Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Publié le par Mo comme Mordue
Publié dans : #Fantasy, #2013
La Fille-Sortilège de Marie Pavlenko

Synopsis :

Six Clans dirigent la Cité. Chacun possède une Magie qui commande aux éléments ou aux êtres vivants. De leur union dépend l'équilibre. C'est pourquoi durant la Fête des Échanges, les adolescents sont soumis à des épreuves, en vue d'être initiés. Parce qu'elle a échoué, la jeune Érine est bannie, loin de sa famille et de son Clan. Condamnée à survivre dans la zone d'exil, elle va bientôt découvrir le sombre secret de la Cité. Et le terrible complot qui menace de la détruire.

Mon avis :

J’ai découverte Marie Pavlenko avec sa saga : Le livre de Saskia, qui a été un véritable COUP DE CŒUR !!!!

Lorsque j’ai eu la chance de rencontrer l’auteure l’année dernière lors du « Printemps du livres » de Montaigu (en Vendée), elle m’a informé qu’avant la sortie du tome 3 de Saskia, un one-shot fantasy sera publié. J’appréhendais un peu ce roman, car la fantasy et moi, ça passe ou ça casse. Je trouve qu’il y a trop souvent un trop plein de descriptions au détriment de l’action. Cependant, j’avais hâte de retrouver l’écriture si caractéristique de Marie et tellement curieuse que finalement, je me suis naturellement et avec envie procurée ce roman.

Ici, dès la première page on rentre tout de suite dans l’histoire. Il n’y a pas place aux descriptions superflues. L’histoire se déroule à la cité des Six, où exactement ? Je vous laisse le plaisir de le découvrir. Cette histoire est pleine de magie, on est happé et le mystère présent fait qu’on a du mal à reposer le livre. Le moindre petit événement qui peut sembler anodin peut avoir une grande importance pour la suite. C’est après une ou deux révélations de ce genre que j’ai commencé à émettre des hypothèses. Mais, je me suis trompée à chaque fois.

Bien que le lapse le temps, ne soit pas défini, j’estime la durée de l’histoire entre 3 et 4 semaines, ce qui est plutôt court. Cela explique aussi la grande place à l’action dans cette histoire.

Ce roman est si loin et paradoxalement si proche de nous. Marie a le don de dénoncer de manière subtile à travers l’histoire d’Erine, les problèmes que rencontre toute société ; l’exclusion dût aux différentes classes sociales, l’exclusion dût à un handicap physique, mais aussi, les privilégiés, les pauvres, la famine, la guerre, … Et bien qu’il s’agisse d’un roman fantasy avec un peu de dystopie (selon moi), on peut s’identifier aux personnages sans problèmes.

La narratrice c’est Erine, une héroïne comme je les aime. Elle est forte, courageuse et surtout tenace. Elle a des valeurs et s’y tient ! La vie ne l’a pas épargnée avant le début du roman et ça ne s’arrange pas par la suite. La pauvre Erine, elle n’a pas le temps de souffler, dès que l’on pense qu’elle peut profiter de l’instant présent, il y a toujours un événement qui l’en empêche. Elle est constamment malmenée et nous ressentons absolument toutes ses émotions. J’ai retrouvé en Erine un peu Saskia, elles partagent quelques traits de caractères. Une sorte de clin d’œil à sa première héroïne, que j’ai apprécié.

J’ai énormément aimé le personnage d’Arkadi, même s’il a un handicap physique (qui finalement est considéré comme un atout) il est plein d’humour et de sarcasme. Il apporte toujours beaucoup de fraîcheur. Etant le compagnon de route d’Erine, il souffre tout autant qu’elle.

Il y a également Naria, dont on se pose énormément de questions. Malgré les événements passés, j’ai eu beaucoup de compassion pour elle. Son statut dans la cité fait d’elle un personnage vraiment riche et très intéressant Le mystère autour d’elle m’a plu.

La communauté est représentée par des personnages hauts en couleurs par la multitude de personnalités et de caractères.

Comme je l’ai dit plus haut, j’adore la plume de Marie, elle est fluide, poétique, addictive, vivante, vraiment très vivante. Ici, l’auteure arrive après « Le livre de Saskia » à trouver une nouvelle mythologie qui tient la route et dont j’ai totalement adhérée.

En conclusion :

Ce roman est un bijou !! J’ai tout aimé dans cette histoire. Elle était dans mes pensées pendant toute la lecture et j’en ai même rêvé ! Mon seul regret, c’est toute cette souffrance, mais sans elle le roman ne serait pas de cette qualité. Je suis triste de savoir qu’il s’agit d’un « one-shot » car je n’aurai pas le plaisir de découvrir les prochaines aventures d’Erine et de ses amis.

Je tiens à remercier la Librairie Pages après pages et Marie Pavlenko pour la magnifique la dédicace :)

Note : COUP DE CŒUR !!

Commenter cet article

NetGalley

 

 

 

 

 

 

Articles récents

Badge Lecteur professionnel

Hébergé par Overblog