dans les ténèbres, nuit après nuit... mais un matin, il ne revient pas.

L'histoire a-t-elle mangé celui qui aurait dû la raconter ? C'est ce que va tâcher de découvrir Roland... et peut-être deviendra-t-il lui-même Haut-Conteur ?

Mon avis :

Après mon très gros Coup de Cœur pour « Le livre de Saskia » de Marie Pavlenko et La trilogie « Le puits des mémoires » de Gabriel Katz, j’avais très envie de me plonger dans une nouvelle saga publiée chez Scrinéo. J’ai finalement craqué pour celle-ci dont j’ai entendu beaucoup de bien et notamment par Simi.

Dès la première page, le lecteur se retrouve catapulté dans un univers fantasy médiéval, un genre tout nouveau pour moi.

Ici, on rencontre Roland âgé de 13 ans qui rêve de voyages et d’aventures, mais dont l’avenir semble déjà tout tracé et cela depuis toujours. Il est fils d’aubergiste et il le deviendra à son tour. Mais, son destin en décide autrement lorsqu’un Haut Conteur disparait. Il sera accompagné de Mathilde, une Haut-Conteuse pour connaitre la vérité sur cet événement.

Dès que ces bases sont posées, on découvre en même temps que notre héros, les différentes « légendes », créatures, mystères et tout cela dans une atmosphère plus ou moins tendue et effrayante.

Comme dans toutes les sagas, les tomes uns sont toujours des volumes d’introduction, celui-ci n’échappe pas à la règle.

J’ai beaucoup aimé l’idée développé de cette quête, qui sera le fil rouge de ces 5 tomes. Une recherche qui va sûrement pousser nos protagonistes à travers les différents pays et peut-être même à travers les continents.

La fin ne possède pas un cliffhanger comme on peut en trouver dans d’autres, mais elle donne suffisant de curiosité pour découvrir la suite.

Côté personnages, on a donc Roland, notre jeune héros. Pour accomplir ses rêves, il devra dépasser ses peurs et avoir beaucoup de courage. Sa détermination sera son moteur.

Mathilde, Haut-Conteuse, sera le guide et le professeur de Roland. Elle aussi fera absolument tout pour faire la lumière sur les circonstances de cette disparition.

On rencontre également tout un tas d’autres protagonistes, tout aussi intéressant qu’effrayant, dont je vous laisserai découvrir.

Oliver Péru et Patrick Mc Spare, scénaristes de bandes dessinées, m’ont conquise avec ce premier coup d’essai en tant qu’auteurs de romans. Il s’agit pour moi, d’une très bonne découverte et une véritable REUSSITE !! Leur plume à quatre mains m’a transporté et fait voyager. J’ai hâte de poursuivre l’aventure avec de Roland et Mathilde.

De plus, lors des salons, ces deux auteurs sont toujours souriants, disponibles (ou du moins, ils essaient de l’être au maximum). Une chance que j’ai pu avoir lors de mes rencontres au « Printemps du livres » de Montaigu et au salon jeunesse de Montreuil de cette année. C’est toujours un plaisir de pouvoir discuter et échanger de leurs œuvres et de leurs projets.

En conclusion :

Un premier tome introductif dans l’univers unique des Haut-Conteurs avec une atmosphère plus ou moins angoissante. Les personnages sont attachants et j’ai de poursuivre leur quête à leurs côtés. De plus, la plume à 4 mains m’a véritablement séduite.

Bref, je vous recommande fortement cette saga.

Note : 18/20

Voir les commentaires

Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Fantasy, #2014
Le puits des mémoires, tome 3 : Les terres de cristal  de Gabriel Katz

Synopsis :

Au cœur de Woltan, tandis que se lèvent les premières tempêtes de neige, Nils, Karib et Olen luttent encore pour survivre. La menace du complot pèse plus que jamais, dans cet immense royaume où les assassins règnent en maîtres. Loin, très loin au nord, s’étendent les Terres de Cristal, dont les glaces éternelles dissimulent un terrible secret.

Dans le luxe des palais où chacun pourrait être un traître, les fugitifs sans mémoire savent désormais qui ils sont. Mais le danger n’en est que plus grand, car la vérité se rapproche…

Mon avis :

Suite au cliffhanger et à la révélation de fou à la fin du tome 2, je ne pouvais que me jeter rapidement sur le 3ème et dernier volume. En plus, j’adore les couvertures des livres de chez Scrinéo !! Celles des livres précédents et ceux de la trilogie « Le livre de Saskia » de Marie Pavlenko sont vraiment splendide. J’aime cet aspect « peinture » qui correspond bien à l’univers de la fantasy.

