Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Dystopie, #Jeunesse, #2015
L’épreuve –Tome 2 : La Terre brûlée de James Dashner

Synopsis :

Et si la vie était pire hors du labyrinthe ? Thomas en était sûr, la sortie du Labyrinthe marquerait la fin de l’Épreuve. Mais à l'extérieur il découvre un monde ravagé. La terre est dépeuplée, brûlée par un climat ardent. Plus de gouvernement, plus d'ordre.... et des hordes de gens infectés en proie à une folie meurtrière errent dans les villes en ruines. Au lieu de la liberté espérée, Thomas se trouve confronté à un nouveau défi démoniaque. Au cœur de cette Terre Brûlée, parviendra-t-il enfin à trouver la paix... et un peu d'amour ?

Mon avis :

Après avoir aimé le tome 1 : Le labyrinthe et le film, (même s’il y a eu beaucoup de prise de libertés), j’avais hâte de retrouver Thomas, Newt, Minho, Theresa et les autres.

Dès la première page, on se retrouve à nouveau plongé dans la suite des événements du premier volume. Il n’y a donc aucune coupure temporelle. On découvre nos héros dans un bâtiment loin du labyrinthe, à l’abri des griffeurs. Mais, sont –ils vraiment sorti d’affaire ? Malheureusement pour eux, ils vont apprendre qu’ils ont une nouvelle épreuve à passer. Le groupe va devoir traverser et parcourir la Terre brûlée dans un délai défini. Pour les motiver, ils apprennent qu’ils sont atteints d’une maladie dont le remède se trouve à cette destination.

Thomas et ses amis vont devoir encore une fois faire face, à de nouvelles situations périlleuses où l’amitié, la solidarité et la confiance seront des valeurs vraiment importantes pour les aider à en venir à bout. Bien entendu, ils vont avoir des bâtons dans les roues tout au long de leur progression.

On pourrait croire que grâce à une multitude d’événements, le rythme est rapide et riche. Mais malheureusement, j’ai trouvé que ce n’était pas le cas. En effet, même s’ils y a beaucoup de rebondissements, en eux même, ils n’apportent pas grand-chose à l’histoire de ce tome. J’ai trouvé qu’il manquait cette tension qui m’avait tant plus dans le huit clos du labyrinthe (peut-être est-ce dut au fait qu’il s’agisse d’un tome de transition, comme dans de nombreuses trilogies ?).

A nouveau, l’épilogue laisse présager de belles choses et je croise les doigts pour que la suite et fin de cette histoire redonne un coup de peps, de rythme et réponde à mes nombreuses questions, car j’en ai encore beaucoup.

La maturité de ces adolescents est un élément vraiment étonnant dans cette saga car l’évolution entre les 2 tomes est vraiment rapide. J’en ai presque oublié leur âge et cet aspect là m’a plus.

Côté plume de l’auteur, elle est toujours incroyablement fluide, accrocheuse et addictive.

En conclusion :

Cette suite qui se déroule dans un cadre de « grand espace » perd le huit-clos et la tension du tome 1. Malheureusement, cela s’en ressent même avec des nombreux rebondissements. Chacun d’entre eux n’apportent finalement pas grands choses à cette suite, du moins dans ce tome. A voir si tel est le cas, dans le dernier volume « Le remède mortel ». J’attends donc beaucoup de cette suite et fin pour connaitre enfin ce qu’il en retourne réellement.

Note : 14/20

Voir les commentaires

Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #2015
Le manteau réversible d’Odile Barski

Synopsis :

Louise décide de faire le vide. Son amant, son mari, ses fringues, sa maison. Tout. Elle largue tout. Seul son vieux manteau résiste à ce grand nettoyage méthodiquement orchestré. Sans se retourner, elle s’en va au volant de son coupé Mercedes. Hanté par le départ de sa femme, happé par le même vide, Laurent se lance à ses trousses. Dans une agglomération-fantôme où l’affolement et le chaos général font écho au chaos des cœurs, une course-poursuite à deux voix s’engage, sans cesse freinée par des rencontres menaçantes et semée d’embûches mortelles. Plongée dans l'encre rouge de la mémoire, la plume acérée d'Odile Barski trace obstinément les contours du mot vérité.

