Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Fantastique, #Jeunesse, #2015
Invisibilité d’Andrea Cremer et David Levithan

Synopsis :

Stephen est invisible depuis toujours.

Une malédiction impossible.

Jusqu'au jour où Elizabeth le voit.

Elle seule peut briser le sort.

Au risque de les séparer à jamais.

Mon avis :

Je tiens tout d’abord à remercier Camille et les Editions Michel Lafon pour leur confiance et pour m’avoir permis de découvrir cette histoire. Mathieu d’Enjoy Books, ayant également ce roman en sa possession, nous avons décidé d’en faire une Lecture commune, ce qui est toujours un plaisir.

Ici on rencontre Stephen et Elisabeth qui sont voisin de palier dans un immeuble New-Yorkais. Dès leur rencontre un lien fort se créé entre eux et leur histoire d’amour commence. Cependant, elle ne pourra jamais ressembler à celles des autres couples, pour la simple raison que Stephen est victime d’une malédiction. Il est invisible pour tout le monde sauf pour Elisabeth. Mais, comment est-ce possible ? Et pourquoi elle ? Ces questions seront le point départ du tournant fantastique que prendra leur histoire.

Ce one-shot est clairement découpé en deux parties. La première avec leur rencontre et la naissance de leur relation et la seconde avec le côté fantastique et la recherche de la solution pour briser l’imprécation dont Stephen est victime. La transition entre les deux peut peut-être paraitre un peu brutale, mais, c’est la suite logique que les événements doivent suivre.

Dans la première phase, le rythme est lent et il ne se passe pas grand-chose. Le lecteur assiste à l’amour naissant entre ces deux adolescents. Mais, dans la seconde, le tempo s’accélère à tel point que les actions s’enchainent et que poser le livre devient difficile.

Ce récit a beau de ne pas avoir un rythme homogène tout au long de l’histoire, cela ne m’a posé aucun problème. Cela s’explique tout simplement par la plume magnifique d’Andrea Cremer et de David Levithan. Les sentiments et les émotions sont incroyablement bien décrits et écrits et la mythologie dont laquelle Stephen et Elisabeth basculent est très intéressante et addictive.

Le choix de l’alternance des points de vus à chaque chapitre est très bien vu pour raconter ce roman, faire connaitre les émotions des personnages et immerger rapidement le lecteur. Par contre, au début, j’ai été un peu dérouté que les chapitres n’annoncent pas de quel protagoniste il s’agit. Cependant, au bout de trois ou quatre chapitres, la question ne s’est plus posée.

Ce qui m’a surtout le plus déconcerté est incontestablement cette fin. J’ai beau chercher, je ne comprends pas le choix des deux auteurs. C’est d’autant plus frustrant, sachant qu’il n’y aura pas de suite. Du coup, je ne sais pas si j’ai aimé ou pas ce récit. Cette conclusion remet tout en question.

En conclusion :

Il s’agit d’un roman surprenant où je ne m’attendais qu’à une simple histoire d’amour avec une petite touche de fantastique. Mais ce n’est absolument pas le cas ! La mythologie développé est très présente, intéressante et immergeante. La plume à quatre mains m’a totalement conquise. L’alternance des points de vue est une excellente décision de part des auteurs et donne la cadence et l’effet addictif de cette histoire. Mon seul bémol sera cette fin qui m’a complètement interloquée. Finalement, après l’avoir terminé depuis plusieurs jours, je suis toujours aussi perdue et j’ignore si j’ai apprécié ou pas.

Note : 15/20

Commenter cet article

fantasybooksaddict 30/06/2015 21:54

Ce livre me tente bien !

Mo comme Mordue 11/08/2015 19:09

Ce roman est vraiment particulier et ne plaira pas à tout le monde à mon avis, mais j'espère que tu aimera ;)

NetGalley

 

 

 

 

 

 

Articles récents

Badge Lecteur professionnel

Hébergé par Overblog