L’histoire reprend juste après les évènements du tome précédant. Il n’y a pas de coupure temporelle et même si le lecteur a lu autres choses entre temps, les éléments reviennent rapidement en tête.

Maintenant, que l’on connait les identités de nos trois protagonistes, il leur reste encore à découvrir la vérité et les motivations des personnes derrières cette machination. Mais c’est sans compter sur leur adaptation rapide et leur crédibilité de leur ancienne « nouvelle » vie, car un seul mot de travers ou un geste déplacé et tout peut se terminer ! De plus, une guerre se profile.

L’histoire est toujours aussi bien ficelé, on ne s’ennui pas. Il y a moins de rebondissements et de retournements de situations que le volume 2 mais les explications et les surprises n’ont pas manqué pour ma part alors que j’avais quelques hypothèses. L’atmosphère de l’histoire est encore plus sombre, heureusement, l’humour de nos trois héros est toujours là. La présence de deux personnages féminins adoucit cette noirceur et elles se révèlent être plus forte qu’elles ont en l’air. Bref, J’ai ADORE !!

Je m’attendais à un final différent, mais cette surprise me l’a fait aimer encore plus. J’ai eu les réponses à la plupart de mes questions et il est possible que je trouverai celles qui restent dans un prochain roman, qui sait ?

Concernant les personnages, le lecteur constate rapidement que les personnages ont bien évolué tout au long de la saga et sont bien loin de leur ancienne vie.

Olen, cet homme qui se sentait bien partout où il se trouvait est confronté à la difficulté de son « réel » statut. Cela va refaire sortir son côté capricieux de son ancienne vie, mais après quelques événements, il fera tout pour se rattraper.

Karib est le personnage qui retrouve avec le plus d’aisance ses repères de son ancienne vie. Dans ce tome, il reste égal à lui-même et fera tout pour Olen et Nils « ses frères ».

Nils est probablement le personnage le plus mystérieux dû à son passé. Alors que je préférais Karib dans le tome 1, aujourd’hui mon préféré est sans conteste Nils. Cet homme montre de plus en plus ses faiblesses et son histoire m’a énormément touché. Il peut être celui qu’il est aujourd’hui et en une fraction de seconde celui qu’il était hier.

On retrouve deux personnages féminins, Oranie et Norah. Leur présence donne une nouvelle couleur à l’histoire et un peu d’amour ne fait pas de mal ! J’ai aimé retrouver Oranie et Olen réunis et découvrir que Norah a réussi à faire fondre le cœur de Nils.

Bien entendu, il y a « pleins » de « méchants », bien « méchants » et des traites, mais ceux la, je vous laisse les découvrir.

La plume de l’auteur est toujours un plaisir, elle est simple et a l’avantage d’être accessible à tout le monde. En plus, elle est très fluide, encore et toujours addictive et les courts chapitres ne diront pas le contraire. Résultat, les 428 pages se lisent vite.

Cette saga est la première que je lis en tant que fantasy pure et dure et je dois avouer que Gabriel Katz a réussi son pari en me faisant aimer le genre. Si tout les livres fantasy sont aussi bien écrit que cette trilogie alors ce genre risque fort bien d’envahir ma bibliothèque !

En conclusion :

Ce tome est une très bonne conclusion pour cette histoire qui nous apporte la quasi-totalité des réponses posées. L’humour, la camaraderie et les personnages en tant que tels sont les quelques ingrédients qui me font autant aimer cette saga. Nils, Karib et Olen vont me manquer, c’est certain. Cette trilogie est à découvrir d’urgence pour toutes les personnes aimant le genre et pour celles qui souhaitent le découvrir !