Mon avis :

Je remercie énormément la Masse Critique de Babelio et les Editions de La Grande Ourse pour leur confiance et également de m’avoir permis de découvrir cette histoire.

A mon grand regret pour l’auteure et la maison d’édition, ce livre à été une véritable déception.

Pourtant, la couverture sobre et le résumé avaient tout pour me plaire : une femme qui quitte tout pour changer radicalement de vie. Un mari inquiet qui part à sa recherche et le concept de double narration, dont j’adore l’utilisation.

Malheureusement pour moi, même si le synopsis fait parfaitement son travail, il en dit déjà un peu trop. Il faut avoir lu un bon tiers pour que l‘histoire ne soit plus celle décrit dedans.

Alors que pour la suite, le récit aurait pu prendre une tournure intéressante, j’ai découvert qu’elle manquait totalement de réalisme. Par ailleurs, je l’ai trouvé également décousu, les faits exposés partaient dans tous les sens et ça en devenait presque loufoque, tellement c’était invraisemblable.

Je comptais donc sur les personnages avec qui j’espérais m’attacher et sauver les meubles, mais encore une fois, cela n’a pas été le cas. J’ai rencontré des protagonistes distants et j’espère froid. Ils ne m’ont pas touchés une seule seconde à mon grand rejet. J’aurai souhaité que la narration à deux voix se fasse à la première personne et non à la troisième. Je pense que cette distance, ce dût à cela.

Je pense que cette histoire serait plus adaptée si elle avait été écrite en « format » scénario que court roman.

En conclusion :

Encore une fois, je suis vraiment navrée de ne pas avoir du tout aimé, qu’il s’agisse d’une si grande déception, mais je préfère être honnête. J’espère sincèrement pour l’auteure que d’autres personnes pourront contredire mon avis.

Note : DÉCEPTION ! :(

Voir les commentaires

Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #New Adult, #Romance, #2015
Lui succomber de Jasinda Wilder

Synopsis :

Toi et moi ? Ça finira sans doute mal. Je vais certainement souffrir. Mais tu sais quoi ? Je m'en fous. C'est un risque que je suis prête à prendre. Dix-huit ans plus tôt, Nell et Colton parvenaient ensemble à surmonter la mort de Kyle, la personne qu'ils aimaient plus que tout. Aujourd'hui, leur fille unique, Kylie, entre à l'université. Dotée d'un caractère bien trempé, l'adolescente est néanmoins fragile. Lorsqu'elle tombe sous le charme ténébreux d'Oz Hyde, un garçon au passé trouble et à l'avenir plus incertain encore, la catastrophe semble inévitable. Pour Colton, qui se reconnaît douloureusement dans ce jeune homme, la seule chose qui importe est de protéger sa fille. Les deux adolescents se jettent pourtant à corps perdu dans la passion brûlante qui les unit. Sauront-ils s'arrêter avant d'être brisés à jamais ?

Mon avis :

Après le GROS COUP DE CŒUR de Te succomber et l’agréable lecture de Nous succomber, j’attendais avec impatience la sortie de celui-ci.

Je remercie énormément Camille et les Editions Michel Lafon pour leur confiance et également de m’avoir permis de découvrir cette histoire en avant-première !

Je dois avouer qu’avant de commencer ma lecture, je n’avais pas lu le résumé. J’étais donc persuadée que le roman nous raconterait la romance entre Kylie (la fille de Nell et de Colton) et Ben (le fils de Becca et Jason).

Mais en réalité, il s’agit de l’histoire entre Kylie et Oz. Cette dernière est une adolescente brillante, en avance sur son âge, qui rencontre Oz à la fac. Dès le premier regard, ils sont attirés l’un vers l’autre, mais préfèrent taire leur attirance. C’est alors que commence une belle amitié qui de fil en aiguille va évoluer et changer.

Ce qui m’a surprise et absolument ravie, concerne la narration. Cette fois-ci, les deux voix entre nos deux protagonistes principaux ne se fait pas entre eux, mais entre Colt (le père de Kylie) et Oz. De cette manière, j’ai pu retrouver avec grand plaisir le couple de Te succomber à travers leurs réactions de parents, tout en suivant et sans perdre une miette, la romance de ces adolescents.

J’ai vraiment aimé que Jasinda Wilder aborde de manière intelligente le regard derrière les apparences, derrière les préjugés. Oz a le look du parfait métalleux et l’assume complètement. Mais sous le masque, on découvre un jeune homme mal dans sa peau qui recherche des réponses sur un élément de sa vie. Il est d’ailleurs convaincu de ne pas être suffisamment bien pour Kylie. Alors qu’il pensait exceller qu’avec les chiffres, grâce à elle, il va se rendre compte qu’il a des talents dans d’autres domaines.

Kylie, ayant baigné dans le monde musical depuis toujours grâce au succès de ses parents, en est passionnée tout autant. Elle rêve d’ailleurs de pouvoir se produire un jour sur scène. J’ai également reconnu en elle des traits de caractères de ses parents et j’ai aimé son rapport avec l’argent. Elle ne se comporte pas comme toutes ses pestes, à jeter l’argent par les fenêtres parce qu’elle est née dans une famille aisée.

En ce qui concerne la plume de l’auteure, elle est toujours aussi entrainante et addictive. Les pages se tournent encore une fois toutes seules. Par contre, je relève la récurrence de grossièretés lors des scènes de sexe, ce qui est vraiment dommage à mon goût.

En conclusion :

Une très belle romance dans la lignée de Te succomber et avec toutes ses caractéristiques. J’ai ressenti beaucoup d’émotions et cette double narration exclusivement masculine y est pour beaucoup ! Même la présence de vulgarité récurrente dans les scènes de sexes, n’a pu me freiner à dévorer ce roman !

Encore une fois, je vous recommande vivement cette saga !! Tout en sachant qu’un tome 4, centré sur Ben, est sortie courant janvier 2015 en VO.

Note : GROS COUP DE CŒUR !!

Voir les commentaires

Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Psychologie, #Intrigue, #2015
La femme sans peur – Vol. 5 de Jean-Philippe Touzeau

Synopsis :

Résumé des volumes précédents (Attention, spoilers !)

Une seule pilule et votre vie change?

Bienvenue dans le tourbillon qu’est devenue la vie de Trinity Silverman après avoir avalé plusieurs de ces fameuses pilules.

Adieu la peur ? Non, plutôt bonjour les ennuis. Sa vie réglée au millimètre près et à l’ennui confortable a pris fin. Sans bien connaître les risques, la voila lancée depuis Las Vegas jusqu’en Italie à la recherche de Gianmarco, l’homme de sa vie. Enfin... l’homme d’une nuit jusqu’ici !

Après avoir affronté son big boss, mis au défi une personnalité de son milieu professionnel et s’être légèrement dévergondée à grands coups de Bolli-Stoli, voilà notre Trinity, secondée par l’inévitable Speedy, sur les traces de son bel Italien. Persuadée envers et contre tous qu’il a été enlevé.

Se faisant, elle dit adieu à son ancienne vie, fait des découvertes fracassantes sur elle-même, rencontre la nonna - la grand-mère-membre-de-la-CIA-féministe mais aussi un homme d’église gourmet, un Japonais trop stylé et des agents pas très secrets. Surtout, elle apprend à vivre.