Note : 18/20

Voir les commentaires

Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Fantasy, #Jeunesse, #Challenge : 1 mois = 1 consigne, #2014
L’épouvanteur, Tome 3 :  Le secret de l’épouvanteur de Joseph Delaney

Synopsis :

" L'hiver va être long et rude, mon fils. Tous les signes l'annoncent. Les hirondelles se sont envolées vers le sud presque un mois plus tôt qu'à l'accoutumée, et les premières gelées sont survenues alors que mes rosiers étaient encore en fleur Je n'avais jamais vu ça. Ca sera une période éprouvante : aucun de nous n'en sortira indemne. Aussi, ne quitte jamais ton maître. Il est ton seul véritable ami. Vous devrez vous soutenir l'un l'autre " Alors que le froid se fait plus vif, l'Epouvanteur reçoit un message qui semble grandement le perturber. Il décide aussitôt de quitter Chipenden pour se rendre dans sa maison d'hiver, à Anglezarke. La vieille demeure est lugubre : dans les profondeurs obscures de ses caves sont enfermées des sorcières et des gobelins. Quant au mystérieux auteur de la lettre, qui rôde dans les parages, il se révèle être l'ennemi juré de John Gregory. Au cours de longs mois d'hiver, Tom découvre peu à peu le passé caché de son maître. L'Epouvanteur doit-il payer le prix de ses erreurs de jeunesse ? Lorsque certains secrets qu'il a toujours dissimulés, seront finalement dévoilés, Tom va se trouver en grand danger...

Mon avis :

Tout comme les Tome 1 et 2, cette lecture rentre dans le cadre du challenge « 1 mois = 1 consigne », où pour ce mois de mai, nous devons découvrir une suite de saga. Il s’agit également et toujours d’une Lecture Commune avec Thomas du blog « Le chasseur de mots ».

Le tome précédant étant un COUP DE CŒUR, j’avais hâte de retrouver nos héros, son univers et son atmosphère.

L’histoire reprend peu de temps après la fin des précédentes aventures de Thomas, de l’épouvanteur et d’Alice. Ils vont se rendent à la maison d’hiver de Monsieur Gregory situé à Anglezarke et bien entendu rien ne se passe comme prévu ! Un certain Morgan fera tout pour se venger de l’épouvanteur et n’hésitera pas à utilisé des ruses pour arriver à ses fins.

L’histoire s’installe lentement contrairement au volume 2 et jusqu’ à la fin, le lecteur ne sait pas où l’auteur souhaite l’emmener. Petit à petit, le lecteur en apprendra plus sur le passé de Monsieur Grégory et certains de ses secrets. Mais heureusement, tout n’est pas dévoilé. Il y a toujours une part de mystère qui l’entoure.

J’ai particulièrement apprécié les passages dans la cave de cette demeure où la tension est palpable. Mais, la fin est trop rapide à mon goût, même si cela est bien expliqué et exploité. L'épilogue annonce une suite prometteuse que j'ai hâte de découvrir.

J’apprécie beaucoup que l’auteur intègre toujours dans son histoire des valeurs telles que le devoir, l’amitié, la confiance, …

Côté personnages, Thomas a grandi mais ici, ses actes et ses réactions de sont pas toujours réfléchi avec du recul même si les situations auxquelles il est confronté explique cela. Cependant, Thomas est toujours aussi courageux, voir même plus dans ce tome.

Alice reste égale à elle-même. Elle continue de dire ce qu’elle pense et d’agir comme elle l’a toujours fait. Elle sait aussi ce qui est juste et lorsque Thomas ou l’épouvanteur sont en difficultés, elle est toujours présente.

L’épouvanteur, Monsieur John Grégory est depuis le début l’un des personnages les plus mystérieux. Ici, il y a des révélations faites sur des situations liés à son passé et sur ses secrets. On constate qu’il est humain dût à certaines de ses faiblesses. Le voile sur lui se lève un peu.

J’aime toujours autant suivre les aventures du trio et continue a être attachant.

La plume de l’auteur est toujours aussi fluide et addictive. Les pages se tournent encore et toujours trop vite et j’aime toujours autant l’atmosphère sombre et glaciale de ce tome.

En conclusion :

Un tome un peu moins bien pour ma part, dut à l’installation de son histoire trop lente à mon goût. Les révélations arrivent en comptes gouttes ce que j’ai apprécié. Avoir été dans le flou pendant toute la durée de l’histoire est en même temps une bonne et une mauvaise chose. Une bonne pour la surprise, une mauvaise parce que je ne m’attendais à une autre fin. Cependant, dans l’ensemble, j’ai passé un bon moment de lecture.