De courses poursuites en avancées, de rencontres improbables en nouvelles amitiés, Trinity s’approche à chaque fois un peu plus du but. Petits pas par petits pas.

Mon avis :

Cela fait déjà plus de 6 mois que le volume 4 est sorti et bien entendu, comme toujours, l’attente entre chaque est difficile. J’avais donc hâte de connaitre la suite des aventures de Trinity, de Speedy et de tous les autres.

Encore une fois, l’histoire reprend juste après les événements du tome précédant, comme si ce chapitre était le suivant. Il n’y a aucune coupure temporelle. C’est d’ailleurs l’une des caractéristiques de cette saga.

Mais cette fois ci, il y a un prologue qui donne en plus, tout un mystère et nous interroge sur la réaction de Christina.

On retrouve Trinity, toujours en Italie qui fuit ses poursuivants, tout tant continuant ces recherches pour retrouver Gianmarco.

Je me souviens que le 4ème volume avait déjà un rythme qui s’accélérait de plus en plus. Je dois avouer que dans celui-ci le rythme est encore plus rapide, vraiment très soutenu et m’a mis sous tension. On ne s’ennuie JAMAIS !! Et c’est ce que j’aime le plus dans une histoire de ce genre ! D’ailleurs, poser le livre a été vraiment difficile comme toujours.

Avec les 98% du récit centré sur Trinity, on en apprend davantage sur l’enfance de Trinity, de ces rapports avec sa mère et aussi la raison pour laquelle elle était comme ça, car oui ! Elle a changé depuis le début de toute cette histoire et elle continuera de changer. Mais comment ? Telle est la question.

Cependant, il ne s’agit pas de la seule question qui me trottait dans la tête, il y en a beaucoup d’autres comme toujours. Telles que : Quelle est la découverte du père Manzini ? Quelles peuvent être les répercussions des travaux de Gianmarco ? Sont-elles dangereuse ? Si oui, a quels points ?

En « refermant le livre », ma première réaction a été : Mais c’est quoi ce DELIRE !! Est-ce vrai ? Ou alors : Est-ce un coup monté ? Cela en est forcément un, ce n’est pas possible autrement !

L’auteur continu à nous embarquer avec sa plume addictive ! Avec des mots simples, il transporte le lecteur de bout en bout et arrive à le rendre complètement dingue et parano.

Au risque de me répéter avec les chroniques de cette saga, JE VEUX LA SUITE et VITE J’ESPERE ! Jean-Philippe a mis à disposition des lecteurs (après inscription), les 2 premiers chapitres du volume 6. Et encore une fois, j’hésite à les lire tout de suite ou attendre sa sortie.

En conclusion :

Une fois de plus, ce tome est explosif !! L’intrigue est toujours aussi passionnante et continue de tenir le lecteur en haleine. La pression ne cesse de monter crescendo ! Encore une fois, on a des révélations, des surprises et de l’action et dans celui-ci, de l’action il y a en a beaucoup !! On ne s’ennui pas une seconde, l’histoire bouge constamment. On poursuit les recherches pour retrouver Gianmarco et je me demande ce que nous a réservé Jean-Philippe pour la suite. Comme toujours j’ai très hâte que la suite sorte !

Note : COUP DE CŒUR !!

Voir les commentaires

Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #New Adult, #Romance, #2015
Sinder : Tome 1 – Expérimentation de Jane Devreaux

Synopsis :

(en anglais sin signifie péché et sinder signifie cendre)

Une rumeur peut faire de vous quelqu’un de populaire, quelqu’un de dangereux. Une rumeur peut tout changer.

Ses yeux noirs trop grands et trop maquillés en ont déjà fait trembler plus d’un. On raconte que ses parents sont en prison, qu’elle a tabassé à mort un mec qui a osé se moquer de son prénom. Elle, c’est Sandre River.

Il est le beau rugbyman populaire. Celui qui sort avec la sublime et trop prude Marcy Cheparde, celui qui fait baver d’envie toutes les filles. Lui, c’est Josh Anderson.

Jamais, Sandre ne reconnaîtra qu’il lui plait. Jamais, Josh n’avouera que ses hormones sont en ébullitions. Une seule provocation de Sandre va suffire à bouleverser leurs vies. « Tu veux un conseil, trouve-toi une fille, n’importe laquelle, vide tes bourses et remet la machine à penser en route. »

Qui aurait pu imaginer que ces mots donneraient naissance à une incroyable histoire d’amour ?

Mon avis :

Tout d’abord, je tiens tout particulièrement à remercier Jane Devreaux de m’avoir contacté et proposé de découvrir le premier tome de sa trilogie New Adult.

Ici, on rencontre d’un côté Sandre, une adolescente rebelle qui ne mâche pas du tout ses mots et qui prend bien soin à ce que personne ne l’approche. Alors évidemment quand une rumeur concernant ces parents en prison court au sein du lycée, Sandre la laisse se répandre.

De l’autre, il y a Josh, un rugbyman dont les hormones sont en ébullition. Il a une magnifique petite amie, mais celle-ci a décidé de faire vœux de chasteté jusqu’au mariage. Résultat, Josh est complètement frustrer.

Après un concours de circonstance, Sandre et Josh vont devoir passer du temps ensemble. Alors que cela aurai dut arriver qu’une seule fois, le sexe sans sentiments qu’ils partagent devient de plus en plus régulier et agit sur eux comme l’effet d’une drogue. J’ai aimé être témoin de l’évolution de leur histoire, de la dépendance qu’elle les unit l’un à l’autre.

Mais Josh à sa chère Marcy, alors, comment cette relation qu’il entretien avec Sandre va-t-elle avancer ?

Il y a également tout un tas d’autres questions que l’on se pose rapidement, telles que ; pourquoi Sandre a-t-elle cette attitude ? Est-ce un masque ou bien sa vraie personnalité ? Quel est mystère entourant ses parents ? Josh va-t-il faire un choix entre Marcy et Sandre ? Si oui, lequel ?

Si je dois relever un bémol, Il se trouve dans un chapitre (le 4 plus exactement) dont le contenu m’a étonné. Même s’il s’avère être des recherches d’une lycéenne, je trouve que ce passage fait trop scolaire à mon goût et tous ces détails n’avaient pas leur place.

Par contre, la fin m’a surprise. Je me doutais bien de quelques choses la concernant mais pas tout à fait de cette manière.

Côté personnages, Sandre sous ses remarques et réparties chocs et incisives, elle m’a agréablement étonnée. Elle devient attachante lorsque son vrai visage se révèle. C’est ce qui m’a beaucoup plus !

Josh, quand à lui, dégage un certain charisme mais qui est selon moi, terni par son indécision entre Marcy et Sandre.

La plume de Jane Devreaux est très fluide et à la portée de tous. Son choix d’écrire cette romance à deux voix la rend encore plus addictive qu’elle ne l’est déjà avec ses courts chapitres. Les doubles point de vus m’ont toujours beaucoup plus et c’est encore le cas ici.

En conclusion :

Cette romance est une bonne surprise ! J’ai passé un très bon moment malgré un bémol. Une fois plongée dans l’histoire, je n'ai pas pu la reposer. Les personnages sont attachant et un peu plus complexe que l’on pense. J’ai hâte de les retrouver et d’observer l’évolution de leur relation !! D’ailleurs, à quand la sortie de la suite pour que je me jette dessus ?

Note : 17/20

Je rajoute ici mon avis sur la version retravaillé par l'auteure et je peux déjà vous dire qu'elle est sans aucun doute bien meilleure !

Voir les commentaires

NetGalley

 

 

 

 

 

 

Articles récents

Badge Lecteur professionnel

Hébergé par Overblog