Note : 18/20

Voir les commentaires

Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Fantasy, #2014
Le puits des mémoires, tome 2 : Le fils de la lune  de Gabriel Katz

Synopsis :

Fuyant le royaume d’Helion où leur tête est mise à prix, Nils, Karib et Olen s’embarquent pour Woltan, sur les traces de leur identité. Pourquoi ont-ils assassiné le plus puissant roi du monde ? Dans leur quête de la vérité, ils vont découvrir un royaume fascinant, colossal, aux frontières des terres barbares. Mais leurs poursuivants n’ont pas abandonné la traque…

Pour les fugitifs sans mémoire, c’est l’heure des révélations, et de la plongée dans le grand nord, où leur vie ne tient qu’à un fil.

Mon avis :

Avec la venu de Gabriel Katz au Printemps du livre de Montaigu, j’avais très envie de me replonger dans son univers, mais aussi parce que le premier tome était un petit coup de cœur !

L’histoire reprend juste après les événements de la fin du tome précédant. Nos trois protagonistes se rendent donc à Woltan pour progresser dans leurs recherches identitaires ainsi que sur l’origine de leur situation et leur permet par la même occasion, de s’éloigner de leurs assassins.

Dès la première page, le lecteur est replongé dans les aventures de Nils, Olen et Karib sans problèmes et on les retrouve déjà en difficultés. Une fois arrivée à bon port, les choses ne sont pas aussi simples qu’ils pouvaient se l’imaginer. Leur quête est semée d’embûche pour notre plus grand plaisir.

Ce tome 2 est très dense et riche en situations comiques, violentes, sanglantes. Mais ce volume est surtout celui des retournements de situations et des révélations. Alors que, pour le lecteur certaines informations nous semblaient pour acquis, l’auteur arrive à nous amener à les reconsidérer. Certaines révélations confrontent nos héros à des situations insolites dont une qui m’a provoqué un fou rire qui n’en finissait plus. D’ailleurs, en y repensant, j’en ris encore ! Merci Monsieur Katz de transmettre votre sens de l’humour à vos personnages ! J’ai également adoré faire des hypothèses et d’essayer de deviner qui leur en veuillent à ce point et pourquoi. J’attends le suivant et dernier tome pour poursuivre et approfondir mes réflexions.

Gabriel Katz possède une palette de couleurs pour les différentes atmosphères présentes. Tantôt légère, tendre et drôle avec l’humour très présent des personnages. Tantôt, angoissante, paranoïaque et sombre lorsqu’ils sont traqués de nouveau. Le tout captive, le lecteur par le suspense et rend le lecteur « accro » aux aventures de Nils, Olen et Karib.

Cette fin là, je l’espérais même si je la redoutais, car c’est vraiment une TOR-TU-RE ! Heureusement que la suite est dans ma PAL pour que je puisse la lire bientôt.

Côté personnages, il est difficile de les décrire plus précisément que dans ma chronique du tome 1 sans trop en révéler. Les liens entre eux sont plus forts et fraternel.

On les retrouve égal à eux même avec toujours le mystère qui les entoure et dont on découvre un peu plus au fils de l’histoire.

Ce que j’apprécie énormément chez eux, c’est l’amitié qui les unit. Alors que peut être dans leur ancienne vie ils pouvaient très bien se détester ou se haïr, aujourd’hui ils sont comme des frères.

J’adore ces trois personnages. Ils sont terriblement attachants.

L’écriture de l’auteur est le même que dans le tome 1, c’est à dire accessible et très fluide. Le texte est composé sous forme de paragraphe ce qui rend la lecture plus aérée et plus agréable à lire. Pour ce volume, les chapitres sont beaucoup plus court ce qui donnent un rythme plus soutenu et addictif que le précédent.

En conclusion :

Ce tome 2 est une VERITABLE BOMBE !! L’histoire prend un tournant comme je les aime. On ne s’ennuie jamais ! Des retournements de situations et des révélations à la pelle qui vous retourne le cerveau. A tel point que mes hypothèses se formaient dans mes rêves ! Nils, Olen et Karib m’ont fait beaucoup rire et stressé. Pendant ma lecture, j’ai vécu leur histoire avec eux !

Maintenant, j’ai juste hâte de me jeter sur le tome 3 qui m’attends patiemment dans ma PAL.

Note : GROS COUP DE CŒUR !!

Voir les commentaires

1 2 > >>

NetGalley

 

 

 

 

 

 

Articles récents

Badge Lecteur professionnel

Hébergé par Overblog